Sécurité

Tolérance zéro dans la ville !

Cambriolages, agressions sur les personnes, délits… il était temps que des élus prennent conscience de l’ampleur de l’insécurité et de l’incivilité à Beaucaire et surtout temps d’y apporter une réponse à la hauteur. C’est désormais le chemin qui est pris par la ville, bien décidée à mettre un terme au règne du laxisme et du renoncement en vigueur jusqu’alors.

Des effectifs renforcés

La première mesure en matière de sécurité fut d’augmenter les effectifs de la police municipale.

Dès l’élection de la nouvelle municipalité en 2014, plus de 70 agents de toute la France ont envoyé leur candidature pour répondre à une annonce ambitieuse du maire. Seuls les 6 meilleurs et les plus motivés ont été retenus pour intégrer la police municipale. De nouvelles campagnes de recrutements se sont déroulées en 2015 et 2016, afin de porter les effectifs de police à 23 agents puis à 25 d’ici la fin du mandat, et de doter la ville d’une police municipale encore plus efficace, déterminée et totalement engagée au service de la sécurité des Beaucairois.

Cibler les besoins pour augmenter l’efficacité

Second objectif pour la ville : concentrer ses efforts et la surveillance dans les secteurs clefs. Terminée la traque des automobilistes aux dépens de la vraie délinquance ! Les moyens doivent être renforcés sur les priorités urgentes. C’est ainsi qu’un plan d’action a été mis en place autour du secteur sensible de la rue Eugène Vigne. Certains immeubles abandonnés ont été murés afin d’empêcher les squats et les cambriolages par les toits du centre-ville, l’une des «spécialités locales» depuis plusieurs années en matière de délinquance à laquelle il est temps de mettre fin.

Et, même si le laxisme judiciaire national est en grande partie responsable de ces phénomènes, la police municipale entend jouer son rôle dissuasif. Le ciblage, c’est aussi surveiller avec attention les commerces beaucairois, particulièrement pendant toute la période des fêtes de Noël, où le risque de vols et de braquages est multiplié, le Gard étant un département très touché par ces phénomènes.

De meilleurs équipements

La municipalité a par ailleurs souhaité mieux équiper ses agents de Police Municipale. Ainsi, des armes ont été achetées, la police Municipale a également fait l’acquisition d’un flash-ball et de nouveaux véhicules ont été achetés.

2 nouvelles brigades

Toujours dans l’objectif de mieux combattre la délinquance, la Police Municipale est désormais composée de 2 nouvelles brigades :
– 1 brigade canine avec un maître-chien
– 1 brigade VTT

Travailler ensemble contre les délinquants

La sécurité est un enjeu auquel tout le monde doit concourir. Le secret de la réussite : jouer collectif. Avec des Beaucairois vigilants, une équipe municipale qui met le paquet et une collaboration étroite entre Police Municipale et Police Nationale, les premiers signes de la réussite sont déjà visibles de l’aveu de nombreux Beaucairois. Mais ce n’est qu’un début !

Sécurité 2

Efficacité : le retour des patrouilles pédestres

Pour reconquérir le terrain face à l’insécurité, pas de secret : les patrouilles pédestres dissuasives sont les plus efficaces, car elles offrent visiblité et proximité.

C’est pourquoi la Police Municipale a reçu pour consigne de multiplier ses patrouilles pédestres, notamment dans le centre-ville.

Elle est déjà plus visible et toujours plus nombreuse.

Vidéo-surveillance

Témoignage d’un agent

Derrière leurs écrans, ils veillent sur les Beaucairois de jour comme de nuit. Rencontre avec l’un des employés du Centre de Surveillance Urbain de la ville.

Un travail particulièrement exigeant. C’est celui qu’exerce Sylvain, 27 ans, dont déjà 4 au centre de vidéosurveillance de la ville de Beaucaire.

Au poste, «nous sommes 10 opérateurs à nous relayer en équipes de 2 toutes les 8 heures.» explique-t-il. Pour les agents du service, la relève commence par prendre connaissance des dernières consignes et des événements relatés par l’équipe précédente.

Vient ensuite la vérification du matériel : caméras, écrans, radios, téléphones, tout doit être en parfait état de marche pour pouvoir alerter au plus vite. «L’objectif est d’avoir une intervention sur zone en 3 minutes maximum».

Une course contre la montre pour laquelle l’opérateur a une vraie responsabilité sur les épaules en tant que premier maillon de la chaîne d’intervention.

Pour Sylvain, «un bon opérateur, c’est quelqu’un qui sait anticiper les délits en repérant des comportements suspects par des indices ou des attitudes particulières».

Anticiper et alerter

La mémoire joue aussi car la plupart des délits sont commis par les mêmes individus. Comme cette nuit de janvier où l’opérateur a suivi de près un duo de racailles qui marchait dans la rue à une heure tardive. «Leur attitude était suspecte et mon instinct m’a donné raison». En effet, quelques instants plus tard, les deux individus commencent à mettre le feu à une poubelle. «J’ai déclenché immédiatement l’alerte, ce qui a permis l’interpellation et surtout l’intervention des pompiers pour éviter que le feu ne se propage».

Les images serviront ensuite à la Police Nationale comme «preuve probante» pour permettre de juger les deux incendiaires.

Parmi d’autres, une autre affaire récente fait la fierté de l’équipe: l’interpellation rapide d’un individu qui a agressé une jeune fille à un distributeur. «Notre réaction rapide a permis de mettre fin à l’agression et surtout d’éviter le pire : l’individu était aussi connu pour des faits de viols…».

Résoudre

Les caméras du centre de surveillance de la ville de Beaucaire servent aussi à résoudre des enquêtes. «La Police Nationale nous transmet des signalements de véhicules ou de personnes. Si on trouve quelque chose, on peut aider à résoudre des enquêtes ou à interpeller des suspects.»

Pour les opérateurs, le plus difficile, c’est le travail de nuit. La vigilance doit être permanente malgré la fatigue. «Heureusement, notre travail est trés varié, chaque journée est différente».

En moyenne, le centre de vidéosurveillance déclenche une quinzaine d’interventions par jour. Un malaise sur la voie public, un feu de bateau, ou un grand événement à sécuriser… à chaque fois, les opérateurs sont présents derrière leurs écrans pour la sécurité des Beaucairois.

Sécurité 4