Beaucaire discriminée par le conseil régional : Les internautes disent STOP.

4 jours après sa diffusion, la vidéo du Maire de Beaucaire sur la halte SNCF de la 4e ville du Gard suscite l’indignation.

Déjà plus de 220 000 personnes ont été atteintes par cette publication sur Facebook (qui a été partagée plus de 1000 fois) et ont été scandalisées par le refus anti républicain de la Présidente du Conseil Régional de rencontrer Julien Sanchez depuis 1 an alors que Damien Alary (ancien Président du Conseil Régional) ou Denis Bouad (actuel Président du Conseil Départemental) ont déjà rencontré et reçu le Maire de Beaucaire par le passé sans partager pour autant ses idées politiques.
La Ville de Beaucaire remercie les milliers d’internautes lui ayant envoyé des courriels ou des messages sur Facebook suite à la diffusion de cette vidéo.
Nous remercions toutes les personnes qui, quelle que soit leur appartenance politique, se sont exprimées pour juger indigne le comportement sectaire et partisan de la Présidente du Conseil Régional d’Occitanie.
La Ville de Beaucaire invite chacun à rappeler à la Présidente du Conseil Régional qu’elle se doit d’être la Présidente de tous les habitants, sans discrimination.
A lui rappeler qu’il est inadmissible de refuser de rencontrer un élu parce qu’il a une appartenance politique différente.
Ces réflexes d’apartheid politique, qui nous rappellent les heures les plus sombres de l’Histoire, sont indignes d’une démocratie et c’est la raison pour laquelle le Maire de Beaucaire va continuer dans les prochaines semaines à interpeller la Présidente du Conseil Régional dans des vidéos thématiques (faute de pouvoir la rencontrer depuis 1 an, ce qui aurait été préférable pour chacun), avant de l’affronter au TGI de Nîmes, la Ville de Beaucaire ayant déposé plainte contre Carole Delga pour discrimination à raison des idées politiques.
En attendant, la Ville de Beaucaire invite chacun à partager sa première vidéo sur les réseaux sociaux ou par courriel pour montrer le vrai visage de la Présidente du Conseil Régional : le visage du sectarisme et de la haine au détriment des citoyens et du service public.
A défaut d’avoir en elle le sens de l’intérêt collectif, l’indignation populaire et la honte liée pousseront peut-être cet ancien Ministre à agir pour son territoire.
La discrimination est un fléau, tous ensemble, nous en viendrons à bout !
Delga-SNCF-220000

VIDEO – Halte SNCF de Beaucaire : Le Maire interpelle la Présidente du Conseil Régional d’Occitanie !

Depuis 1 an, le Maire de Beaucaire demande un rendez-vous à la Présidente du Conseil Régional d’Occitanie pour évoquer les grands dossiers de la 4e ville du Gard.
Parce que Carole Delga refuse toujours de le rencontrer à ce jour, Julien Sanchez a décidé d’interpeller dans une série de vidéos la Présidente du Conseil Régional sur les grands dossiers de sa ville pour lesquels la Région est compétente.
Premier thème : La halte SNCF de Beaucaire.

Rue des Marronniers : Une réfection après des années d’abandon !

La rue des Marronniers, axe très fréquenté par les piétons et par les véhicules, constitue depuis toujours une des voies de liaison principales de Beaucaire, notamment entre le centre-ville et le quartier de la Moulinelle. La réfection de cette rue et sa mise en sécurité étaient attendues par les riverains depuis de nombreuses années. Cette réfection (menée en concertation avec les riverains) va sécuriser les lieux en empêchant les voitures de circuler à vive allure et va permettre d’organiser le stationnement. Les travaux, commandés par la Mairie, vont également permettre l’accessibilité de la rue aux personnes à mobilité réduite et vont faciliter la circulation pour les piétons. La Ville de Beaucaire, outre ces contraintes de circulation et de stationnement, refait les réseaux d’eaux usées, d’eau potable et le pluvial, qui n’est plus suffisamment dimensionné.
Coût total de l’opération : 367 840,20 € TTC 
Début des travaux : Lundi 17 octobre 2016
Informations (service voiries et réseaux) : 04.66.59.71.17
 panneau-rue-des-marronniers-Beaucaire

Ecoles de Beaucaire : La grande tournée se poursuit et les travaux continuent

Vous le savez, le Maire de Beaucaire et son équipe municipale accordent une attention et un intérêt particuliers aux écoles de notre Ville.
Alors que certaines écoles ont été trouvées dans un mauvais état par la nouvelle équipe municipale, de nombreux travaux urgents et essentiels ont déjà été entrepris en 2014, 2015 et 2016.
D’autre part, le Maire, son adjointe aux affaires scolaires, son adjoint aux travaux, son adjoint à la sécurité et les chefs des principaux services de la Ville, ont entamé en juin 2016 une importante “tournée du propriétaire” des 11 écoles publiques de Beaucaire (tournée qui se terminera la semaine prochaine).
A chaque fois, pendant près de 4 heures par école, le Maire et son équipe visitent en compagnie de l’équipe pédagogique chaque classe, chaque salle, regardent les espaces verts et les abords des écoles et relèvent les problèmes persistants et les imperfections afin de faire faire immédiatement les petits travaux les plus urgents et de faire chiffrer les travaux les plus coûteux (étant précisé que dans plusieurs écoles, des travaux très coûteux – d’isolation notamment – sont nécessaires, les municipalités précédentes n’ayant pas fait des écoles leur priorité).

Suite aux visites de juin, de nombreux travaux ont déjà été faits cet été dans les trois premières écoles visitées (Garrigues Planes maternelle et élémentaire le 14 juin et Puech Cabrier élémentaire le 21 juin).
Pour cela, le Maire a demandé au conseil municipal la création de deux postes de contractuels cet été afin de réaliser des travaux pendant les vacances (espaces verts, peinture, maçonnerie, etc.).
Le parking de l’école Garrigues Planes a également été fait en enrobé pour que les parents puissent s’y garer en toute sécurité (celui de la Moulinelle avait été fait en 2015 pour la même raison, à la demande du Maire et de ses adjoints).

Depuis la rentrée, d’autres écoles ont été visitées chacune pendant 4 heures par le Maire et son équipe (école Préfecture le 13 septembre, école Condamine élémentaire le 21 septembre, école Moulinelle élémentaire le 26 septembre, école Condamine maternelle le 3 octobre, école Puech Cabrier maternelle le 4 octobre et école Moulinelle maternelle le 6 octobre).
Enfin, l’école du Château sera visitée cette semaine.
Pour les écoles visitées en septembre/octobre, des travaux ont été planifiés pour les vacances de la Toussaint. En effet, les enfants travaillant maintenant aussi le mercredi matin, les ateliers municipaux ne peuvent intervenir dans les écoles que le mercredi après-midi, les salles de classe étant occupées pendant l’année scolaire le lundi, le mardi, le mercredi matin, le jeudi et le vendredi.

Les plus gros travaux prévus dans les prochains mois concernent l’école Nationale, école importante du centre-ville, située en quartier prioritaire au titre des contrats de ville. Ces travaux coûteront 2,5 millions d’euros. Il s’agira d’une réhabilitation totale et d’une extension permettant également d’accueillir les enfants du nouveau quartier Sud Canal.
Mardi 10 octobre, le Maire de Beaucaire, ses élus et les services travaillaient encore dans son bureau sur le projet de réhabilitation avec le cabinet ayant obtenu le marché de maîtrise d’oeuvre (cabinet qui sera chargé de suivre les études et les travaux jusqu’à la réception de ceux-ci).
Une nouvelle réunion aura lieu dans les prochains jours avec l’équipe pédagogique de l’école et les élus de la commission petite enfance du conseil municipal (associés dès le départ) afin de finaliser les esquisses, en lien avec l’architecte des bâtiments de France qui doit donner un avis conforme car ces travaux se font au coeur du Secteur Sauvegardé de Beaucaire.

Alors que les travaux de l’école Nationale auraient dû être faits par les précédentes municipalités, c’est une fois de plus la municipalité actuelle qui a mis l’argent au budget et qui lancera les travaux mi 2017 pour un peu plus de 2 ans (en site occupé).
Les enfants pourront donc continuer à fréquenter leur école pendant les travaux qui seront phasés.
Une communication plus importante sera faite sur le sujet début 2017.
D’ores et déjà, on peut remarquer que tous les travaux faits en 2014, 2015 et 2016 ont été faits sans augmentation d’impôts, les 3 taux locaux d’imposition ayant même baissé chaque année, à l’initiative du Maire et de son équipe grâce à une saine gestion des deniers publics, ce qui fait de Beaucaire un cas à part dans le département du Gard (les villes moyennes du Gard ayant augmenté leurs taux d’imposition de manière importante cette année pour faire face aux baisses de dotations importantes de l’Etat). Lire la suite

Quai de Gaulle : Beaucaire s’engage pour l’accessibilité et la sécurité de tous !

La Ville de Beaucaire investit pour mettre en valeur et en sécurité le quai de Gaulle, axe très fréquenté en bord du canal, joyau de notre commune.
Les infrastructures actuelles (notamment les passages piétons et les plateaux traversants) ne sont pas faites pour accueillir le cheminement et la traversée des personnes à mobilité réduite, ce qui rend les déplacements dangereux voire impossibles pour certains depuis de nombreuses années.
La municipalité a donc décidé de procéder à l’aménagement du Quai de Gaulle et de mettre aux normes handicapées l’ensemble des passages piétons existants.
Coût total de l’opération : 189.502,20 € TTC
Début des travaux : Lundi 3 octobre 2016
Informations (service voiries et réseaux) : 04.66.59.71.17
panneau-quai

Ville de Beaucaire contre 6 commerces nocturnes : Point sur l’audience du 22 septembre au Tribunal

Jeudi 22 septembre avait lieu le procès de Julien Sanchez, ès qualité de Maire de Beaucaire, poursuivi par 6 commerçants suite aux arrêtés municipaux de juin 2015, interdisant l’ouverture des commerces dans certains secteurs de la ville au-delà de 23h00. Ces 6 commerçants, soutenus par l’observatoire de l’islamophobie et le Conseil Français du Culte Musulman, ont attaqué le Maire pour une prétendue islamophobie à travers les arrêtés municipaux alors que ceux-ci concernent l’ensemble des magasins des secteurs concernés.
L’avocate des commerçants a tenu une plaidoirie de quelques minutes, sans véritable fond, quand le Maire et son avocate ont défendu la commune longuement, avec un dossier sérieux, travaillé et imparable.

Alors que l’avocate des parties civiles n’a apporté aucune preuve de discrimination, alors que le SRPJ a indiqué dans son rapport que le délit de discrimination n’était pas constitué, il a été rappelé par le Maire que dans les rues concernées par les arrêtés, il n’existe pas seulement ces 6 commerces mais plus d’une trentaine de commerces. Il a été rappelé également que d’autres commerces musulmans existent dans ces rues et ne se sont pas retournés contre le Maire car, eux, ont des horaires normaux qui n’occasionnent aucune gêne pour la population.
Julien Sanchez a réaffirmé devant les magistrats qu’il était de son devoir de Maire de veiller à la tranquillité publique et a dénoncé la victimisation insupportable des 6 commerçants, expliquant que la seule discrimination dans cette affaire était la discrimination politique envers un Maire adhérent du Front National.
Après avoir évoqué le fait divers de cet été (un Beaucairois, excédé par les nuisances nocturnes devant l’un de ces commerces, avait tiré sur des jeunes rassemblés devant ce commerce, après leur avoir demandé de se calmer et s’être fait insulter), il a rappelé que ses arrêtés avaient été pris précisément pour éviter ce type de faits divers et indiqué qu’il craint que d’autres habitants ne fassent la même chose car ils sont excédés de subir ces nuisances, quelques commerçants ne respectant par les arrêtés car ils se sentent couverts par la justice et par l’Etat qui n’envoie aucun policier d’Etat pour faire fermer les commerces (la police municipale n’ayant que la prérogative de constater le non respect de l’arrêté et de dresser PV).
Le Maire de Beaucaire a conclu en indiquant au juge que l’enjeu de cette affaire était important : soit la justice reconnaît un droit supérieur à ces 6 commerçants parce qu’ils se présentent comme musulmans, soit la justice réaffirme le principe fondamental de tranquillité publique.
Quoiqu’il arrive, il est évident que la discrimination n’est absolument pas constituée.
L’affaire a été mise en délibéré au jeudi 15 décembre 2016 à 14h00 au tribunal de Nîmes.

Lire la suite

Restauration de l’église Saint-Paul : L’équipe municipale de Beaucaire agit concrètement pour son patrimoine !

Vendredi 9 septembre, après 15 mois de travaux décidés, budgétés et votés par la nouvelle majorité municipale, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, procédait à l’inauguration (après restauration des couvertures et des façades) de l’Eglise Saint-Paul de Beaucaire.

En présence de Gilbert Collard, député du Gard, de Jean-Pierre Fuster, conseiller départemental, de Mireille Cellier, ancien Maire de Beaucaire, de nombreux élus du conseil municipal, de Monsieur le Curé de Beaucaire, de la Confrérie de Sainte-Marie-Madeleine et de nombreux amoureux du patrimoine, le Maire de Beaucaire a pu évoquer l’histoire de l’église Saint-Paul, revenir sur ses récents et importants travaux et annoncer les prochains projets de la municipalité en matière de préservation du patrimoine.

Le Maire a également remercié l’Etat et le conseil départemental pour leur participation financière à ces travaux essentiels à la préservation du patrimoine qui ont coûté 856 821 euros.
Part de la commune : 409 946 euros
Part de l’Etat : 357 500 euros
Part du conseil départemental : 89 375 euros

Nicole Barbier, professeur du conservatoire municipal de Beaucaire, a ensuite interprété un magnifique Ave Maria ainsi que plusieurs autres morceaux.

Lire la suite

PLU et Schéma d’Assainissement Collectif : Beaucaire avance ! Ouverture des enquêtes publiques imminente.

Pour mieux répondre au développement urbain de Beaucaire, la municipalité a engagé début 2015 une révision globale de son PLU (Plan Local d’Urbanisme). Ce document recense les règles applicables sur une zone d’habitation par exemple, et est nécessaire à tout projet de construction et d’occupation du sol sur la commune.

Précisons que ce PLU doit s’adapter aux exigences du Plan de Prévention du Risque inondation (PPRi) qui relèvent de la compétence des services de l’Etat. De ce fait, pour rendre constructible un terrain situé en zone inondable, il faut que le préfet révise et modifie le PPRi, sans quoi le PLU ne permettra pas la constructibilité des terrains.
Le PLU est également tenu de respecter un certain nombre de documents et lois qui lui sont supérieurs et s’imposent à lui (SCOT Sud Gard, etc.)

Dans le cadre de la procédure de révision du PLU avec une mise en compatibilité du Schéma d’Assainissement Collectif, une enquête publique conjointe sera ouverte du lundi 12 septembre au vendredi 14 octobre 2016.

Durant cette période, toute personne pourra consulter, en mairie, les dossiers d’enquêtes publiques relatifs à la 4ème révision générale du PLU et à la modification du Schéma d’Assainissement Collectif.

La 4ème révision du PLU vise à mettre en conformité le document d’urbanisme avec les dernières lois en vigueur (lois Grenelle I et II, Accès au Logement et un Urbanisme Rénové – ALUR) dans le respect du Code de l’Urbanisme, tout en définissant de nouvelles orientations et stratégies en terme de développement urbain.
Dans ce cadre, la commune est amenée à adapter son Schéma d’Assainissement Collectif afin de le mettre en cohérence avec le futur PLU.
Les requêtes et observations pourront être consignées sur les registres qui seront à disposition du public durant cette période, par courriel (plu@beaucaire.fr et assainissement@beaucaire.fr) ou par voie postale (Mairie – Place Georges Clemenceau, 30300 Beaucaire).

Le commissaire enquêteur sera à disposition du public lors de ses permanences qui seront organisées en mairie le :
– Mercredi 14 septembre 2016 de 9h à 12h
– Mercredi 21 septembre 2016 de 14h à 17h
– Mercredi 28 septembre 2016 de 9h à 12h
– Lundi 3 octobre 2016 de 14h à 17h
– Vendredi 14 octobre de 14h à 17h

> Cliquez ici pour consulter l’avis d’enquêtes publiques conjointes et l’arrêté prescrivant l’ouverture des enquêtes (l’avis d’enquêtes est affiché en mairie et dans de nombreux endroits de Beaucaire).

Halte SNCF de Beaucaire : Le Maire se mobilise

Alors que le conseil régional, compétent en matière de transports régionaux, se désintéresse de la halte SNCF de Beaucaire, ne souhaite pas l’augmentation (pourtant nécessaire) de la fréquence des trains, et que Carole Delga refuse toujours de rencontrer le Maire de Beaucaire et de signer le contrat de ville de Beaucaire, Julien Sanchez s’occupe, lui, de l’attractivité de Beaucaire et de la mise en valeur du service public.

Il était ce vendredi 26 août sur site avec ses élus délégués et les services de la ville pour regarder quels aménagement peuvent être faits sur les quelques parcelles communales des abords de la gare (la gare en elle-même et les quais n’appartenant pas à la Ville).

Pour 2016, 20 000 euros ont été mis au budget : ils permettront de réaliser une étude de faisabilité et des travaux paysagers légers aux abord de la gare.
Des travaux plus importants auront lieu en 2017, toujours aux abords de la gare (travaux de voirie, etc.).

Il est curieux que personne n’ait rien fait depuis toutes ces années pour améliorer l’image de notre halte SNCF, première image des touristes venant en train à Beaucaire.
Curieux que personne n’ait pensé à permettre l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.
Curieux enfin que la Présidente du conseil régional (qui se désintéresse visiblement nettement de la halte SNCF de Beaucaire) refuse toujours de rencontrer le Maire de Beaucaire pour évoquer l’accessibilité des personnes handicapées, la fréquence insuffisante des TER dans la 4e ville du Gard et les travaux nécessaires sur la partie conseil régional.

Il est vrai que pour certains le travail est plus dur que les promesses, que la représentation et qu’un simple sourire.
Il est vrai que pour Mme Delga, Beaucaire est bien loin, tellement loin qu’en plus de 200 jours, elle n’en a pas trouvé le chemin.

Les habitants de Beaucaire n’étant pas des sous-citoyens de la région Midi-Pyrénées – Languedoc-Roussillon, un nouveau courrier recommandé AR part ce jour au conseil régional pour lui rappeler le sens du service public, faire bouger les choses sur la partie qui le concerne et provoquer une réunion.
Une réunion constructive est également sollicitée avec les représentants SNCF/RFF.
Lire la suite