Beaucaire : 590 nouvelles inscriptions sur les listes électorales en 2016 !

Le service des élections de la Mairie de Beaucaire a connu une grande affluence en 2016. Sur l’année entière, 590 nouvelles inscriptions sur les listes électorales ont été enregistrées.

Sur ces 590 nouvelles inscriptions, 156 ont été automatiques et concernent les jeunes ayant atteint leur majorité dans l’année, et 303 inscriptions ont été enregistrées pour le seul mois de décembre, beaucoup de personnes qui ont emménagé à Beaucaire s’étant empressées de s’inscrire pour pouvoir voter dans leur nouveau lieu de résidence aux élections de 2017.
A cela s’ajoutent les changements d’adresses (une centaine intra-muros cette année). Le service des élections de la ville n’a donc pas chômé… 

Rappelons-le, Beaucaire est bonne élève en terme de vie démocratique.

Déjà, en 2014, Beaucaire s’était distinguée pour son excellent taux de participation aux élections municipales. Le Maire avait d’ailleurs été convié au Congrès des Maires de France pour recevoir, au nom des Beaucairois, la médaille de bronze de la Marianne du Civisme.
En 2017, deux élections majeures se dérouleront : l’élection présidentielle et les élections législatives.
  • Présidentielle
    – 1er tour : 23 avril 2017
    – 2e tour : 7 mai 2017
  • Législatives
    – 1er tour : 11 juin 2017

    – 2e tour : 18 juin 2017
Au 31 décembre 2016, le nombre d’électeurs inscrits sur les listes de Beaucaire est de 11.017, contre 10.581 il y a un an.
D’ici les élections, ce nombre sera amené à évoluer (radiations pour causes de décès ou de déménagement transmises par l’INSEE, etc.).
Une question ? Contactez le service des élections
Hôtel de Ville – Place Georges Clemenceau, Beaucaire
04.66.59.71.18 – elections@beaucaire.fr

Après les après-midis : les soirées dansantes !

La Ville de Beaucaire et son Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) offrent, depuis début 2016, des après-midis dansants aux personnes retraitées. Les seniors bénéficient ainsi d’un moment convivial, avec un groupe de musique et un goûter, au Casino Municipal, à l’initiative du Maire, Président du CCAS et de son adjointe à l’action sociale, également vice-présidente du CCAS.
Face au grand succès de ces après-midis, le Maire de Beaucaire et son adjointe ont décidé de reconduire ces animations et d’innover avec, en plus, deux soirées dansantes.

Beaucaire pense à ses aînés !

Les après-midis dansants de 2017 :
– mardi 7 février 2017 – 14h
– jeudi 16 mars 2017 – 14h
– dimanche 30 avril 2017 – 14h
– mercredi 15 novembre 2017 – 14h

Les soirées dansantes de 2017 :
– samedi 17 juin 2017 – 20h
– samedi 16 septembre 2017 – 20h

Informations auprès du CCAS de la Ville de Beaucaire : 04.66.59.36.35

affiche-aprem2017

Le Maire de Beaucaire se félicite de la fermeture administrative pour 15 jours de l’épicerie “Market City”

Suite aux arrêtés municipaux du Maire imposant la fermeture, la nuit, des commerces dans certains secteurs de la commune, et parallèlement aux demandes répétées du Maire auprès des services de l’Etat pour inspecter par ailleurs plusieurs magasins dont les pratiques illégales apparaissent au grand jour au vu et au su de tous les Beaucairois, plusieurs contrôles ont été effectués dernièrement par les services de l’Etat.

En 2015, déjà, le magasin “Supermarket du quai” avait été fermé administrativement pour 8 jours pour de la vente illégale de tabac.

Cette fois-ci, c’est l’épicerie “Epi Market – Market city”, située à l’angle de l’avenue de Farciennes et de la rue des Citronniers, qui vient de se voir ainsi notifier sa fermeture administrative par M. le Préfet du Gard, pour une période de 15 jours, à compter du 9 janvier, pour une infraction douanière relative à de la revente illégale de tabac.

Selon l’arrêté préfectoral, cette épicerie avait déjà, en 2013 et 2014, été prise en infraction pour les mêmes motifs.

Le Maire de Beaucaire est heureux de constater cette fermeture administrative, prononcée en application des dispositions de l’article 1825 du code général des impôts.

Il appelle de ses vœux le législateur à renforcer les sanctions prévues afin qu’elles puissent être enfin dissuasives.

 

 

Beaucaire citée en exemple par France 3

Le 19/20 de France 3 national consacrait, vendredi 6 janvier 2017, un reportage à l’absentéisme dans les collectivités territoriales.
La Mairie de Beaucaire a été prise comme exemple de collectivité locale dont les élus luttent contre l’absentéisme suite à une mesure de notre nouveau Maire visant à réduire très fortement la prime de fin d’année des agents régulièrement absents.
La mesure a engendré une baisse de 30% de l’absentéisme de 2015 à 2016 et a parallèlement fait faire une économie de plus de 20.000€ annuels aux Beaucairois.
Une mesure saluée par une grande majorité des employés de la ville que nous remercions pour leur grand sens du service public.

Justice / Crèche en Mairie de Beaucaire : La Libre Pensée du Gard déclare forfait ! 3e victoire du Maire dans ce dossier

A Beaucaire, l’exposition d’une crèche provençale dans la Cour de l’Hôtel de Ville vaut depuis 2 ans plusieurs procès au Maire.

Cette année, ce sont pas moins de 3 procès qui ont encore été intentés contre sa décision d’exposer une crèche provençale dans la Cour de l’Hôtel de Ville (crèche qui constituerait selon les associations poursuivantes “un trouble à l’ordre public”).

La Ligue des Droits de l’Homme a perdu le premier procès, condamnée qui plus est par une ordonnance du 21 décembre 2016 à verser 1200 euros à la Ville de Beaucaire.

La Ligue des Droits de l’Homme a également perdu le second, sa requête étant cette fois rejetée directement par ordonnance le 29 décembre 2016.

La 3e affaire devait être jugée demain 5 janvier au Tribunal Administratif de Nîmes. Là encore, une association demandait à ce que la crèche provençale soit enlevée sans délai de la Cour de l’Hôtel de Ville de Beaucaire.

Aujourd’hui, nous apprenons que l’association de la Libre Pensée du Gard vient de retirer sa requête et donc de déclarer forfait.

Cette nouvelle victoire de la Ville de Beaucaire et de son Maire démontre que lorsque les Maires tiennent bon et sont forts, ce sont les associations extrémistes qui reculent et se couchent.

A Beaucaire, culture et traditions sont et seront toujours défendues par l’équipe municipale, quels que soient les obstacles qui se dresseront sur sa route et quel que soit donc le nombre de procès intentés au Maire.

Le Maire de Beaucaire remercie les centaines de milliers de personnes mobilisées à ses côtés et/ou en veille sur ces procès, qu’elles habitent Beaucaire, la Provence ou plus largement la France.

Il donne rendez-vous à chacun pour son prochain procès le 17 janvier à 14h00 au Tribunal Correctionnel de Nîmes pour défendre un autre droit fondamental : le droit de réponse, la Ville de Beaucaire attaquant une nouvelle fois le quotidien “Midi Libre” pour refus d’insertion d’un droit de réponse (étant précisé que la Ville de Beaucaire a déjà gagné en justice par deux fois contre “Midi Libre” ces derniers mois pour le même motif).

Dans l’affaire du 17 janvier, une interview de Carole Delga, Présidente du Conseil Régional, dans les pages “Beaucaire” de “Midi Libre” mettait en cause le Maire de Beaucaire sans respect du contradictoire. En plus de ne pas respecter le contradictoire, le quotidien “Midi Libre” avait, en outre, refusé d’insérer un droit de réponse malgré les mises en cause publiques indéniables que comportait l’interview de Carole Delga.

Le Tribunal ne pourra là aussi que reconnaître l’évidence.

Rappelons d’ailleurs que Carole Delga est poursuivie pour discrimination à l’égard de la Ville de Beaucaire à raison des idées politiques de ses élus. Elle sera pour sa part jugée le 28 février prochain à 14h00.

VICTOIRE de la Ville de Beaucaire face à la Ligue des Droits de l’Homme

URGENT / Justice :

VICTOIRE de la Ville de Beaucaire face à la Ligue des Droits de l’Homme (LDH).
L’ordonnance du Tribunal Administratif de Nîmes vient d’être rendue suite à l’audience d’hier 20 décembre.
– La crèche provençale de Noël restera exposée en Mairie.
– La LDH est condamnée à verser 1200 euros à la commune.
Vu le terrorisme, le chômage, la précarité de beaucoup de Français, le nombre de sans abris, les droits des femmes dans certains quartiers de notre pays, souhaitons que les responsables et adhérents de la LDH trouvent désormais des sujets de préoccupations plus pertinents.
La crèche provençale continuera à être exposée en Mairie chaque année.
Merci à tous ceux qui ont envoyé des messages de soutien au Maire convoqué devant la Justice dans l’exercice de ses fonctions et aux milliers de personnes ayant signé la pétition pour le maintien de la crèche.

La Ville de Beaucaire.

Cliquez ici pour consulter l’ordonnance du 21 décembre 2016 du Tribunal Administratif de Nîmes

Crèche provençale exposée en Mairie : Le Maire de Beaucaire au Tribunal !

Un procès de plus ! Cette fois c’est la Ligue des Droits de l’Homme qui poursuit en Justice notre Maire.
Ce mardi à 14h30 sera en effet examinée en urgence une requête de la Ligue des Droits de l’Homme visant à obtenir le démontage de la crèche provençale de Noël exposée en Mairie.
Cette association prétend que la laïcité imposerait de ne plus exposer de crèche provençale, y compris aux portes de la Provence.
Le Maire de Beaucaire, accompagné des avocats de la Ville, Maîtres Sylvie Josserand et Laurent Frölich, expliquera cet après-midi pourquoi il maintiendra la crèche exposée en Mairie.

Si vous êtes pour le maintien de la crèche en Mairie, nous vous invitons à publier sur les réseaux sociaux une photo de vous devant la crèche exposée en Mairie de Beaucaire ou devant votre crèche pour montrer votre soutien.
Vous pouvez aussi signer la pétition “Touche pas à ma crèche !” en cliquant ici.

Discrimination : Le Maire de Beaucaire reconnu innocent par la Justice.

Jeudi dernier se tenait à Nîmes le procès du Maire de Beaucaire, poursuivi pour islamophobie par 6 commerçants de Beaucaire mettant en avant leur appartenance à la religion musulmane.
Ces commerçants, qui avaient refusé de respecter ses arrêtés tranquillité publique à l’été 2015 leur imposant la fermeture des commerces à 23h, niaient toute nuisance sonore et prétendaient qu’on leur demandait de fermer uniquement parce qu’ils étaient musulmans (comme si cela était écrit sur leurs visages !).
Évidemment et logiquement, le Tribunal Correctionnel de Nîmes a estimé que les faits de discrimination n’étaient pas constitués, les arrêtés municipaux tranquillité publique du Maire concernant plusieurs rues dans leur ensemble (rues particulièrement étroites et où les terrasses ne sont pas autorisées).
Les musulmans n’étaient évidemment pas spécifiquement visés par ces arrêtés qui visaient simplement les rues où des nuisances et des troubles avaient été constatés aux abords de commerces pendant la nuit et incommodaient réellement et clairement les riverains.
La Préfecture et la police nationale refusant de faire respecter les arrêtés municipaux de fermeture tant qu’un procès était en cours, à l’été 2015, la police municipale avait chaque soir dressé procès verbal contre les commerçants concernés pour qui la loi et la tranquillité publique ne sont visiblement pas des notions importantes.
Désormais fort de ce jugement, le Maire de Beaucaire a indiqué qu’il reprendrait les mêmes arrêtés à l’été 2017 si de nouvelles nuisances sont constatées et signalées par les riverains.
Le droit étant du côté du Maire, les commerçants ne pourront cette fois plus se victimiser pendant des mois à grand renfort d’articles de presse comme ils ont pu le faire.
Rappelons que même la Présidente du conseil régional avait soutenu les commerçants contre le Maire dans cette affaire, parlant de “commerçants souffrant de décisions démagogiques”.
Comme s’il était démagogique de défendre la tranquillité publique et le droit à dormir.

Marché de Noël : Message du Maire de Beaucaire

Pour la deuxième année consécutive, le Marché de Noël de Beaucaire, installé sur un nouveau périmètre, aura animé le week-end de nombreux Gardois, petits et grands.
Transhumances nocturne et diurne, ferme aux animaux, cirque, fête foraine, spectacles de qualité, photo avec le Père Noël, crèche provençale, conférence sur les Traditions de Noël en Provence, exposition et vente de santons, artisans d’exception triés sur le volet, illuminations nouvelles et ambitieuses : tout était réuni pour passer de bons moments.

Devant le succès incontestable du Marché de Noël 2016 de Beaucaire, je tiens, en tant que Maire à adresser toutes mes félicitations à mon adjointe déléguée aux festivités, Mireille Fougasse, à mes élus délégués à la sécurité, à mon directeur de cabinet ainsi qu’à tous les agents ayant contribué à l’organisation et/ou à la réussite de cet événement.

Service festivités, service communication, services techniques, police municipale, service commerce, service jeunesse, service entretien des bâtiments : chacun a apporté sa pierre pour la réussite de cet événement et doit être amplement remercié, sans oublier bien sûr les exposants, et le Père Noël.

Cet événement majeur étant passé, chacun peut se mettre en route maintenant pour la préparation de tous les temps forts 2017 qui nous promettent encore de beaux moments et de bons souvenirs.

Joyeux Noël à tous !