Articles

Le Monument aux Morts de Beaucaire désormais Monument Historique

A quelques jours d’une cérémonie exceptionnelle à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918, qui se déroulera ce dimanche à 18h30, la Mairie de Beaucaire apprend avec fierté que le monument aux morts de Beaucaire est désormais officiellement inscrit au titre des monuments historiques par arrêté de Monsieur le Préfet de région.

L’annonce de cette inscription est une excellente nouvelle et le fruit d’un travail collaboratif entre le Maire de Beaucaire et les services de l’architecture et du patrimoine qui s’étaient rendus ensemble sur place le 27 avril dernier (à l’issue d’un rendez-vous en Mairie sollicité par le Maire sur de nombreux autres sujets touchant au patrimoine et au centre-ville) pour évoquer ce potentiel classement avant que la Mairie appuie officiellement cette demande auprès de la DRAC courant juin.

D’une hauteur de 6 mètres, le majestueux Monument aux Morts de Beaucaire est érigé en 1921. Situé à l’entrée du cimetière de la route de Saint-Gilles, il est l’œuvre de l’architecte Gardois Maximilien Raphel, bien connu pour la réalisation du Musée des Beaux-Arts de Nîmes en 1907, et du sculpteur Raymond Sudre, célèbre pour ses nombreuses statues, notamment la statue « David », pour laquelle il obtint le second grand prix de Rome en 1900.

L’ensemble sculpté en pierre de Lens (pierre calcaire de l’ère secondaire extraite à Moulézan dans le Gard) représente une femme au costume traditionnel du Pays d’Arles, Marie-Thérèse Arene (dont la tombe se trouve à proximité du monument) tenant un bouquet de fleurs et déposant des lauriers sur un autel qui comporte un casque de soldat français de type « Adrian » et un drapeau au sol.

Le Maire de Beaucaire et les Beaucairois remercient le préfet de région, la DRAC et le service de l’architecture et du patrimoine de reconnaître ainsi à sa juste valeur un nouveau monument de Beaucaire qui par son caractère remarquable a toujours donné à chaque cérémonie une solennité et une dimension particulières.

Beaucaire a présenté sa Saison Culturelle 2018-2019

Vendredi 19 octobre, le Maire de Beaucaire, Julien Sanchez, et ses adjointes Mireille Fougasse et Elisabeth Mondet (qui ont travaillé ensemble sur la programmation), ont présenté la très attendue Saison Culturelle 2018-2019 de Beaucaire.
Après un été riche en festivités, l’accès à la culture et au divertissement se poursuit à Beaucaire. Le Maire a rappelé que depuis 4 ans la Saison Culturelle de Beaucaire connait une adhésion particulièrement importante du public avec de nombreuses représentations à guichets fermés.
Cette nouvelle saison sera celle du rire et de la bonne humeur avec de nombreuses comédies. Cette année promet encore de nous réserver de beaux succès. Beaucaire accueillera des personnalités telles que Jean-Marie Bigard, Patrice Laffont ou encore Grace de Capitani et Massimo Gargia .
Frank Sinatra sera à l’honneur avec un hommage musical. Bien entendu, la traditionnelle veillée calendale aura aussi toute sa place.

Bonne saison culturelle 2018-2019 à toutes et à tous !

Cliquez ici pour découvrir la programmation

Billetterie : Hôtel de Ville de Beaucaire et dans quelques jours sur le réseau Francebillet (Fnac, Carrefour, Géant, Super U, fnac.com, francebillet.com) et au Casino Municipal, 1h avant chaque spectacle.

 

 

 

 

Les partenaires de la Saison Culturelle 2018-2019 :

Semaine Bleue / Jour 6 : Grand succès pour le loto proposé à nos seniors !

Ce samedi 13 octobre 2018, en début d’après-midi, se déroulait un loto spécial Semaine Bleue organisé par les Hôpitaux des Portes de Camargue, l’association de loisirs et partage et l’association V.M.E.H.

Un moment de convivialité apprécié de nos seniors.

À cette occasion, l’adjointe au Maire et vice-présidente du CCAS de Beaucaire, Elisabeth Mondet (accompagnée de Mireille Fougasse, adjointe à la culture et aux festivités), comme durant toute la semaine, est venue partager ce moment avec nos aînés et remercier, au nom de la municipalité, l’ensemble des associations partenaires de cette Semaine Bleue.

Pour l’occasion, un goûter était offert par le CCAS de la Mairie de Beaucaire.

Un grand déjeuner-spectacle viendra clôturer cette Semaine Bleue ce dimanche au Casino Municipal.

 

Semaine Bleue / Jour 5 : On chante au Casino Municipal !

Ce vendredi 12 octobre, dans la cadre de la Semaine Bleue, le Casino Municipal accueillait une animation karaoké à destination de nos seniors et notamment des pensionnaires des établissement spécialisés. Nos aînés ont ainsi pu profiter d’un après-midi convivial organisé par les Hôpitaux des Portes de Camargue et de l’association VMEH (Visite aux Malades dans les Etablissements Hospitaliers) et d’un goûter offert par le CCAS de la Mairie de Beaucaire.

Semaine Bleue / Jour 4 : Un loto gratuit pour nos séniors !

Ce jeudi 11 octobre au Casino Municipal, nos seniors ont pu profiter d’un après-midi de divertissement avec un loto gratuit organisé par le Club Municipal du 3èmeâge, en collaboration avec la Mairie de Beaucaire.
L’association a distribué gratuitement 6 cartons par personnes afin que nos seniors puissent venir profiter de ce moment de convivialité tout l’après-midi et pour les plus chanceux, repartir avec des bons d’achat.

Comme tous les jours durant cette Semaine Bleue, Elisabeth Mondet, adjointe au Maire et vice-présidente du CCAS de Beaucaire, est venue saluer nos seniors.
Le goûter et le loto ont été offerts par le Lion’s Club et le CCAS de la Mairie.

Beaucaire : Contraires au règlement voté en conseil municipal, les repas de substitution n’existeront plus !

En 2009, l’ancien Maire de Beaucaire décidait seul, sans délibération du conseil municipal, d’instaurer des repas de substitution à Beaucaire uniquement les jours où du porc était servi, cédant ainsi lâchement au communautarisme qui gagne du terrain partout en France.
En décembre 2017, le nouveau Maire de Beaucaire décidait, par le parallélisme des formes, de supprimer ces repas de substitution sans délibération du conseil municipal. Tous les parents d’élèves inscrits au service de cantine sans exception avaient d’ailleurs signé en septembre 2017 la feuille d’inscription au service de cantine mentionnant expressément que les repas de substitution pouvaient être supprimés à tout moment avec un délai de prévenance raisonnable.

Le 28 juin 2018, le conseil municipal se prononçait à l’unanimité pour le nouveau règlement intérieur des temps périscolaires (et des cantines), comprenant un article 5 sur la laïcité avec la mention suivante « Aucune demande particulière, fondée sur des motifs religieux, ne pourra donc justifier une adaptation du service », les repas de substitution (mis en place uniquement les jours où du porc est servi) étant précisément une demande particulière, fondée sur des motifs religieux (interdits religieux) et contraires à la bonne application de ce règlement voté.

Le Tribunal Administratif de Nîmes, par 4 jugements du 9 octobre 2018, indique que c’est bien le conseil municipal qui devait seul se prononcer sur ce sujet. Il déboute les parties civiles de leurs cupides demandes de remboursements de frais de justice.

La délibération du conseil municipal ayant été prise en juin 2018 postérieurement à la décision du Maire et n’ayant pas été attaquée dans un délai de 2 mois, les repas de substitution (contraires au nouveau règlement voté puisqu’étant une demande particulière fondée sur des motifs religieux, et plus exactement sur la prise en compte d’interdits religieux), sont bel et bien définitivement supprimés à Beaucaire.

Ils ne seront en aucun cas remis en place, d’autant que des raisons matérielles empêchaient d’en mettre en place dans de bonnes conditions (la construction de selfs dans les 5 cantines ayant été chiffrée à 1,5 million d’euros, soit 60% du budget des nouveaux investissements annuels de la commune).
Ce choix est conforme à la circulaire du Premier Ministre en date du 13 avril 2007, à la circulaire du Ministre de l’Intérieur en date du 16 août 2011 et à la réponse ministérielle du Ministre de l’Education Nationale en date du 23 janvier 2018.

A Beaucaire : le communautarisme recule !
Cela embête les associations politisées et les communautaristes, mais c’est comme ça !

Rugby : début de saison convivial autour de la traditionnelle paëlla du club

Dimanche dernier, le dynamique Beaucaire Rugby Club organisait sa traditionnelle paëlla annuelle.
Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, et Viviane Tisseur, son adjointe déléguée au sport, étaient présents. L’occasion pour nos élus de renouveler une fois de plus tout leur soutien au club.
Sous un soleil de plomb, les licenciés ont pu se retrouver lors de cette journée conviviale et festive pour lancer le début de la nouvelle saison.
Après le repas, c’est autour d’un tournoi de pétanque (auquel Monsieur le Maire s’est prêté volontiers) que l’après-midi s’est poursuivi dans la bonne humeur.

Le Beaucaire Rugby Club, très actif dans la vie locale, est une association soutenue financièrement et logistiquement par la Mairie de Beaucaire. Ses membres font preuve d’un esprit d’équipe et d’une solidarité exemplaire, comme ce fut le cas lors du terrible accident de car du club en mai dernier.

> Beaucaire Rugby Club
Chemin du Mas des Cailloux, 30300 Beaucaire
06 46 04 48 60 – secretariat.brc30@gmail.com
www.beaucairerugby.com

 

Beaucaire a rendu hommage aux Harkis

La Ville de Beaucaire organisait, ce mardi 25 septembre à 17h, une cérémonie à l’occasion de la journée nationale d’hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives, en présence de son Maire Julien Sanchez, de Jean Pierre Fuster (1er adjoint et conseiller départemental), de Gilles Donada (adjoint à l’urbanisme et conseiller régional) et de nombreux élus municipaux de la ville et de Beaucairois attachés à l’histoire.

M. le Maire a, pour l’occasion, déposé une gerbe aux côtés d’une employée municipale, enfant de Harkis.

Dans son discours, Julien Sanchez a rappelé avec une émotion certaine ce qu’ont vécu les Harkis, ces français qui ont été méprisés et a souligné l’importance de cette journée d’hommage qui est la moindre des choses que l’Etat Français puisse faire après les avoir oubliés, méprisés et abandonnés. « Aujourd’hui je voudrais que nous pensions tous à eux, à ce qu’ils ont donné, à ce qu’ils ont subi » a t-il notamment indiqué.
Le Maire de Beaucaire est également revenu, dans son discours, sur la guerre d’Algérie et sur les bienfaits apportés par la France en Algérie.
Il a enfin rappelé que, pour les Harkis, comme pour l’ensemble de ceux qui ont connu cette guerre, le 19 mars 1962 n’est en aucun cas la fin de la guerre d’Algérie, raison pour laquelle il a débaptisé la rue du 19 mars 1962 de Beaucaire.

Il a également appelé à ce que la vérité soit enfin dite et rappelée dans les manuels scolaires sur l’Algérie Française, la guerre d’Algérie et le sort des pieds noirs et des Harkis.