Cours Sadi Carnot / Quai de la Paix : Le Maire et son 1er adjoint veillent au bon déroulement des travaux

Il y a quelques jours, le Maire de Beaucaire et son 1er adjoint Jean Pierre Fuster étaient présents à une réunion de chantier des travaux de réfection totale du cours Sadi Carnot et du quai de la Paix.

L’occasion pour nos élus de faire le point avec les entreprises sur l’avancée des travaux.

 

Après les importants travaux sur les réseaux secs et les travaux sur les réseaux humides (réseaux d’eau et d’assainissement qui étaient insuffisamment dimensionnés par le passé et pourront désormais être en lien sans problème avec le futur nouveau quartier Sud Canal), les travaux de voirie sont maintenant en cours. Le chantier se fait par îlot, pour générer le moins de nuisances possibles, pour les riverains, les commerçants et l’activité touristique.

Étant précisé que les commerçants concernés avaient été associés en amont à plusieurs réunions et au choix du phasage des travaux de voirie.

 

Malgré quelques aléas techniques, les délais sont à ce jour respectés et les travaux pourront reprendre comme convenu fin août, après une période de fermeture des diverses entreprises missionnées par la Mairie. 

Les travaux doivent normalement être achevés pour la première quinzaine du mois de janvier 2018. L’investissement total aura alors été d’environ 2,5 millions d’euros et ce pour embellir, valoriser les abords du Canal du Rhône à Sète en centre-ville de Beaucaire, favoriser la mobilité et mieux organiser le stationnement tout en créant plus d’une trentaine de nouvelles places pour les voitures.

 

Rappel de l’historique de ce projet :

Le Cours Sadi Carnot et le Quai de la Paix constituent le pendant sud, du Cours Gambetta et du Quai Général de Gaulle, de part et d’autre de la passerelle piétonne située sur le Port de Plaisance de Beaucaire sur le Canal du Rhône à Sète.

Au fil des ans, les municipalités ont parfois laissé régner dans ce secteur (pourtant touristique et stratégique) l’anarchie, l’irrespect des règles d’urbanisme, et n’ont pas tenu compte des remarques de l’Etat.

Soucieuse d’avoir une vision d’ensemble et de faire de ce secteur un espace plus respectueux et intégré dans l’environnement, mettant en valeur le Canal du Rhône à Sète, joyau de Beaucaire, tout en organisant les besoins en stationnement et en augmentant le nombre de places, la municipalité actuelle a entrepris de réaliser des travaux d’aménagement majeurs, qui devront aussi assurer la desserte du futur nouveau quartier Sud Canal.

Tous ces travaux sont effectués dans la concertation.

Cette réfection consiste à rendre cette zone accessible aux piétons, aux cyclistes et aux personnes à besoins spécifiques dans le respect des dispositions réglementaires et de manière sécurisée avec la création de déplacement doux (passage du projet de voie cyclable ViaRhôna à la demande et avec le travail important des élus et des services de la Ville sur ce dossier).

Elle prévoit également des arrêts de cars, notamment pour la nouvelle navette municipale (20 places) pouvant transporter des personnes à mobilité réduite, étant précisé, par ailleurs, que la passerelle piétonne, sur le canal, lien avec le Centre Ville, a dû être réhabilitée en urgence en début de mandat sous la mandature Sanchez et mise aux normes de sécurité et d’accessibilité handicapés car celle-ci ne fonctionnait plus depuis plusieurs mois à l’arrivée de la municipalité actuelle sans que des travaux aient été lancés par l’équipe précédente.

Les travaux du Cours Sadi Carnot permettront aussi de mettre aux normes les zones de stationnement existantes (bordure du canal, Ouest du Cours) et d’en aménager l’autre partie (Est du Cours) afin d’organiser et d’optimiser le nombre de places, créant ainsi une trentaine de nouvelles places, ce qui est important pour le commerce de centre-ville et le marché hebdomadaire de la Ville.

L’intégration du cheminement piétons, actuellement défaillant, et conforme à la loi handicap de 2005, constitue un objectif essentiel de cet aménagement, tout comme, par ailleurs, l’amélioration de l’éclairage public nécessaire à la mobilité.

Finale de la Palme d’Or 2017 : Cadenas vainqueur dans des Arènes pleines à craquer !

La Palme d’Or 2017 restera incontestablement dans les esprits comme un rendez-vous incontournable.

Pour preuve : Lundi 31 juillet pour la finale, les Arènes de Beaucaire étaient pleines à craquer. Plus de 4000 personnes étaient ainsi au rendez-vous et, pour la deuxième année consécutive, certains n’ont hélas pas pu rentrer, faute de place.

Il faut dire que Beaucaire, berceau de la course camarguaise, retrouve depuis quelques années sa place de ville centre des traditions taurines.

Ceci grâce à un travail d’équipe ambitieux mené par l’actuelle municipalité avec son prestataire Daniel Siméon et les clubs taurins Beaucairois, et grâce à une sélection des meilleurs razeteurs et de taureaux énergiques au parcours certain.

Pour cette finale, une très belle capelado avec la manade Vinuesa a ouvert le spectacle avec de nombreux chevaux et taureaux. Bien sûr, les groupes folkloriques ont éclairé ce moment apprécié et attendu. De très nombreuses Arlésiennes, dont sa majesté la Reine d’Arles et ses demoiselles d’honneur, ont honoré les Arènes de Beaucaire de leur présence.

Côté compétition, c’est le raseteur Joachim Cadenas qui a remporté, pour la 2ème année consécutive, la prestigieuse Palme d’Or. Il a à cet effet reçu le magnifique bijou en or du vainqueur, réalisé par la bijouterie Beaucairoise Aicardi (ouverte depuis 1902 et située rue de l’Hôtel de Ville) des mains du Maire de Beaucaire Julien Sanchez, de la Reine d’Arles Naïs Lesbros et de France Jamet (conseillère régionale d’Occitanie, qui sera dans quelques jours député au Parlement Européen).

Youssef Zekraoui, qui n’a pas démérité, est arrivé en 2ème positon, remportant également le Raset d’Or, récompense créée cette année par la municipalité et attribuée par un jury (constitué des clubs taurins de Beaucaire) au raseteur ayant réalisé le plus beau travail technique pendant la Palme d’Or.

Ziko Katif, quant à lui, est arrivé 3ème et est venu chercher son prix en piste malgré une blessure quelques minutes plus tôt.
La manade Lautier a par ailleurs été récompensée pour Attila, désigné meilleur taureau de la Palme.
Les prix ont été remis par les nombreux élus régionaux d’opposition présents, par les élus municipaux et par des représentants des clubs taurins.

Le Maire a également remercié le public, les clubs taurins, les services de la ville et ses élus.

Dernier rendez-vous 2017 pour les courses camarguaises : le dimanche 29 octobre à 15h00 pour le Souvenir Marius Gardiol.

La 2ème édition de l’abrivado de Pampelune fut un succès !

Ce dimanche 30 juillet se déroulait la 2ème édition de l’abrivado de Pampelune (en blanc et rouge) organisée par les Bandas Camariguos, en partenariat avec la Mairie de Beaucaire.

Dans une ambiance festive et conviviale, les nombreux participants ont déambulé avec les taureaux, les gardians et leurs chevaux depuis le restaurant Le Centurion jusqu’aux Arènes.

Forcados, recortadores et gardians réunis dans les Arènes de Beaucaire pour un spectacle inédit !

Samedi 29 juillet, les Arènes de Beaucaire accueillaient un spectacle inédit proposé par la Mairie. Un impressionnant spectacle réunissant des tauromachies de 3 pays différents : la France, l’Espagne et le Portugal.

. Tradition française : le saut de cheval à taureau est une tradition camarguaise où le cavalier (gardian) doit sauter de son cheval pour attraper un taureau camarguais.

. Tradition espagnole : les recortadores sont des écarts ou sauts réalisés par de jeunes hommes ou femmes (appelés recortadors) face à des taureaux espagnols.

. Tradition portugaise : les forcados sont des jeunes hommes devant arrêter un taureau espagnol en face à face à main nue

Dans toutes ces pratiques, les taureaux sont vénérés et respectés. Précisons par ailleurs qu’aucune mise à mort n’a été effectuée.

Ce spectacle inédit a remporté un grand succès auprès du public, venu en nombre.

Le courage des forcados, recortadores et gardians a largement été salué par le public.

A noter : L’un des forcados, blessé notamment à la tête hier par le taureau, va mieux aujourd’hui.

Ça plane pour le Salon Taurin avec Plastic Bertrand !

Le Salon Taurin 2017 de Beaucaire s’est poursuivi samedi, pour son 3ème jour. Les bodégas ont ouvert leurs portes à 18h et la foule est venue en nombre après un spectacle dans les Arènes (Forcados, Recortadores et saut de cheval à taureau).

Un peu plus tard dans la soirée, la folie des sixties a envahi le Salon Taurin avec Laurent Comtat, avant de laisser place au concert de Plastic Bertrand, dont l’énergie est toujours aussi incroyable. Plusieurs milliers de personnes étaient présentes.

Un orchestre a ensuite pris le relai et les bodégas ont accueilli Beaucairois et visiteurs jusque tard dans la nuit.

Ce dimanche, le Salon Taurin accueillera l’orchestre Kontrast pour une soirée musicale très festive.

 

Gros succès pour les 100 taureaux !

L’encierro des 100 taureaux 2017, qui se tenait vendredi 28 juillet, a connu un grand succès !

Des milliers de personnes étaient présentes pour admirer, le long du champ de foire, ce grand lâcher de taureaux, offert par la Mairie de Beaucaire, et assuré par la célèbre Manade Aubanel.

La soirée disco a enflammé le 2e jour du Salon Taurin !

Le Salon Taurin 2017 de Beaucaire s’est poursuivi vendredi, pour son 2ème jour. Les bodégas ont ouvert leurs portes à 18h et la foule est venue en nombre après l’encierro des 100 taureaux.

Un peu plus tard dans la soirée, à 21h30, la troupe Frenchy a enflammé le Salon Taurin avec une soirée disco. Plusieurs milliers de personnes étaient présentes.

Un orchestre a ensuite pris le relai et les bodégas ont accueilli Beaucairois et visiteurs jusque tard dans la nuit.

Ce samedi, le Salon Taurin accueillera Plastic Bertrand avec une soirée sur le thème de la folie des sixties.

2e réunion de concertation sur le nouveau quartier Sud Canal

Le mercredi 28 juin, la Mairie de Beaucaire avait convié les habitants à une deuxième réunion de concertation dans le cadre du projet de nouveau quartier « Sud Canal ». La première s’était tenue le 29 mars dernier (voir l’article publié suite à cette réunion en cliquant ici).

Près de 100 personnes ont fait le déplacement au Casino Municipal pendant cette réunion d’échanges qui a duré près de 2 heures 30, notre Maire souhaitant associer la population aux grands
projets.

Le Maire de Beaucaire, Julien Sanchez, a introduit cette réunion en présentant aux Beaucairois les grandes lignes du projet qu’il porte sur ce secteur, avec son équipe, depuis son élection en 2014.

En effet, le Maire a décidé, dès son élection, de mener une politique volontariste, résolument tournée vers l’avenir, destinée à développer Beaucaire et à la moderniser.

Il y a 3 ans, l’équipe municipale a tout d’abord pointé certaines priorités, en commençant par l’élaboration d’un nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU), le précédent n’étant plus en phase avec l’époque actuelle et celui élaboré par l’ancienne majorité municipale ayant été retoqué pour non-respect des règles d’urbanisme.

Ce travail a été mené jusqu’à son terme, le nouveau PLU ayant été approuvé en décembre dernier, après 18 mois de préparation.

Parallèlement à cela, pour ne pas perdre de temps, la municipalité a travaillé sur des projets structurants et des investissements pour l’avenir des Beaucairois et des prochaines générations, dont celui évoqué lors de la réunion de concertation, le futur quartier Sud Canal.

Ce quartier, le Maire l’a rappelé, il le souhaite « agréable, qualitatif et sécurisé ».

Les 4 hectares laissés à l’abandon en plein centre-ville au bord du Canal du Rhône à Sète, qui accueilleront ce nouveau quartier, seront dotés de logements de qualité, d’un hôtel, de services, d’une résidence avec services pour nos aînés mais aussi d’espaces publics agréables.

Accompagné de Gilles Donada (son adjoint à l’urbanisme), de Jean Pierre Fuster (son 1er adjoint), des membres des cabinets extérieurs qui travaillent avec la mairie sur ce projet et de cadres de la ville (directrice générale des services, directeur de cabinet, directeur de l’urbanisme), le Maire a rappelé les enjeux urbains et environnementaux de ce quartier, avant de présenter l’avant-projet architectural de celui-ci et ses éléments de programmation, déjà amendés grâce aux remarques issues de la première concertation avec les habitants le 29 mars dernier.

Le travail actuel de concertation, souhaité par le Maire, se fait en parallèle du travail de rédaction du dossier de création de ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) et des études d’impact et évaluations environnementales.

Ce projet qui avance dans les temps, représente déjà plusieurs centaines d’heures de travail pour la municipalité.

La prochaine étape sera le bilan de la concertation, qui sera voté en conseil municipal, et la réalisation de la ZAC. Toutes ces étapes sont obligatoires, avant d’entamer les travaux d’aménagement et de construction, qui pourront démarrer courant 2019.

Une joie pour les Beaucairois présents, qui attendaient depuis plus de 20 ans que quelque chose se fasse enfin sur ce secteur à l’abandon.

Après la présentation de ces éléments, ainsi que d’esquisses de ce à quoi le quartier pourrait ressembler (visiblement appréciées, de nombreux applaudissements ayant suivi la présentation), le Maire a laissé la parole à la salle.

Il a, avec ses équipes, répondu à chaque question et demandé aux Beaucairois de faire toutes leurs remarques pour faire évoluer le projet, indiquant qu’il était fier d’être le Maire qui fera enfin bouger ce quartier.

Pour conclure, Julien Sanchez a tenu à rappeler en quoi ce projet est selon lui positif pour la ville :

  •         Parce que les Beaucairois qui le souhaitent pourront bénéficier de logements neufs et de qualité. De nombreux jeunes ménages, de classes moyennes, ont envie d’un logement neuf à       Beaucaire. Il y a aussi beaucoup d’habitants de la Plaine qui avancent en âge et qui souhaiteraient se rapprocher des commerces et des commodités.
  •         Parce que ce projet va diversifier l’offre résidentielle.
  •         Parce que ce quartier va attirer de nouveaux ménages dans la ville et augmenter les revenus pour la commune puisque chaque logement rapporte des taxes (taxe d’habitation, taxe foncière). La municipalité ayant choisi depuis 2014 de baisser chaque année les taux de la fiscalité, Beaucaire est de fait très attractive. D’ailleurs, beaucoup de Tarasconnais aujourd’hui franchissent le Rhône pour acheter à Beaucaire.
  •         Parce que ces nouveaux habitants dépenseront à Beaucaire, créant une nouvelle dynamique pour nos commerces qui en ont besoin comme tous les commerces de centre-ville.
  •         Parce que l’offre hôtelière sera plus complète.
  •         Parce que ce quartier sera agréable et que les Beaucairois apprécieront de s’y balader, notamment grâce à la valorisation des voies d’eau et leurs abords.

Concluant sur ce projet « qui est réellement une chance pour Beaucaire », le Maire a insisté sur le fait qu’il sera respectueux de l’identité de Beaucaire.
Une vision visiblement partagée par les Beaucairois et non Beaucairois présents, déjà nombreux à être intéressés par ce quartier.

Plus d’informations sur le nouveau quartier Sud Canal en cliquant ici