Vie civile :

Maire de Beaucaire depuis le 5 avril 2014, Julien Sanchez est né le 19 octobre 1983.
Fils et petit-fils de pieds-noirs, il a passé la plupart de sa scolarité à Alès en Cévennes avant de partir faire des études d’AES (Administration Economique et Sociale) à Montpellier.

Fils de délégué CGT engagé très à gauche, Julien Sanchez a très vite été pris à son tour par le virus de la chose publique et par l’engagement militant.
A l’âge de 16 ans, il choisit d’adhérer au Front National, alors présidé par Jean-Marie Le Pen.
Militant d’abord dans le Gard, il poursuit son militantisme dans l’Hérault parallèlement à ses études.

Vie professionnelle :

Au cours de longs mois de militantisme bénévole pour la campagne présidentielle et législative de 2002, Julien Sanchez est repéré par Alain Jamet, cofondateur du FN, et par sa fille France, qui lui proposent à l’été 2002 de travailler comme assistant du groupe FN au conseil régional à Montpellier.
Après une hésitation car il n’avait pas imaginé travailler si jeune en politique (il a d’ailleurs exercé un petit boulot étudiant en même temps que ses études pendant toute sa première année), il accepte cette mission qu’il exercera pendant un an et demi.

Puis, en 2004, c’est au tour de Marine Le Pen de le repérer et de lui proposer un poste comme assistant, cette fois au conseil régional d’Ile-de-France, à Paris. Il y restera quelques mois, Jean-Marie Le Pen lui proposant ensuite de s’occuper de la stratégie internet du FN, dont il s’occupera pendant 7 ans, contribuant à dynamiser l’image de son parti politique, hyperactif et très inventif sur le web, réalisant aussi interviews, reportages, émissions et suivant les principaux dirigeants du mouvement dans leurs déplacements.
En 2012, Marine Le Pen lui confie une partie de ses relations presse puis les actions catégorielles du FN. Il continue en même temps à travailler pour Jean-Marie Le Pen.
Elu maire en avril 2014, il démissionne quelques semaines plus tard de toute fonction professionnelle rémunérée pour se consacrer à temps plein à ce mandat très prenant et très intéressant et à son mandat de conseiller régional, comme il s’y était engagé au cours de la campagne.

Vie politique :

S’il n’envisageait pas de travailler si jeune pour un parti politique, Julien Sanchez a toujours souhaité défendre ses concitoyens, ses idées et se présenter aux élections.
Dès l’âge de 20 ans, il est candidat pour la première fois aux élections cantonales et aux élections régionales dans l’Hérault où il est étudiant.
Après avoir gagné la région parisienne pour des raisons professionnelles, et son parti lui refusant à l’époque l’investiture aux élections législatives chez lui dans le Gard en raison de l’éloignement géographique, il choisit de se plier à cette décision et de s’investir en Ile-de-France. Il se présente en Seine-et-Marne aux élections législatives en 2007, aux élections cantonales en 2008 et aux élections européennes en 2009.
Partageant ensuite son temps entre Paris et le Languedoc-Roussillon, son parti lui donne son accord pour se représenter en 2010 dans sa région. Il est élu conseiller régional sur la liste de France Jamet.
En 2011, il se présente aux élections cantonales à Nîmes puis aux élections législatives sur la circonscription de Nîmes/Beaucaire en 2012.
Suite à ces élections, de nombreux Beaucairois lui demandent de venir faire une liste FN à Beaucaire.
Après mûre réflexion, et sachant que cette décision allait changer sa vie pour au moins les 6 prochaines années, Julien Sanchez vient vivre à Beaucaire et s’y présente aux élections municipales. Il est élu Maire au second tour avec 40% des suffrages.
Il est ensuite réélu aux élections régionales en décembre 2015, recueillant 60% au premier tour sur la commune de Beaucaire.