Nuisances nocturnes devant les commerces : Ce qui devait arriver arriva !

Le Maire de Beaucaire tient à remercier et à féliciter pour leur professionnalisme les forces de l’ordre (policiers municipaux et nationaux) intervenues ce jeudi 18 août alors qu’un Beaucairois, semble-t-il excédé par le tapage nocturne causé par un groupe de jeunes devant une épicerie, a ouvert le feu.

Les premières constatations semblent établir que l’arme utilisée serait une carabine à plomb.

L’individu ayant ouvert le feu a bien évidemment été interpellé (plusieurs jeunes menaçant de s’en prendre à lui après les tirs).

Si ce fait divers est tragique, et si personne ne doit se faire justice soi-même, le Maire de Beaucaire n’est pas du tout étonné par ces faits. Il les avait même prévus et anticipés il y a plus d’un an.

En juin 2015, il avait en effet signé un arrêté ordonnant à un certain nombre de commerces situés dans des petites rues étroites et résidentielles de fermer à 23h00 (dont précisément la rue comportant le commerce devant lequel s’est déroulé cet incident cette nuit vers 22h30).
Le Maire avait alors subi les foudres d’associations communautaristes, du conseil français du culte musulman, d’opposants politiques et de médias.

L’arrêté municipal avait ensuite été attaqué en justice par 6 commerçants prétendant qu’il n’y avait aucune nuisance devant leur commerce et que la motivation du Maire serait la discrimination.

Au contraire, on le voit concrètement ce soir, le Maire de Beaucaire avait simplement souhaité protéger chacun de ce type de drame en faisant respecter l’ordre public et en assurant la tranquillité pour les riverains, des honnêtes gens qui ont droit au sommeil.

À ce jour, la justice n’en a toujours pas terminé avec cette procédure et le Maire de Beaucaire sera à nouveau au Tribunal le 22 septembre pour islamophobie après que le SRPJ a été envoyé en Mairie pour une enquête complémentaire afin de savoir s’il y avait bien des plaintes de riverains pour des nuisances nocturnes.

Le Maire de Beaucaire tire à nouveau ce soir la sonnette d’alarme : Quand, enfin, la justice reconnaîtra-t-elle qu’avec ce type d’arrêtés, un Maire est dans son rôle ?
Les commerçants pourront-ils à nouveau après cet incident prétendre que les nuisances n’existent pas ?

En attendant que la justice valide les arrêtés municipaux du Maire et que l’Etat apporte le concours de la police nationale pour les faire appliquer, le Maire de Beaucaire souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées et appelle chacun à désormais respecter la tranquillité publique pour que ce type de drame ne se reproduise pas.

Dès ce vendredi 19 août, un nouvel arrêté tranquillité publique sera pris, interdisant cette fois l’ouverture des commerces dans ces rues après 22h30.
Dans l’intérêt de tous, il enjoint cette fois les commerçants concernés à ne pas se victimiser, à respecter les arrêtés et à faire preuve de responsabilité vis-à-vis de leur clientèle pour que la tranquillité et la sécurité publiques soient assurées.

POLICE MUNICIPALE / BEAUCAIRE : De nouveaux moyens humains et techniques mis en place. Un nouveau véhicule livré.

Depuis deux ans, Julien Sanchez et son équipe municipale mettent le paquet sur les moyens supplémentaires dédiés à la sécurité des Beaucairois (et ce, sans augmentation d’impôts).

Des moyens humains, d’abord. Ainsi, les effectifs de police municipale seront passés, entre avril 2014 et décembre 2016 de 13 à 23 agents de police (le Maire a promis 25 agents d’ici 2020 et atteindra ce chiffre).

Policiers qui ont reçu la consigne d’aller au contact dans les secteurs clés, de montrer une présence dissuasive et, bien sûr, de surveiller attentivement les commerces Beaucairois (le risque de vols et de braquages étant très élevé dans le département du Gard, particulièrement au moment des fêtes de Noël).
Des moyens matériels et techniques, ensuite, car, qui dit plus d’effectifs dit aussi besoin de plus d’équipements.
C’est pourquoi un nouveau véhicule flambant neuf vient d’être réceptionné cette semaine par le Maire, son adjoint à la sécurité Stéphane Vidal et les responsables de la police (chef de pôle et chef de service).

Les équipements ont également été améliorés et, sur le terrain, plusieurs immeubles abandonnés ont été murés (après obtention d’accords) afin d’empêcher tout squat.

Côté vidéosurveillance, le Maire a tenu à ce que la vidéo fonctionne 24h/24 avec des opérateurs présents en temps réel derrière les écrans.
Il a également fait voter en conseil municipal pour plus de 200 000 euros la modernisation du réseau de vidéosurveillance (planifiée pour fin 2016 / début 2017).
8 nouvelles caméras seront également mises en place dans le même temps (fin 2016 / début 2017) dans des zones jusqu’ici non pourvues, pour un coût de 150 000 euros.
Ainsi, ce sont 50 caméras qui seront en place à Beaucaire mi 2017, là aussi sans augmentation d’impôts.

Un seul problème persiste désormais : celui du laxisme de la Justice et de la baisse des effectifs de la Police Nationale, seule directement compétente en matière de lutte contre les stupéfiants (dont les trafics se développent désormais dans tous les villages du sud de la France).
La Police Municipale et la Police Nationale collaborent et de très nombreuses arrestations se sont déroulées ces deux dernières années.
Mais force est hélas de constater que la justice compromet parfois le travail des forces de l’ordre : il n’est ainsi pas rare de revoir les petits caïds qui pourrissent la vie des gens en liberté quelques heures ou quelques jours après leur arrestation.
Hélas, les Maires n’ont pas encore le pouvoir de juger, de mettre en prison, de déchoir de la nationalité ou d’expulser du territoire national les racailles qui devraient l’être.
Comme les Beaucairois, le Maire de Beaucaire réclame de l’Etat et de la Justice une réponse ferme à la délinquance et particulièrement à l’encontre des trafics de stupéfiants.

La sécurité est un enjeu auquel tout le monde doit concourir. Le secret de la réussite : jouer collectif. Avec des Beaucairois vigilants, une équipe municipale qui met le paquet et une collaboration étroite entre Police Municipale et Police Nationale, les premiers signes de la réussite sont déjà visibles de l’aveu de nombreux Beaucairois. Le nombre de cambriolages, vols et agressions est en baisse et les arrestations en forte progression, grâce au travail des agents de la Police Municipale et du centre de vidéo-surveillance.

Pour signaler un problème de sécurité, vous pouvez remplir le formulaire dédié : https://www.beaucaire.fr/les-services-municipaux/securite/signaler-un-probleme-de-securite-a-la-police-municipale/

L’Etat se couche face à une manifestation pourtant interdite

Hier vendredi 29 juillet 2016, le Tribunal Administratif de Nîmes, saisi en urgence par les organisateurs du Totemystik Festival, donnait raison à la Ville de Beaucaire et validait l’interdiction par le Maire de ce Festival (voir ici : https://www.beaucaire.fr/tribunal-administratif-donne-raison-a-ville-de-beaucaire-acte-linterdiction-totemystik-festival/).

Malgré cette décision de justice, les organisateurs décidaient d’envoyer tout de même l’adresse du festival (jusque là tenue secrète) aux participants et le festival commençait, la police nationale (au courant depuis plusieurs jours) n’étant pas en effectifs suffisants pour faire respecter la décision de justice et l’arrêté d’interdiction.

L’ordonnance du Tribunal se terminait pourtant comme suit : “La république mande et ordonne au préfet du Gard en ce qui le concerne ou à tous huissiers de justice à ce requis en ce qui concerne les voies de droit commun contre les parties privées, de pourvoir à l’exécution de la présente décision”.

En plein état d’urgence, la Ville de Beaucaire constate que l’Etat est incapable de faire respecter la moindre décision de justice pourtant prise pour des motifs de sécurité et d’état d’urgence.
Elle constate également que dans ce pays c’est la loi du plus grand nombre et le laxisme généralisé qui l’emportent.

La ville de Beaucaire n’ayant pas l’habitude d’être soumise au fait accompli, un huissier a été mandaté pour constater l’existence de ce festival malgré son interdiction ainsi que les nombreuses nuisances liées.

Le Maire de Beaucaire a également déposé plainte en fin de matinée contre les organisateurs et le propriétaire du terrain pour organisation de manifestation illicite, attroupement et préjudice pour la commune (dont les fêtes de la Ville se tiennent au même moment). Une plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui a également été déposée.

Si un attentat ou des problèmes graves de sécurité ou de salubrité publique devaient intervenir sur ce festival, la Ville de Beaucaire tiendrait l’Etat pour responsable car elle a tout fait pour interdire cette manifestation et n’a pas été aidée efficacement par l’Etat dont c’est pourtant la responsabilité.
Il est temps que les Français se rendent compte que l’Etat n’assure pas leur sécurité et qu’en plus de céder face aux trafiquants de drogue et à la petite délinquance, il baisse aussi le pantalon devant des organisateurs de manifestations interdites par la justice.

Afin de renforcer l’efficacité de sa plainte et de faire condamner lourdement les organisateurs et le propriétaire des lieux qui ont maintenu ce festival malgré son interdiction, la Ville de Beaucaire appelle chaque Beaucairois s’estimant victime de nuisances à en témoigner et à laisser ses coordonnées sur le formulaire prévu à cet effet ici même : https://www.beaucaire.fr/les-services-municipaux/securite/signaler-un-probleme-de-securite-a-la-police-municipale/

Le Tribunal Administratif donne raison à la Ville de Beaucaire et acte l’interdiction du Totemystik Festival

Par un arrêté en date du 25 juillet 2016, le Maire de Beaucaire a interdit le festival “Totemystik” prévu les 29, 30 et 31 juillet dans la plaine de Beaucaire.
Contestant cette décision, l’organisateur de l’événement (l’association Totem production), a déposé le 28 juillet une requête en référé liberté afin de faire annuler la décision du Maire.

Une audience en urgence s’est donc déroulée ce matin au Tribunal Administratif de Nîmes, lors de laquelle le Maire de Beaucaire est allé lui même défendre son arrêté.

La Ville de Beaucaire se félicite de la décision du Tribunal de Nîmes qui donne raison à son Maire et rejette la requête de l’association Totem Production.

Il était en effet inconcevable qu’un événement, rassemblant 4 500 à 10 000 personnes puisse se tenir simultanément aux fêtes communales, à l’autre bout de la commune, dans un contexte d’état d’urgence, avec un dispositif très insatisfaisant de la part des organisateurs en terme de sécurité.

Le Maire de Beaucaire préserve ainsi une nouvelle fois la tranquillité des habitants de sa commune et assure la sécurité des biens et des personnes.

Cette décision de justice étant prononcée, les fêtes de la Ville de Beaucaire peuvent se poursuivre avec sérénité, sans qu’un autre événement situé à une dizaine de kilomètres du centre-ville, ne vienne entraver le travail des forces de l’ordre présentes, étant précisé que le Maire a demandé et obtenu du Préfet un renfort de police pour les fêtes de la Ville vu l’état d’urgence.

Il appartient désormais à la police nationale de faire respecter l’arrêté du maire.

Quant aux organisateurs, en cas de non respect de l’arrêté municipal, d’incident, d’accident ou d’attentat sur les lieux du festival, leur responsabilité pénale serait immédiatement recherchée par la commune en tant que ce rassemblement est désormais bel et bien valablement interdit.

Cliquez ici pour télécharger l’arrêté municipal interdisant le festival
♦ Cliquez ici pour télécharger l’ordonnance du Tribunal Administratif de Nîmes donnant raison à la Ville de Beaucaire

Écoles : une attention particulière pour le bien-être de nos enfants

Julien Sanchez et Chantal Sarrailh, son adjointe déléguée aux affaires scolaires, recevaient il y a quelques semaines l’ensemble des directeurs des écoles de Beaucaire en mairie. L’occasion de faire un point sur les travaux réalisés par la municipalité cette année et sur ceux prévus cet été dans les écoles de notre Ville.
Du côté des grands travaux : Le lancement de la réhabilitation de l’école Nationale (attendu depuis de nombreuses années mais jamais lancé par les précédentes équipes municipales) a ainsi été annoncé par le Maire pour mi 2017 (coût : 2,5 millions d’euros). Une réhabilitation en site occupé qui durera environ 2 ans et à laquelle les enseignants de l’école et les élus (de la majorité et de l’opposition) membres de la commission éducation ont été et seront associés.
Le Maire et son adjointe ont également annoncé la réfection de la façade de l’école Moulinelle (sur l’été 2016) et la réfection du parking de l’école Garrigues Planes d’ici 2017 (celui de l’école Moulinelle ayant été fait comme promis par le Maire et son adjointe dans les temps à l’été 2015).

De nombreux travaux ont aussi été réalisés ou annoncés dans les écoles pour 2016, dont certains étaient nécessaires pourtant depuis bien des années.
Le manque d’investissements dans les écoles des précédentes municipalités est bien une réalité… qu’il faut rattraper petit à petit.

La municipalité travaille aussi sur les économies d’énergie avec, pour commencer, le changement de tous les luminaires de l’école élémentaire Moulinelle (recours à de l’éclairage LED).
Sans oublier les dépenses d’équipement (3 ordinateurs par classe de CM2 souhaités par le Maire et son adjointe pour septembre). Et bien sûr les dépenses importantes (qui n’existaient pas les années précédentes) liées aux vigiles afin que toutes les fêtes d’école puissent tout de même se tenir (bien que la France soit en état d’urgence).

Le Maire a remercié son adjointe pour sa présence sans faille toute l’année aux conseils d’école afin d’écouter et de répondre aux questions des équipes pédagogiques et les parents d’élèves.
Il a également remercié les équipes pédagogiques, le service scolaire de la Ville, les ATSEM, le personnel d’entretien, des cantines, des TAP, les papies et mamies écoles, les ouvriers des services techniques, pour leur travail tout au long de l’année dans nos écoles.
Enfin, le Maire a annoncé qu’il se rendrait pendant 3 heures dans chaque école d’ici fin octobre accompagné de ses adjoints aux affaires scolaires, aux travaux et à la sécurité mais aussi des principaux chefs de service de la Ville (directrice du pôle scolaire, directeur des services techniques, chef de la police municipale, etc.) afin d’étudier les autres améliorations à apporter dans les écoles de la Ville, qui n’étaient visiblement pas la priorité des précédentes municipalités.
Deux visites sur 10 ont été effectuées dès le mois de juin (à Puech élémentaire et Garrigues- Planes).

On ne rattrape pas 20 ans en 2 ans mais la volonté est là et enfin une municipalité met des moyens importants pour des travaux ambitieux pour ses écoles, malgré le budget très contraint que peut avoir une ville de 16 000 habitants et en baissant les 3 taux locaux d’imposition (voir ci-dessous).

TRAVAUX 2015/2016

Maternelle Condamine
» Installation d’une structure d’activités 11.051,03 €
» Etanchéité du toit terrasse 20.640,00 €

Elementaire Condamine
» Extension de l’alarme 788,40 €
» Réfection de la toiture 22.853,00 €
» Pose de carrelage 6251,74 €
» Peinture dans 4 classes 1160,00 €
» Réfection du toit terrasse 26.535,00 €
» Installation d’éclairage LED 47.000,00 €

Maternelle Puech Cabrier
» Étanchéité du sas d’entrée 1.128,00 €

Maternelle Moulinelle
» Pose de carrelage 15.569,56 €

Maternelle et Elémentaire Moulinelle
» Réfection de la façade 83.880,00 €

Maternelle du Château
» Réfection du sol de la structure multi-activité 9.619,20 €
» Remplacement de l’alarme 990,90 €

Maternelle Garrigues Planes
» Installation d’un jeu de cour 3.816,74 €

TOTAL : 251.583,57 €
de travaux

ACHATS D’ÉQUIPEMENTS
POUR LES ÉCOLES EN 2016

Maternelle Condamine
» Ordinateur portable
» 6 tricycles
» Mobilier pour espace accueil / réunion et café des parents

Maternelle Puech Cabrier
» 3 tricycles
» Meuble à bac et armoire

Maternelle Moulinelle
» 6 tricycles
» Meuble à bacs

Maternelle Garrigues Planes
» 3 tricycles
» Structure d’activités
» Desserte à roulette

Maternelle du Château
» Ordinateur portable
» 2 postes CD
» Mobilier pour le hall maternelle

Ecole élémentaire Condamine
» 6 ordinateurs
» Ordinateur portable
» Mobilier pour les classes

Ecole élémentaire Garrigues Planes
» 3 ordinateurs
» Vidéo-projecteur

Ecole élémentaire Préfecture
» 3 ordinateurs
» Téléviseur

Ecole élémentaire Moulinelle
» 6 ordinateurs
» Ordinateur portable
» Mobilier pour une classe

Ecole élémentaire Nationale
» 6 ordinateurs
» Ordinateur pour la direction
» 20 chaises

Ecole élémentaire Puech Cabrier
» 6 ordinateurs
» 2 vidéo-projecteurs

TOTAL : 40.380,00 €
de matériel

Les cigales et les fourmis : l’édito du Maire

Beaucairoises, Beaucairois,

Cela fait maintenant 2 ans que vous nous avez élus, mon équipe et moi-même, à la tête de la municipalité.
Pendant qu’un petit groupe d’opposants passe son temps à nous salir, à nous diffamer, à nous rendre responsables de tout et son contraire, à le chanter, à le claironner (l’opposition cigale), nous travaillons et ne perdons pas de vue l’essentiel : ce pour quoi vous nous avez élus (la majorité fourmi).

En 2 ans, la perception, l’image de notre Ville, ont déjà commencé à changer. Ainsi, de nombreux voisins nous envient et ont plaisir à revenir à Beaucaire. Mieux, la plupart des engagements que nous avons pris pour 2020 ont déjà été tenus et de nombreux projets en attente depuis 20 ans ont même été débloqués par l’énergie de mon équipe et des agents de la Ville qui ont désormais toute latitude pour travailler dans l’intérêt général de Beaucaire.

Lire la suite

Le Préfet du Gard à Beaucaire à l’invitation du Maire : une visite efficace !

Julien Sanchez avait souhaité inviter à Beaucaire Didier Lauga, le nouveau Préfet du Gard, en fonction depuis le 1er janvier 2016. Ce dernier nous a fait l’honneur de sa visite le 23 juin. Après un premier rendez-vous en Préfecture le 14 mars dernier, le Maire de Beaucaire a, par cette visite, pu présenter au Préfet (cette fois sur le terrain) les nombreux projets structurants de la municipalité (ceux à l’horizon 2020 et ceux à plus court terme).
L’objectif était clair et a été tenu : obtenir un soutien (y compris financier) de l’Etat sur un certain nombre des projets structurants de la 4e (et à terme 3e) ville du Gard et avoir son appui pour certaines démarches administratives. Le Maire de Beaucaire a aussi pu montrer au nouveau Préfet du département que la Ville de Beaucaire est dynamique et attractive.

Récit d’une visite chargée…

Lire la suite

Beaucaire a rendu hommage aux nouvelles victimes du terrorisme islamiste

Dimanche 17 juillet à 12h00, élus et Beaucairois étaient réunis devant l’Hôtel de Ville pour rendre hommage aux nouvelles victimes du terrorisme islamiste. Avant une minute de silence et une émouvante Marseillaise, le Maire de Beaucaire a tenu à rappeler les termes de son discours du 14 juillet, empreint de patriotisme et d’amour pour la France.
De “Je suis Charlie” à “Je suis Nice” en passant par “Je suis Paris”, le Maire de Beaucaire s’est demandé ce que nous serions demain et a appelé à en finir avec ces “Je suis” qui ne changeront hélas rien et entretiennent une appartenance identitaire liée au morbide.
Julien Sanchez a ensuite rappelé que si les modes opératoires des terroristes ont changé à chaque fois, les auteurs, eux, sont toujours les mêmes : des islamistes.

Lire la suite

Beaucaire récompense le fleurissement des jardins, balcons et fenêtres

Le Maire de Beaucaire et son adjoint aux espaces verts, soucieux de l’image de la commune, ont dès 2014 augmenté de manière importante le budget alloué aux espaces verts (sans augmentation d’impôts).
Depuis lors, la Ville de Beaucaire est beaucoup plus fleurie et les différents ronds-points travaillés de manière qualitative.
En plus de cet effort communal, le Maire de Beaucaire et son adjoint aux espaces verts ont souhaité encourager le fleurissement des balcons, fenêtres et jardins des particuliers car l’embellissement de la Ville est l’affaire de tous.
Un concours a été organisé.
La remise des récompenses s’est déroulée hier dans la cour de l’Hôtel de Ville.
Les 3 premiers de chaque catégorie (“Balcons et fenêtres” et “Jardins”) ont reçu des Fédébons (bons d’achat valables dans les commerces Beaucairois) et un prix spécial a été attribué au jeune Gabriel, 7 ans, qui a participé au concours et s’est vu remettre un kit du parfait petit jardinier.
Rendez-vous l’an prochain pour la 2e édition !

Catégorie “Balcons et fenêtres”
1er prix : Annie FRANCO
2e prix : Giovanna di FUSCO
3e prix : Carole LYONS LEROY

Catégorie “Jardins”
1er prix : Hening et Elke BATH
2e prix : Jacqueline BELLAGAMBA
3e prix : Albert Pierre SIX

Prix spécial : Gabriel POULX, 7 ans