Accueil > Nouvelles et communiqués > Nouvelle station d’épuration
En ligne depuis le 16 décembre 2008

Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Autres articles


Récolte des olives destinées à la production de l’A.O.P. "Huile d’Olive de Nîmes"

Écoles fermées dans tout le Gard lundi 13 octobre

Programme de la saison culturelle 2014-2015

Beaucaire vient en aide aux sinistrés des Cévennes

Beaucaire / Faux agents EDF : le Maire appelle à la vigilance

...

Accéder à tous les articles



Nouvelle station d’épuration


Pose de la première pierre


La ville de Beaucaire a procédé, le 12 décembre dernier, au lancement officiel des travaux de construction de la nouvelle station d’épuration qui sera implantée sur l’actuel site de traitement en zone industrielle.

Construite en 1987 pour 12 500 équivalents-habitants, la station d’épuration de Beaucaire a subi diverses transformations au fil du temps, dont une extension importante en 1991 pour prendre en compte l’évolution de la population et le traitement des pollutions industrielles.

Afin de se mettre en conformité avec la réglementation européenne en matière de protection de l’environnement, la municipalité de Beaucaire qui avait dans un premier temps envisagé une restructuration de l’équipement existant, a décidé d’engager la reconstruction d’une unité nouvelle intégrant les technologies les plus performantes. La capacité épuratoire passera de 27 500 équivalents-habitants actuellement à 40 000 en fin 2010, période de mise en route de la nouvelle structure.

La société Stereau Sud, maître d’oeuvre, garanti une totale fiabilité de fonctionnement grâce à deux files de traitement parallèles, l’une venant en secours de l’autre en cas de problème, le tout entièrement automatisé et surveillé par supervision informatique.

La future station pourra absorber un débit d’eau de 575 m3/h et sera apte à fonctionner même pendant les fortes crues du Rhône. Elle sera désodorisée grâce à un système de ventilation physico-chimique évitant la propagation des nuisances olfactives. Les installations seront également insonorisées. Quant aux boues, elles seront déshydratées selon un processus opérationnel depuis 2007, avant d’être évacuées vers une plateforme de compostage.

Lors de la cérémonie, le maire Jacques Bourbousson a scellé officiellement la première pierre du chantier aux côtés notamment du représentant de l’entreprise, Philippe Baptiste, du conseiller général du canton, Juan Martinez et du sénateur du Gard, Simon Sutour.

Montant des travaux : 7 444 000 € TTC Subvention : Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse 30%.