Justice : La Ville fait condamner définitivement l’ancien directeur de la publication de “Midi Libre”

Régulièrement, les adversaires de la municipalité lui reprochent d’être procédurière et de faire valoir ses droits.
Comme si l’on reprochait à la victime d’un délit (vol…) ou d’un crime (viol…) de déposer plainte et de demander réparation ?
Victime d’une mise en cause injustifiée (comme souvent) dans un article de “Midi Libre” du 14 novembre 2014 sans avoir eu la possibilité d’y répondre, la municipalité avait d’abord choisi d’adresser un droit de réponse à ce quotidien en situation de monopole.
Le directeur de la publication de l’époque avait alors refusé de diffuser le droit de réponse de la municipalité qui remplissait pourtant tous les critères objectifs pour ce faire.
Condamné en première instance, le directeur de la publication de “Midi Libre” de l’époque avait interjeté appel mais avait dû publier le droit de réponse (près d’un an après la diffusion de l’article incriminé).
Condamné plus lourdement en appel, il avait formé un pourvoi en cassation.
La Cour de Cassation vient il y a quelques jours de confirmer définitivement la condamnation de l’ex directeur de la publication de “Midi Libre” qui est ainsi condamné à rembourser 4500 euros de frais de justice à la Ville de Beaucaire.
Il est également condamné à verser 1 euro de dommages et intérêts au Maire de Beaucaire qui, ne souhaitant pas s’enrichir mais simplement obtenir justice par principe, n’avait demandé que cette somme symbolique étant donné qu’il s’agissait d’un premier procès.
La Ville de Beaucaire se félicite de cette condamnation définitive dans cette affaire et appelle “Midi Libre” à traiter Beaucaire et le Maire que lui ont choisi les électeurs de manière plus objective à l’avenir.
“Midi Libre” n’est pas au-dessus des lois.
Nous ne laisserons plus rien passer dans ce domaine et demanderons systématiquement réparation en cas de non diffusion de nos droits de réponse. En cas de récidive, le Maire de Beaucaire demandera cette fois des dommages et intérêts plus conséquents car il lui est insupportable de devoir perdre du temps et de devoir engorger nos tribunaux (déjà très sollicités) avec ce type d’affaires.
À bon entendeur…

Beaucaire : Plébiscitée par un vote des parents, la semaine de 4 jours de retour en septembre !

En 2014, Julien Sanchez et son équipe indiquaient qu’ils consulteraient les Beaucairois par des consultations au cours du mandat.
Le rythme de vie des écoliers et de leurs familles étant un sujet important du quotidien, et le Président de la République ayant laissé par décret du 28 juin la possibilité aux communes de revenir à la semaine de 4 jours, un vote a été organisé ce lundi 3 juillet au matin devant toutes les écoles publiques de Beaucaire (10 bureaux de vote) pour demander aux parents s’ils souhaitaient revenir à la semaine de 4 jours à la rentrée prochaine ou rester sur le rythme actuel, les élus de Beaucaire (favorables à la semaine de 4 jours) s’étant engagés à suivre le résultat de la consultation quel qu’il soit.

12 élus municipaux et une vingtaine d’employées du service scolaire étaient présents ce matin de 7h30 à 9h pour superviser les opérations de vote puis procéder au dépouillement devant les écoles à l’issue du vote.

Ont obtenu :
– Retour à la semaine de 4 jours : 568 votes (soit 93,27%)
– Maintien du système actuel : 41 votes (soit 6,73%)

Après avoir demandé en amont l’avis des conseils d’écoles et après avoir pris connaissance des résultats du vote des parents ce matin, le Maire de Beaucaire, Julien Sanchez, et son adjointe aux affaires scolaires, Chantal Sarrailh, sont heureux de vous annoncer leur décision de revenir à la semaine de 4 jours dès la rentrée 2017.

Ils remercient l’ensemble des parents ayant participé au vote ainsi que les employés et les élus qui ont supervisé les opérations de vote.

Ils souhaitent de bonnes vacances aux enfants, à leurs parents mais aussi aux équipes pédagogiques et au personnel municipal mobilisé toute l’année pour nos enfants.

Rythmes scolaires : Une consultation organisée dans les écoles de Beaucaire le lundi 3 juillet de 7h30 à 9h

Mesdames et Messieurs les parents d’élèves,

En 2014, la Ville de Beaucaire avait été une des seules communes de France à consulter les parents d’élèves par un vote afin de recueillir leur avis sur la réforme des rythmes scolaires.
Vous nous aviez alors très clairement indiqué, à une très large majorité, que vous y étiez opposés. Nous avions donc envoyé le résultat de votre vote à la Ministre en charge du dossier.
Cette réforme gouvernementale s’imposant malgré tout de force aux communes, nous vous avions demandé de choisir un cycle pour vos enfants pour les fameux « T.A.P. » (une fois trois heures ou trois fois une heure) et nous avions mis en application le choix auquel vous aviez donné une majorité.

Près de trois ans après, le Président de la République nous promet depuis près de deux mois la parution d’un décret permettant aux Maires, dans certains cas, de revenir à la semaine de 4 jours dans les écoles publiques de leurs communes.

 D’un naturel prudent, j’avais souhaité attendre d’avoir la teneur et l’effectivité de ce décret pour vous consulter (car je n’ai pas pour habitude d’agir sans avoir tous les éléments en mains et sans être sûr de pouvoir tenir ensuite mes engagements).

Aujourd’hui 28 juin, alors que les vacances scolaires approchent à grands pas, le décret vient seulement et enfin d’être publié au Journal Officiel.

Comme je l’avais fait en 2014, et parce qu’il s’agit du rythme de vie de vos enfants et de votre famille, un vote sera organisé lundi 3 juillet de 7h30 à 9h devant chaque école maternelle et chaque école élémentaire (à noter : l’école Garrigues Planes disposera d’un bureau de vote unique en raison de la configuration de l’école) pour recueillir votre avis sur la question.

La question sera simple : souhaitez-vous le maintien du système actuel ou le retour à la semaine de 4 jours ?

En parallèle, j’ai demandé leur position aux directeurs d’écoles et aux équipes pédagogiques des écoles de vos enfants afin que nous puissions en tenir compte.

J’ai également invité les directrices et directeurs des écoles publiques de la ville à mettre cette question à l’ordre du jour des quelques conseils d’école restants (auxquels participe comme à chaque fois mon adjointe aux affaires scolaires Chantal Sarrailh, que je remercie pour son travail quotidien).

A titre personnel, mon adjointe et moi-même sommes opposés au rythme actuel qui fatigue les enfants et n’est pas adapté (ce qui était déjà notre position en 2014 mais, à l’époque, le Gouvernement n’avait pas laissé le choix aux communes).

Nous espérons que la semaine de 4 jours sera aussi votre choix, mais nous respecterons bien sûr le choix de la majorité des parents et le mettrons en application dès la rentrée 2017 (d’autres villes attendront 2018).

C’est pourquoi il est important que chacun participe à ce vote, car il conditionne le rythme de vie de vos enfants et de votre famille pour les années à venir.

Au plaisir de vous rencontrer lundi matin peut-être à l’occasion du vote,

Très cordialement,

Julien SANCHEZ
Maire de Beaucaire
Conseiller régional d’Occitanie

Ce weekend à Beaucaire : Les Rencontres Équestres

Les Rencontres Équestres 2017

Ce week-end à partir de vendredi, ne manquez pas les Rencontres Equestres de Beaucaire, l’un des plus grands rassemblement de chevaux ibériques d’Europe.
Championnats et concours, spectacles et autres animations, Beaucaire se met en selle pour vous faire vivre ce moment d’exception.

• Champs de Foire, 30300 Beaucaire

Plus d’informations au 04.66.59.10.06

Lundi 26 juin 2017 : Intervention du Maire de Beaucaire en conseil municipal suite à la réélection de Françoise Dumas, députée socialiste sortante

Au second tour des élections législatives, avec une abstention record que je regrette et déplore, 19,97% des électeurs de la 1re circonscription du Gard ont choisi de réélire la députée socialiste sortante qui a donc été boudée par 80,03% des inscrits et choisie par moins d’un électeur sur 5.

En tant que Maire, j’adresse bien sûr mes félicitations républicaines à notre députée Françoise Dumas.

Députée sectaire et idéologue quasi absente du terrain pendant 4 ans et demi, il ne fait aucun doute que Françoise Dumas, qui a su changer d’étiquette politique au bon moment fort opportunément pour se mettre en marche, sera hélas tout aussi inexistante pendant les 5 prochaines années.

A Beaucaire, où elle a été nettement battue, seuls 15% des électeurs inscrits ont voté Françoise Dumas au second tour, nos concitoyens démontrant ainsi qu’ils ne sont pas dupes de l’absence d’action de la députée pour le territoire de Beaucaire.

Alors que son parti a eu tous les pouvoirs pendant 5 ans (État, Parlement, Région, Département), elle aurait pu profiter de son mandat pour faire avancer les dossiers Beaucairois main dans la main avec la municipalité qui privilégie l’intérêt général et le bien commun.

Hélas, par sectarisme et politique politicienne ou par fainéantise et incompétence, elle a été bien incapable de faire avancer le dossier de la réouverture de l’écluse, incapable d’exiger que le futur lycée d’enseignement général soit implanté à Beaucaire (première Ville du Gard en nombre d’habitants à ne pas en avoir), elle n’a même pas soutenu notre demande en ce sens, considérant peut-être que les jeunes de Beaucaire (et des alentours) n’ont pas le droit d’étudier dans de bonnes conditions, incapable de demander à ses amis politiques de traiter les habitants de Beaucaire comme des Français à part entière. Nous attendons toujours les réponses du conseil régional à nos demandes de subventions (pour la réhabilitation de la principale école du quartier prioritaire, pour la réfection du cours Sadi Carnot, pour nos manifestations communales d’envergure régionale ou valorisant l’artisanat par exemple…). Là encore, Madame Dumas (qui a été vice-présidente du conseil régional) n’a rien fait pour faire bouger les choses et a même déclaré devant témoins lors de notre Salon des Métiers d’Art comprendre l’attitude d’ostracisme du conseil régional (un ostracisme inacceptable du conseil régional que les Beaucairois ne supportent plus et qui fait l’objet d’une plainte).

Aujourd’hui, Madame Dumas nous promet d’ouvrir une permanence à Beaucaire. Une très bonne nouvelle.

Nous espérons qu’elle y sera présente, elle qui en 3 ans n’a fait qu’une permanence par an dans notre ville (pourtant deuxième ville de notre circonscription qui ne comprend que 11 communes), ce qui est déjà un sacré rythme de travail pour une élue socialiste !

La municipalité espère qu’elle fera autre chose dans sa permanence que stigmatiser de manière stérile l’action municipale en déversant sa bile comme elle l’a fait ces 4 derniers mois avec l’appui du quotidien régional en situation de monopole qui ne donne dans ces cas-là aucunement la version de la municipalité, évidemment.

Il serait temps que la députée de la 1re circonscription travaille dans l’intérêt général et notamment dans l’intérêt des grands dossiers de Beaucaire.

Il serait temps qu’elle travaille tout court.

La municipalité ne la lâchera pas désormais, surveillera au quotidien son activité et vous tiendra informés régulièrement de ses (hélas) trop nombreux manquements à venir.

Il n’y a pas que les élus de la majorité municipale de Beaucaire qui doivent être contrôlés. Puisqu’aucun média (aux ordres) ni aucune association ne l’a fait en 5 ans avec Madame Dumas, nous le ferons à présent.

Et, puisque Madame Dumas a été incapable de quoi que ce soit pendant 5 ans alors que nous lui avons laissé sa chance, nous la forcerons à l’avenir à s’occuper des dossiers Beaucairois qu’elle a totalement délaissés.

Des actions seront prochainement entreprises en ce sens et la population sollicitée.


Intervention de Julien Sanchez – Conseil Municipal du lundi 26 juin 2017

Le Maire de Beaucaire refuse l’augmentation de la TLPE !

Sur proposition de M. le Maire, le conseil municipal de la Ville de Beaucaire, a, lundi 26 juin 2017, refusé l’augmentation de 0,6% de la TLPE (Taxe Locale sur la Publicité Extérieure).

Ce refus, visant à ne pas augmenter les charges des entreprises, a été voté par la plupart des élus (sauf par les élus du groupe de M. André et par Mme Rose-Marie Cardona).

Julien Sanchez s’est engagé dans une politique volontariste de soutien aux entreprises pour favoriser l’emploi et le développement économique.
Ainsi, Julien Sanchez a fait voter, en 2015, l’exonération totale du versement de la TLPE pour les catégories des enseignes autres que celles scellées au sol, dont la somme des superficies est comprise entre 7m² et 12m², ainsi que la minoration de 50% pour les enseignes de 12 à 20m².

C’est dans ce même but que la municipalité refuse aujourd’hui la revalorisation de la TLPE à partir du 1er janvier 2018, contrairement à ce que propose l’Etat.

Par ailleurs, parce que le soutien aux entreprises est une priorité de l’équipe municipale, Julien Sanchez réclame, chaque année depuis 3 ans, au président de la Communauté de Communes (CCBTA) une baisse de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).
Malgré les engagements du président (également Maire de Bellegarde) auprès de l’UPE 30 (Union pour les Entreprises du Gard) lors des élections de 2014, force est de constater que rien n’avance en ce sens. Pourtant, la baisse de la CFE aurait l’intérêt de rendre plus attractif notre territoire et d’y développer l’emploi.

Le Maire de Beaucaire, lui, tient ses promesses et agit pour nos entreprises, dans la limite de ses prérogatives. Il appelle de ses vœux le président de la Communauté de Communes à enfin agir en ce sens en tenant ses engagements.

Le magazine des Estivales 2017 est disponible !

ESTIVALES 2017

Le magazine des Estivales 2017 est disponible !
Vous pourrez y retrouver l’ensemble de la programmation des festivités de l’été, les manifestations taurines, les Vendredis de Beaucaire, le traditionnel Salon Taurin ainsi que de nombreuses nouveautés.
Le magazine vous attend en Mairie ou à l’Office de Tourisme. Il sera également distribué en boîtes aux lettres dans les prochains jours.

Commerce : Limongi Shop officiellement inauguré à Beaucaire !

Vendredi 26 mai, un nouveau commerce était encore inauguré à Beaucaire.
Il s’agit du magasin “Limongi Shop”, situé rue Nationale, qui propose des prestations de tatouage et de piercing.
Cela fait quelques mois déjà que ce commerce a ouvert dans les faits et le succès est d’ores et déjà au rendez-vous.
Pour l’inauguration officielle, Tony Maimone et sa compagne Sandry Tansier étaient entourés de leur famille mais aussi de clients, d’amis et de riverains de la rue Nationale (dont leur voisine d’en face, propriétaire de la bijouterie Luzuric).
Le Maire de Beaucaire, Julien Sanchez, son 1er adjoint chargé du commerce et de nombreux élus de la majorité étaient bien sûr présents pour encourager ces jeunes entrepreneurs.

Le Maire, qui a félicité Tony et Sandry pour ce beau projet, s’est également réjoui une nouvelle fois des conséquences de la politique volontariste de la municipalité qui loue puis sous-loue des surfaces commerciales au sein du centre ancien pour y implanter des commerces offrant une large diversité, en appliquant 30% de rabais sur les loyers des commerçants les deux premières années, ce qui favorise ces installations.

Artiste né, Tony Maimone est un véritable passionné du tatouage et du piercing depuis 16 ans.
Pour lui, le tatouage est un art. Il y a deux ans, il a décidé de faire de sa passion un métier.

Beaucairois depuis toujours, il était important pour Tony de venir implanter son commerce à Beaucaire, ce projet lui tenait vraiment à coeur et ce rabais pratiqué sur les loyers lui a permis de concrétiser ce projet plus rapidement dans sa ville, celle où son père est un commerçant très apprécié depuis de nombreuses années sur la place Georges Clemenceau. Pour encourager son fils, il a d’ailleurs annoncé qu’il réaliserait son baptême du tatouage dans les prochains mois, ce qui a surpris toute l’assistance.

Quant à Sandry, cela fait déjà un an qu’elle est devenue une véritable spécialiste du piercing.

Si vous décidez de devenir l’un des clients de Limongi Shop, sachez qu’un tatoueur-perceur ne se limite pas à l’exercice du tatouage et du piercing. Tout un travail d’accompagnement et de conseil est proposé.
Aujourd’hui, le trash polka est la tendance en matière de tatouage et les piercings au labret ou au nombril sont les demandes les plus récurrentes.

La Ville de Beaucaire souhaite une bonne installation et longue vie à Limongi Shop !

> Limongi Shop
42, rue Nationale
30300 Beaucaire

07.68.03.43.54

Commerce : Studio.B ouvre rue Nationale !

Mardi 16 mai se tenait l’inauguration d’un nouveau commerce de Beaucaire !
Il s’agit d’un studio photo situé en centre-ville, rue Nationale, “Studio.B”.
David Bascunana, beaucairois bien connu et reconnu pour son travail d’une grande qualité était entouré pour l’occasion de ses amis, de sa famille, mais aussi du Maire, de son 1er adjoint (délégué au commerce) et de nombreux élus venus encourager ce nouveau commerçant et participer à l’inauguration.

David Bascunana a en premier lieu tenu à remercier l’ensemble des acteurs qui ont participé à l’émergence de son projet : sa maman d’abord, mais également ses amis, la municipalité et les nombreux donateurs sans qui il n’aurait jamais pu ouvrir.

Jean-Pierre Fuster a félicité David Bascunana pour la confiance qu’il a accordée à Beaucaire pour développer son entreprise. Il a rappelé l’action municipale volontariste pour la revitalisation du centre-ville et notamment la mesure coup de pouce efficace consistant en un rabais de 30% les deux premières années sur le loyer de tout nouveau commerce loué ou sous-loué par la ville en centre ancien.

Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, qui avait déjà proposé à David Bascunana il y a plus d’un an d’ouvrir son commerce à Beaucaire, s’est quant à lui dit heureux d’être aux côtés de David Bascunana pour contribuer à donner vie à ce projet. David Bascunana ne lui est pas inconnu puisqu’il a déjà travaillé au service communication en Mairie de Beaucaire sous le mandat de Jacques Bourbousson puis sous son mandat.
Le Maire a ainsi salué “un grand professionnel, passionné par sa ville et par la photo qui a déjà exposé son talent à Beaucaire et qui mène en ce moment un projet intéressant sociologiquement et historiquement : photographier les Beaucairois dans leur diversité et dans leur environnement”.
David Bascunana n’est pas seulement photographe de métier, il est avant tout photographe de passion. De la photo, il en a toujours fait et c’est cette passion commune à sa famille qui l’a poussé à en faire son métier. Après avoir travaillé chez lui plusieurs années, il a décidé d’ouvrir un magasin car il avait beaucoup de demandes, notamment en photo d’identité. Pourvu d’un coin de remise en beauté et d’un studio photo, le magasin est fin prêt pour accueillir ses nouveaux clients. Il a choisi de venir s’installer à Beaucaire parce qu’il sait que l’activité sera au rendez-vous mais aussi par choix de coeur, David Bascunana souhaitant contribuer à faire revivre le centre-ville de Beaucaire.
C’est dans l’être humain qu’il puise le plus son inspiration d’artiste : portraits et et publi-reportages sont sa spécialité. Actuellement en exposition à Saint-Rémy-de-Provence, il a par le passé exposé à Beaucaire également et vous donne d’ailleurs rendez-vous dès cet été, en juillet, pour une nouvelle exposition à la Maison Gothique.

 

> Studio.B

29 rue Nationale
30300 Beaucaire

04.66.75.47.15 – david.bascunana@wanadoo.fr

Une fête des voisins réussie à Beaucaire !

Vendredi 19 mai, la Fête des voisins battait son plein en France… et notamment à Beaucaire !
Comme chaque année, de nombreux habitants de la ville ont en effet pris l’initiative d’organiser cette fête populaire avec leurs voisins d’immeuble ou de lotissement.

Créée dans les années 90 dans le XVIIe arrondissement de Paris par un parisien (qui voulait créer du lien social et rompre l’isolement après avoir découvert une femme âgée morte depuis 4 mois dans son appartement), la Fête des Voisins a vite gagné le reste de la capitale puis la France entière.

 

Comme Beaucaire, de nombreuses municipalités se sont jointes à cet événement et ont souhaité apporter une aide logistique et financière aux habitants pour les inciter à les organiser.
Ainsi, depuis 2 ans, la Ville de Beaucaire a adhéré à l’association “Immeubles en fête” et propose des kits pour chaque quartier.

En 2015, ce sont près de 8 millions de français qui se sont ainsi réunis pour festoyer avec leurs voisins. Apéro, repas, desserts, fête, musique : chacun apporte sa pierre à l’événement. Cette “nouvelle tradition” permet de se retrouver entre voisins et représente un véritable vecteur de cohésion sociale et intergénérationnelle.

Cette année encore, la Fête des voisins s’est bien déroulée aux quatre coins de Beaucaire : de nombreux Beaucairois s’étant retrouvés autour d’un repas servi à la bonne franquette, la bouteille de vin Beaucairois jamais très loin.

De nombreux élus de la majorité s’y sont bien sûr joints afin de partager un moment de convivialité avec les Beaucairois mais aussi d’être à l’écoute de leurs éventuelles doléances et remarques, façon de joindre l’utile à l’agréable.

De l’impasse Saint-Paul à l’avenue de l’Herbe au Vent en passant par la place Vieille, le boulevard Joffre (et bien d’autres…), Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, accompagné de Mireille Fougasse (adjointe à la Culture) et Elisabeth Mondet (adjointe aux associations) sont allés visiter plusieurs d’entre elles, profitant, avec les habitants, de cette belle soirée annonçant l’été jusqu’à tard dans la nuit.

La Ville de Beaucaire remercie l’ensemble des participants, mais aussi les services techniques et la police municipale pour leur travail.

Rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle édition !