Articles

Beaucaire : L’opposition hystérique (élus et public) perturbe le bon déroulement du Conseil Municipal

Ce mardi 14 mars au soir se tenait à Beaucaire un Conseil Municipal pour l’approbation du compte administratif et le vote du budget primitif de la Ville, moment important dans la gestion d’une collectivité.

Agacé par les bons résultats budgétaires de la municipalité, dépité de ne pas avoir d’argument valable à opposer à Julien Sanchez, et n’ayant toujours pas accepté de ne pas avoir été élu Maire de Beaucaire en 2014, M. Christophe André (élu d’opposition des Républicains) a d’abord diffamé publiquement et de manière réitérée le Maire de Beaucaire pendant la séance avant d’injurier des employés municipaux (et notamment une jeune femme de 24 ans) à l’occasion d’une suspension de séance, les traitant de “larbins” devant témoins, refusant ensuite de s’excuser envers eux suite à la demande du Maire à la reprise de la séance.

M. Christophe André a également à plusieurs reprises tenté d’entraver le bon déroulement du Conseil Municipal (organe délibérant) en se mettant debout en dehors de sa place dans l’assemblée à plusieurs reprises pour y intervenir, en déplaçant du matériel municipal et en se rapprochant de la tribune où se tenait le Maire en tentant de couvrir la voix du Président de l’assemblée à de nombreuses reprises.

Par son attitude provocatrice, hystérique, irrespectueuse et infantile, M. Christophe André a contribué à créer un climat délétère et contribué à favoriser un trouble à l’ordre public, plusieurs membres du public (politisés) intervenant oralement et commentant les débats à voix haute, ce qui est interdit, seuls les élus (de la majorité et de l’opposition) devant pouvoir s’exprimer dans un Conseil Municipal qui est une institution républicaine.

Après avoir tenté pendant la suspension de séance de dialoguer avec plusieurs membres de l’opposition et même avec M. Christophe André, et voyant que celui-ci et que les personnes du public concernées persistaient à refuser de respecter la bonne tenue des débats, Monsieur le Maire a informé des faits Monsieur le Préfet du Gard.
À la reprise de la séance, conformément au code général des collectivités territoriales, 3 élus en plus du Maire ont demandé à ce que le Conseil se tienne à huis clos, un vote à la majorité confirmant ce choix.

Plusieurs membres du public (politisés) refusant de quitter les lieux malgré le huis clos, de même que la presse locale, le Maire a dû suspendre à nouveau la séance et requérir l’intervention de la force publique.

La police nationale est alors intervenue pour faire respecter le huis clos décidé conformément aux textes par la majorité absolue du Conseil Municipal (en vertu du code général des collectivités territoriales).

Le Conseil Municipal a pu se poursuivre en présence des élus de la majorité et de plusieurs élus d’opposition restés jusqu’au bout du Conseil par respect des institutions et du mandat qui leur a été confié par les électeurs, plus intéressés par les débats pour leur Ville que par la politique politicienne et la basse tentative de destabilisation du Conseil Municipal.

M. Christophe André n’en étant pas à son coup d’essai, et celui-ci ayant refusé de s’excuser, la Ville de Beaucaire déposera dans les prochaines heures plusieurs plaintes à l’encontre de celui-ci pour son attitude d’obstruction ayant généré des troubles et une entrave à la bonne tenue des débats d’une institution républicaine (en mobilisant qui plus est des effectifs de police nationale qui ont mieux à faire), mais aussi pour diffamation à l’encontre du Maire dans l’exercice de ses fonctions.

Il est détestable que des élus et des citoyens majeurs puissent agir de la sorte. Cela ne grandit pas la politique.
Ces attitudes n’empêcheront pas les élus de la majorité municipale d’avancer pour le développement de Beaucaire et l’intérêt général de la Ville auxquels ils travaillent 365 jours par an.

Aviron : encore des champions à Beaucaire et un titre de champion de France pour Julien Housset !

Samedi 25 février, le Club d’Aviron de Beaucaire organisait un apéritif à la base nautique en l’honneur de ses nouveaux champions.
En effet, lors du championnat de France d’Aviron Indoor le 4 février dernier à Paris, deux beaucairois ont honoré leurs familles, leurs amis, mais aussi notre ville. Julien Housset est en effet devenu champion de France et Thierry Duhau est revenu avec une médaille de bronze.
L’occasion également de fêter leur victoire, acquise une semaine plus tard à la tête de rivière internationale de Turin accompagnés de Pierre Aubert et Robert Roussel en quatre de couple.

De nombreux passionnés étaient présents pour féliciter nos quatre champions et lever un verre en l’honneur de ces grands sportifs.

Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, Elisabeth Mondet et Mireille Fougasse, deux de ses adjointes, étaient présents pour les féliciter.

Le Maire, qui s’est félicité de la présence de nombreux jeunes au sein du club (assurant ainsi la relève pour les années à venir), a rappelé l’importance des associations, notamment sportives, pour le rayonnement de notre Ville et expliqué au nouveau président du club d’aviron (Denis Fort) qu’il comptait sur lui pour poursuivre sur le même élan que son prédécesseur (Edith Housset).

La base nautique municipale est un véritable atout pour Beaucaire et une véritable fabrique de champions, puisque les médailles et titres prestigieux sont désormais réguliers, notamment en aviron.

 

C’est pourquoi, chaque année, la Mairie de Beaucaire renouvelle son aide logistique et financière importante au club d’aviron, qui ne cesse de progresser dans ses performances. L’aide de la ville est indispensable en raison des coûts particulièrement élevés du matériel nécessaire pour ce sport.

Le Maire a également précisé que son adjoint délégué à la base nautique, Max Soulier, avait reçu une feuille de route importante pour développer encore la base nautique mais aussi les activités présentes à ses abords.

Le parcours santé sera également revu en 2017.
> Club d’Aviron de Beaucaire

Base Nautique Municipale, 20 allée du Drac, 30300 Beaucaire

Tél. : 06 34 07 22 46 – Courriel : avironbeaucaire30@free.fr

Site Internet : http://www.avironbeaucaire.com

 

VIDEO – Beaucaire candidate pour un lycée d’enseignement général

En 2015, le conseil régional Languedoc-Roussillon faisait savoir qu’il allait construire un lycée d’enseignement général dans le Gard.
Une semaine plus tard, la Ville de Beaucaire, 4e ville du Gard et première ville gardoise en nombre d’habitants à ne pas avoir de lycée général, réunissait un conseil municipal pour candidater la première.
Aujourd’hui, la Présidente du Conseil Régional ou son Vice-président se sont rendus dans toutes les villes candidates pour examiner les sites proposés… sauf à Beaucaire !
Une attitude clairement discriminatoire.

Carole Delga refusant par ailleurs depuis plus d’un an de rencontrer le Maire de Beaucaire et assumant clairement ce refus qui ne l’honore pas et qui fait honte à notre démocratie, la Ville de Beaucaire publie aujourd’hui une vidéo pour défendre le lycée général à Beaucaire car la candidature de Beaucaire est tout simplement et objectivement la plus légitime et la meilleure.

La Ville de Beaucaire rappelle que Carole Delga comparaîtra demain mardi 28 février 2017 au Tribunal Correctionnel de Nîmes, poursuivie pour discrimination par la Ville de Beaucaire qui n’entend pas se laisser discriminer pour de basses raisons politiques.
Les enfants de Beaucaire ne doivent pas être pris en otage par la politique politicienne !

Jeunes, parents d’élèves, acteurs économiques, élus de Beaucaire mais aussi élus de communes limitrophes témoignent avec leurs mots leur soutien à la candidature de Beaucaire, au-delà des idées politiques.

Après la vidéo sur la Halte SNCF de Beaucaire et sa desserte insuffisante en transports régionaux, cette vidéo sur l’indispensable lycée d’enseignement général à Beaucaire est la deuxième que diffuse la Ville à destination du Conseil Régional.
La Ville de Beaucaire continuera à procéder de cette façon puisqu’il semble depuis plus d’un an impossible d’approcher la Présidente du Conseil Régional pour lui parler posément des projets concrets souhaités ou portés par la municipalité de Beaucaire (halte SNCF, lycée d’enseignement général, soutien de la région aux investissements dans les quartiers prioritaires de Beaucaire comme la réhabilitation de l’école Nationale, principale école du quartier prioritaire du centre-ville menée par la Ville dès 2017 pour 3 millions d’euros, soutien à la mise en accessibilité des bâtiments publics aux personnes à mobilité réduite, intégration de Beaucaire dans les “grands sites”, amélioration du centre bourg, etc.).

Carole Delga avait promis en décembre 2015 d’être la Présidente de tous les habitants de la Région.
Beaucaire, le Gard et l’ex Languedoc-Roussillon font-ils vraiment partie de La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ? Et ont-ils aujourd’hui une Présidente ? 

 
 

Exposition : L’Eglise Saint-Paul en photos à découvrir jusqu’à fin mars

Vendredi 24 février, l’association Renaissance du Vieux Beaucaire (RVB) organisait le vernissage de sa nouvelle exposition de photographies sur l’Église Saint-Paul, ancienne chapelle du Couvent des Cordeliers (XIV et XVe siècles). De nombreuses personnes étaient présentes pour découvrir les magnifiques clichés de Paul Aubry de l’association “Photo Instant”, au rythme des commentaires érudits de Jean Roche, fondateur de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaucaire.
 
Le vernissage s’est déroulé en présence de Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, de Mireille Fougasse, son adjointe à la culture et aux traditions, de Mireille Cellier, ancien Maire de Beaucaire, et du Père Gilles Michel. Le Maire de Beaucaire a rappelé l’attachement de l’actuelle municipalité pour la préservation de notre patrimoine qui est indispensable à l’heure où nos identités régionales et nationales sont menacées. En septembre dernier, 15 mois après le début des travaux, le projet de restauration des couvertures et des façades de l’Eglise Saint-Paul de Beaucaire est arrivé à son terme : un budget important (plus de 856.000€) mais nécessaire pour une Ville comme Beaucaire qui, rappelons le, figure parmi le cercle restreint des villes ayant un site patrimonial remarquable (anciennement secteur sauvegardé). Lors du dernier conseil municipal, le Maire a également annoncé que notre ville allait lancer une grande campagne de ravalements (obligatoire) des façades en site patrimonial remarquable. La municipalité entend ainsi revitaliser le centre historique de Beaucaire et mettre en valeur sa richesse architecturale et patrimoniale. La première étape est lancée : la Ville demande son inscription sur la liste préfectorale des communes éligibles. Un dispositif d’aides aux propriétaires sera mis en place par la ville.
 
Le Maire et le Père Gilles Michel se sont vus offrir, à l’occasion de ce vernissage, le DVD-diaporama de l’ensemble des plus de 350 photographies de Paul Aubry.
 
L’association Renaissance du Vieux Beaucaire (RVB), très impliqué dans la défense et la mise en valeur du patrimoine de la ville, est soutenue logistiquement et financièrement par la Mairie de Beaucaire.
 
Retrouvez cette exposition jusqu’à la fin mars les jeudis et dimanches matins de 10h à 12h et les mercredis après-midi de 15h à 17h.
 
> Renaissance du Veux Beaucaire
6, rue des bijoutiers – 30300 Beaucaire

Carton plein pour Véronique Genest au Casino Municipal de Beaucaire !

Samedi 18 février, le Casino Municipal de Beaucaire faisait salle comble pour “Portrait Craché”, une comédie, proposée par la Mairie dans le cadre de sa saison culturelle. Véronique Genest, Maxime, Julien Cafaro, Caroline Devismes, et Nicolas Le Guen, comédiens de talent, ont, pendant 2 heures, joué cette pièce à succès, rythmée de mensonges et situations cocasses, pour le plus grand bonheur des nombreux spectateurs. Les quiproquos à la chaîne de cette pièce de théâtre, écrite par Thierry Lassalle et mise en scène par Thomas Le Douarec, ont largement contribué aux fous rires de la salle.

Véronique Genest, personnage principal de cette comédie, était très attendue du public.
Un vrai divertissement qui n’a pas déçu une salle comble (la pièce se jouait en effet à guichets fermés, le Casino étant encore une fois complet), ce dont n’a pas manqué de se féliciter le Maire de Beaucaire, accompagné de son adjointe à la culture et de son adjointe aux associations qui ont travaillé ensemble sur la programmation de cette saison culturelle.

Prochains rendez-vous de la saison culturelle :
– Le 12 mars à 15h : Le temps des copains
– Le 25 mars à 20h30 : La femme du boulanger
– Le 13 mai à 20h30 : Ne dites pas à ma femme que je suis marseillais
– Le 14 mai à 15h00 : Une soirée de ouf !

Plus d’infos ici : https://www.beaucaire.fr/agenda-de-beaucaire/categorie/saison-culturelle/

Rue des Marronniers : Bientôt la fin des travaux !

En travaux depuis la mi octobre (avec une interruption pendant les fêtes), la rue des Marronniers entame désormais la finalisation de sa réfection pour une livraison dans le courant du mois de mars.

Ce lundi 20 février à 8h30, Julien Sanchez (Maire de Beaucaire), Yvan Corbière (son adjoint aux travaux), Gilles Donada (adjoint à l’urbanisme) et des agents de la ville, étaient sur place pour une réunion de chantier avec les entreprises qui réalisent les travaux, afin de faire un point d’étape sur cette réfection complète.

La rue des Marronniers, axe très fréquenté par les piétons et par les véhicules, constitue depuis toujours une des voies de liaison principales de Beaucaire, notamment entre le centre-ville et le quartier de la Moulinelle. La réfection de cette rue et sa mise en sécurité étaient attendues par les riverains depuis de nombreuses années.
Cette réfection (que le Maire a souhaité mener en concertation avec les riverains) va permettre de sécuriser les lieux en empêchant les voitures de circuler à vive allure et va aboutir à une meilleure organisation du stationnement. Les travaux, commandés par la Mairie, vont également permettre l’accessibilité de la rue aux personnes à mobilité réduite et vont faciliter la circulation pour les piétons.

La Mairie de Beaucaire, outre ces contraintes de circulation et de stationnement, a profité des travaux pour refaire les vieux réseaux d’eaux usées, d’eau potable et le pluvial, qui n’étaient plus suffisamment dimensionnés.

D’ici quelques semaines, c’est donc une réfection complète, après des années d’abandon, que les Beaucairois pourront tous apprécier.
Un investissement nécessaire de près de 400 000 euros pour la Mairie.

Le Maire de Beaucaire a présenté les orientations budgétaires 2017 : Ambition, responsabilité, développement et gestion en bon père de famille

Jeudi 16 février, lors du premier conseil municipal de l’année, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, a présenté les orientations budgétaires de la commune pour l’année 2017.

Des orientations qui peuvent se résumer ainsi :
– Ambition
– Responsabilité
– Développement
– Gestion en bon père de famille

005-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-ambition-et-responsabilite

La gestion d’une collectivité n’est, aujourd’hui, pas chose aisée, a rappelé le Maire de Beaucaire.

En effet, l’Etat se désengage massivement et diminue considérablement les dotations. Pour la 4e année consécutive, le Gouvernement a décidé de baisser les dotations des communes et, bien sûr, Beaucaire est une nouvelle fois fortement impactée.

La Ville de Beaucaire va donc encore perdre beaucoup d’argent et à ce jour, la municipalité ne dispose pas encore précisément des données financières puisque l’Etat ne communiquera ces chiffres (pourtant essentiels) qu’en mars ou avril. Une façon de faire qui démontre un certain “amateurisme” a déclaré le 1er magistrat de la ville.

Si l’Etat baisse pour la 4e année consécutive ses dotations, l’Etat impose également aux communes de nouvelles dépenses. Ainsi, en 2017, Beaucaire, comme toutes les collectivités, se voit imposer une augmentation de sa masse salariale. Cette année donc, la Ville de Beaucaire devra subir plusieurs réformes nationales décidées par le Gouvernement :
– Augmentation de la valeur du point d’indice des fonctionnaires (+ 0,6% en 2016 et + 0,6% en 2017)
– La réforme PPCR (réorganisation des carrières et reclassement) étalée jusqu’en 2020 avec des reclassements/revalorisations indiciaires chaque année
– Le Transfert prime/points
– L’augmentation des cotisations salariales et patronales sur les retraites

007-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-masse-salariale

Julien Sanchez a tenu à préciser que certaines de ces réformes sont positives et sont à saluer pour l’effet qu’elles auront sur le pouvoir d’achat des fonctionnaires qui le valent bien. Mais il a également dénoncé le fait que ces mesures vont impacter sévèrement et automatiquement les budgets des communes sans qu’elles n’aient rien demandé et sans que ces mesures gouvernementales ne soient compensées financièrement par le Gouvernement.

Autrement dit : L’Etat fait des mesures sans en assurer le service après-vente et sans en payer les conséquences. “C’est très facile d’être généreux avec l’argent des autres”, s’est exclamé Julien Sanchez.

Une situation qui exaspère le Maire, d’autant, qu’avec la municipalité, il fait des efforts considérables en matière de ressources humaines. Des efforts nécessaires, qu’aucun autre Maire n’avait osé entreprendre jusqu’alors. Ainsi, la masse salariale, grâce à l’action de l’équipe en place, baisse au fil des départs en retraites ou des mutations.

Fin 2013, juste avant l’élection de Julien Sanchez, il y avait 375 agents municipaux dans les effectifs.
Fin 2014, le Maire avait déjà fait baisser ce nombre à 372.
Fin 2015, le Maire avait fait chuter ce nombre à 347.
Fin 2016, l’effectif était de 343 agents municipaux, soit 32 de moins en 3 ans alors même que la municipalité a recruté 10 policiers supplémentaires.

La baisse de la masse salariale est donc une prouesse dont l’équipe municipale peut être fière. Celle-ci est également due aux agents municipaux eux-même et à leurs efforts, que le Maire a d’ailleurs tenu à souligner lors de la présentation des orientations budgétaires.

Personne ne peut le nier, les efforts entrepris par la municipalité sont considérables.

008-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-effectifs-en-baisse

Pour autant, en 2017, en raison des réformes gouvernementales démagogiques imposées sans concertation et sans compensation, la masse salariale augmentera. C’est pourquoi le Maire a proposé, avec son équipe, d’inscrire au budget primitif la somme de 12 150 000 euros en budget personnel. Un budget qui sera donc en hausse à cause des réformes gouvernementales.

Rappelant les maîtres mots de son équipe (ambition, responsabilité, développement et gestion en bon père de famille), Julien Sanchez a proposé de poursuivre cette année les économies sur le budget fonctionnement (dépenses courantes de la Mairie). Il a ainsi demandé aux services de les réduire et a rappelé qu’avec ses élus, il continuerait à traquer chaque dépense superflue, “car cet argent que nous confient les Beaucairois, l’argent des impôts des administrés, nous préférons avec mon équipe le mettre sur des investissements structurants pour notre territoire”.

Il est vrai que là où son prédécesseur avait préféré embaucher 109 nouveaux agents en 6 ans faisant passer le budget personnel de 9 millions à 12 millions d’euros par an, Julien Sanchez, lui, préfère économiser sur les dépenses courantes pour engager des grands travaux importants pour le développement de Beaucaire, pour son rayonnement, pour la qualité de vie et le bien-être des Beaucairois.

Des grands travaux nécessaires qui faisaient cruellement défaut à la ville, à l’image du cours Sadi Carnot et du Quai de la Paix, pour lesquels la Mairie investit 2,5 millions d’euros pour une réhabilitation totale de cet axe majeur aux abords du canal du Rhône à Sète, afin de le rendre plus agréable, plus attractif et pour créer du stationnement supplémentaire en cœur de ville.

009-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-travaux-sadi-carnot-quai-de-la-paix

Julien Sanchez a également rappelé que le projet de nouveau quartier dit “Sud Canal” avance. Ce nouveau quartier, idéalement situé, accueillera du logement de qualité. A ce jour, la ville termine les dernières acquisitions foncières qui permettront la réalisation du projet. Des réunions publiques auront lieu en mars et en juin afin de répondre aux questions des Beaucairois sur cet ambitieux projet situé sur une zone stratégique jusqu’alors oubliée et “bloquée” depuis 20 ans.

Ce nouveau quartier profitera à tous : à ceux qui cherchent un logement neuf à Beaucaire, aux anciens qui avancent en âge et souhaitent se rapprocher du centre-ville, aux commerces du centre-ville qui verront ainsi arriver 500 nouveaux logements et ses habitants (classes moyennes, retraités, jeunes,…) et donc de nouveaux consommateurs.

010-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-projet-sud-canal

Au chapitre des investissements, le Maire a annoncé que les efforts concernant la voirie seraient eux aussi prolongés en 2017. Des moyens importants, nécessaires, vu l’état préoccupant des routes communales trouvées en 2014. C’est ainsi qu’en 2017, la municipalité consacrera 200 000 euros supplémentaires aux voiries rurales et 200 000 euros supplémentaires à la voirie urbaine. Il a également rappelé, qu’après les importants travaux sur les parkings de l’école de la Moulinelle et de Garrigues Planes, la municipalité entendait aussi travailler à des travaux plus lourds, comme cela est actuellement le cas rue des Marronniers et comme cela sera fait rue de Nîmes (demandes de subventions en 2017 et travaux en 2018).

Les investissements sont nombreux et le Maire en a présenté ou rappelé certains (3 millions d’euros pour la réhabilitation et l’extension de l’Ecole Nationale, un déploiement d’éclairage LED dans les bâtiments communaux pour faire des économies d’énergie, un programme complet d’accessibilité des bâtiments communaux pour plus de 560 000 euros en 2017, un renforcement de la vidéosurveillance pour plus de 416 000 euros, une enveloppe de 200 000 euros pour le centre commercial de la Moulinelle sur 2017/2018,…).

012-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-ecole-nationale

011-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-travaux-de-voriie

013-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-accessibilite

014-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-securite-videosurveillance

015-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-centre-commercial-la-moulinelle

016-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-zone-omni-loisirs

Julien Sanchez a également réaffirmé le soutien de la ville à ses associations. Cette année encore, le milieu associatif sera largement aidé, une enveloppe de 450 000 euros sera proposée au budget 2017, voté lors du prochain conseil municipal, le 14 mars prochain. Un budget colossal auquel la municipalité tient “car nous sommes fiers de nos associations” a dit le Maire.

017-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-associations

Enfin, fasse à la désinformation de certains, le Maire a rappelé, en toute transparence, comme il l’avait fait il y a quelques mois, son plan de désendettement de la ville. Ainsi, comme il s’y était engagé, la commune sera moins endettée à la fin de son premier mandat qu’à son arrivée.

018-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-dette-de-la-ville

Alors même que le Maire ne s’était engagé que sur un maintien des taux de la fiscalité, il est allé plus loin que ses engagements en annonçant, pour la 4e année consécutive, une baisse des 3 taux de la fiscalité locale, à l’inverse de ce que font d’autres collectivités qui n’hésitent pas à alourdir la pression fiscale (Vauvert, Bagnols-sur-Cèze, le département du Gard,…).

019-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-baisse-des-impots

020-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-fiscalite-attractive

Beaucaire est ainsi une ville attractive fiscalement.

Là aussi, alors que l’Etat réduit les dotations des communes, leur transfère de nouvelles dépenses obligatoires non compensées, cette nouvelle baisse des taux est à souligner en tant que nouvel effort de la municipalité.

A lire également :
“Retour en images sur le conseil municipal du 16 févier 2017”

Beaucaire revoit l’ensemble de ses contrats et économise l’argent public !

A la demande du Maire, tous les élus et services de la ville ont pour mission d’étudier les contrats et de les renégocier ou de les refaire dans le but de faire économiser l’argent des Beaucairois tout en préservant ou améliorant la qualité du service.

Ainsi, plusieurs contrats ont été revus depuis 2 ans. Beaucaire Magazine a décidé dans ce numéro de vous informer sur les économies réalisées avec le nouveau contrat de location des photocopieurs…

En 2013, la précédente municipalité avait opté pour un système de location de photocopieurs d’occasion. En s’y penchant d’un peu plus près, la surprise des nouveaux élus a été de taille. En effet, le contrat a été signé sans aucun respect du code des marchés publics, par un élu n’ayant pas délégation de signature et pour un montant exorbitant (plus de 500.000 euros).
Julien Sanchez a bien évidemment cassé ce contrat et déposé plainte pour délit de marchés publics, au nom de la ville. L’affaire devrait être jugée dans les prochains mois.

Depuis, la Ville de Beaucaire a souscrit un nouveau contrat. Les photocopieurs sont de nouvelle génération, fabriqués en France et d’une marque reconnue pour sa qualité. Le contrat prévoit la location des machines, l’encre, l’entretien et les réparations éventuelles.
Sur la première année de facturation, le constat est édifiant : 54.000 euros de dépenses sur 12 mois contre 105.000 euros avec le contrat de la précédente municipalité !
Soit -48% de dépenses !

A une époque où l’Etat réduit ses dotations aux collectivités, c’est ce travail de saine mise en concurrence qui permet à la Ville de Beaucaire d’être une des seules villes du département du Gard qui baisse ses 3 taux locaux d’imposition chaque année depuis 2014, plutôt que de les augmenter fortement comme l’ont fait de nombreuses villes voisines.

Le travail, les recherches et la négociation, ça paye !

[Extrait du Beaucaire Magazine de janvier 2017]

Economies et écologie : L’école de la Moulinelle passe en éclairage LED !

beaucaire-eclairage-led-ecole-moulinelle

Les agents des services techniques de la Mairie de Beaucaire profitent en ce moment des vacances scolaires pour remplacer, à l’école de la Moulinelle, l’ensemble des éclairages énergivores, vieux et disgracieux en place depuis les années 70 (dans les classes de l’école) et depuis 10-15 ans (dans les parties communes).

Le Maire de Beaucaire, son adjointe aux affaires scolaires et son adjoint aux services techniques, très attachés aux économies d’énergie et au bien-être de nos enfants, des équipes pédagogiques et des agents municipaux travaillant dans les écoles, ont en effet décidé d’équiper cette école d’un éclairage LED.

Plus performant, cet éclairage va considérablement améliorer les conditions de travail dans cette école. L’investissement pour la Mairie est de près de 40.000 euros.

Une dépense qui sera au final rentabilisée grâce au très bon rendement énergétique du système. En effet, une lampe LED consomme en moyenne 9 watts, quand une lampe à incandescence en consomme 60.

Enfin, les lampes LED chauffent à environ 32°, nettement moins donc que celles à incandescence (150°) et les fluocompactes (70°).

Sur demande du Maire, un plan de généralisation de l’éclairage LED est en cours de préparation, pour l’ensemble des bâtiments communaux.

L’objectif est double : mieux respecter l’environnement et le développement durable et diminuer les dépenses d’électricité de la Mairie pour ses bâtiments (plus de 300.000 euros de dépenses chaque année).