Articles

À quelques jours de la rentrée le Maire et ses adjointes (au scolaire et à la jeunesse) rencontrent les ATSEM

Ce jeudi, comme avant chaque rentrée, le Maire de Beaucaire Julien Sanchez, accompagné de Chantal Sarrailh (son adjointe aux affaires scolaires), de Viviane Tisseur (son adjointe à la jeunesse) et des responsables du service scolaire de la Ville, ont rencontré les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles (ATSEM) des écoles publiques de la ville, tous employés de la Mairie de Beaucaire, pour une réunion de travail avant la rentrée scolaire.
Une réunion, à quelques jours de la rentrée, qui fut l’occasion de remercier ces agents communaux pour leur travail toute l’année auprès des petits Beaucairois, de revenir sur le rôle exact de chacun et de répondre aux questions.
M. le Maire a par ailleurs rappelé aux agents les efforts financiers importants de la municipalité pour les écoles (nombreux travaux, aménagements, renouvellement du matériel, réhabilitations-extensions de deux écoles pour plus de 10 millions d’euros,…).

Rien que cette année, ce sont près de 1,5 millions d’euros qui sont dépensés dans les écoles de la ville, soit une part très importante de l’investissement annuel communal, car les écoles sont pour nous une priorité.

Les ATSEM assistent le personnel enseignant pour la réception, l’animation et l’hygiène des très jeunes enfants. Ils participent aussi à la préparation et à la mise en état de propreté les locaux et du matériel servant directement à nos enfants.
Ils travaillent aussi au centre aéré plusieurs mercredis par an.

Les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles sont placés sous l’autorité hiérarchique du directeur de l’école pendant le temps scolaire et sous celle du Maire en dehors du temps scolaire.
Le métier d’ATSEM est au centre de l’éveil de l’enfant en maternelle. Les ATSEM accompagnent l’instituteur au quotidien en travaillant au plus près des enfants.

Malgré les baisses de dotations de l’Etat aux communes et le coût important de cette décision, l’équipe municipale de Beaucaire a choisi cette année encore de permettre la présence d’un ATSEM par classe (ce qui n’est pas une obligation) pour le confort et le bien-être des enfants.

Merci à tous nos ATSEM (et bien sûr aussi à ceux de l’enseignement privé) pour leur travail au quotidien auprès des enseignants et des enfants ! Lire la suite

Rentrée scolaire : 5 bonnes nouvelles pour Beaucaire !

A 3 jours de la rentrée scolaire, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, et Chantal Sarrailh, son adjointe déléguée aux affaires scolaires, accompagnés de Valérie Martinez, directrice du pôle « enseignement, petite enfance, jeunesse » de la Ville, on tenu une conférence de presse ce vendredi 1er septembre pour présenter les nouveautés de la rentrée et faire plusieurs annonces, comme le lancement des études pour la réhabilitation et l’extension de l’école Garrigues Planes, la possibilité de payer la cantine par internet dès janvier 2018 et évoquer les travaux en cours dans les écoles de Beaucaire, la semaine de 4 jours et le choix de la municipalité concernant la présence d’un ATSEM par classe.

Vers une extension et une réhabilitation de l’école Garrigues Planes

L’école Garrigues Planes, qui regroupe des classes maternelles et élémentaires, construite au début des années 60 (qui a connu diverses rénovations et extensions en 1983, 1991 et 2005), accueille aujourd’hui 200 élèves répartis dans 8 classes.
Sa capacité maximum est atteinte.

Aujourd’hui, Julien Sanchez et son adjointe aux affaires scolaires, Chantal Sarrailh, ont décidé de travailler sur la réhabilitation et l’extension de cette école. En effet, la population de la commune est amenée à croître dans les prochaines années (notamment dans ce quartier), du fait du dynamisme de la commune, de sa situation idéale et des nombreux projets portés par la majorité municipale. Beaucaire sera ainsi, à terme, la 3ème ville du département en nombre d’habitants.

Ce projet pour l’école Garrigues Planes, la municipalité le veut bien étudié et suffisamment dimensionné. En effet, une précédente étude, portée par une ancienne municipalité, envisageait des travaux (non financés) qui n’auraient apporté qu’une solution à court terme.
Pour que ce nouveau projet soit une solution à long terme, des réunions de travail seront organisées avec les élus de la commission des affaires scolaires (majorité comme opposition), les architectes, les représentants des parents d’élèves et, bien entendu, les équipes pédagogiques.

Les études commenceront dans les prochaines semaines. Le conseil municipal délibèrera à ce sujet lors de sa prochaine séance (prévue le 21 septembre).
Ce projet d’extension et de réhabilitation de l’école Garrigues Planes s’ajoute au projet en cours d’extension et de réhabilitation de l’école Nationale (principale école du quartier prioritaire du centre-ville).
Deux projets qui sont essentiels pour les petits Beaucairois et leurs familles. Ils représentent pour cette raison une grande partie des investissements réalisés sur le mandat 2014-2020.
Il est fort dommage que rien d’ambitieux n’ait été fait ces 30 dernières années sur ces écoles, à l’époque où les collectivités locales avaient plus d’argent et où on ne réduisait pas leurs dotations.

Vie pratique : Le paiement des cantines par internet, c’est pour bientôt !

Depuis toujours, les parents d’élèves de Beaucaire doivent se rendre en Mairie pour payer la cantine de leurs enfants.
Parce que nous sommes en 2017 et qu’il est temps que Beaucaire dispose de services dignes de ce nom, le Maire de Beaucaire a souhaité que les familles puissent payer leur cantine (mais aussi les centres aérés) de chez elles par internet.
La municipalité a fait la dépense nécessaire à la mise en place de ce nouveau service qui nécessite une formation des agents utilisateurs et sera opérationnel en janvier 2018.
A n’en pas douter : une vraie révolution pour les familles !

Retour à la Semaine de 4 jours : Le souhait des parents entendu par la municipalité !

En 2014, Julien Sanchez et son équipe indiquaient qu’ils consulteraient les Beaucairois sur des sujets importants du quotidien au cours du mandat.
Le rythme de vie des écoliers et de leurs familles étant un sujet important du quotidien, et le Président de la République ayant laissé par décret du 28 juin la possibilité aux communes de revenir à la semaine de 4 jours, le Maire a décidé d’organiser un vote le lundi 3 juillet dernier devant toutes les écoles publiques de Beaucaire (10 bureaux de vote) pour demander aux parents s’ils souhaitaient revenir à la semaine de 4 jours à la rentrée ou rester sur le rythme actuel, les élus de Beaucaire (favorables à la semaine de 4 jours) s’étant engagés à suivre le résultat de la consultation quel qu’il soit.
12 élus municipaux et une vingtaine d’employées du service scolaire ont été mobilisés pour superviser les opérations de vote puis procéder au dépouillement devant les écoles à l’issue du vote.

93,27% des votants se sont prononcés pour le retour de la semaine à 4 jours.

Après avoir demandé en amont l’avis des conseils d’écoles et après avoir pris connaissance des résultats du vote des parents, le Maire de Beaucaire, Julien Sanchez, et son adjointe aux affaires scolaires, Chantal Sarrailh, ont donc acté le retour à la semaine de 4 jours dès la rentrée 2017, ce qui a occasionné un gros travail estival pour le service scolaire.

Les élèves auront donc classe cette année les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30. Les parents qui le souhaitent ou qui n’ont personne pour venir chercher leurs enfants à 16h30 pourront inscrire leurs enfants aux temps d’accueil périscolaires (TAP) afin que leurs enfants soient pris en charge à partir de 16h30 et jusqu’à 18h00.
Rappelons que ce service est un service totalement facultatif que la municipalité a choisi de mettre en place pour aider les enfants et les familles.

Confort : Malgré les baisses de dotation de l’Etat, un ATSEM par classe cette année !

Pour le confort et le bien-être des enfants et des enseignants, l’équipe municipale de Beaucaire a choisi cette année de permettre à nouveau la présence d’un ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) par classe (ce qui n’est pas du tout une obligation).
Alors que l’Etat baisse les dotations financières aux communes (pourtant échelon de proximité par excellence), c’est une véritable prouesse de la part de la municipalité.
Les plannings des ATSEM ayant été modifiés par le passage à la semaine de 4 jours, les ATSEM devront cette année travailler en centre aéré plusieurs semaines.
Les ATSEM ont tous été réunis en présence du Maire et des élues déléguées le 29 août pour leur rappeler les consignes municipales et les remercier pour leur travail quotidien.


Les travaux dans les écoles continuent !

Le Maire de Beaucaire et son adjointe en charge des affaires scolaires accordent une attention et un intérêt particuliers aux écoles de notre Ville.
Alors que certaines écoles ont été trouvées dans un mauvais état par l’équipe municipale à son arrivée, de nombreux travaux urgents et essentiels ont déjà été entrepris en 2014, 2015 et 2016.
Le Maire, son adjointe aux affaires scolaires, son adjoint aux travaux, son adjoint à la sécurité et les chefs des principaux services de la Ville, ont qui plus est entamé en juin 2016 une importante « tournée du propriétaire » des 11 écoles publiques de Beaucaire.
A chaque fois, pendant près de 4 heures par école, le Maire et son équipe ont visité en compagnie de l’équipe pédagogique chaque classe, chaque salle, regardé les espaces verts et les abords des écoles et ont relevé les problèmes persistants et les imperfections afin de faire faire immédiatement les petits travaux les plus urgents et de faire chiffrer les travaux les plus coûteux (étant précisé que dans plusieurs écoles, des travaux très coûteux – d’isolation notamment – sont nécessaires, les municipalités précédentes n’ayant pas fait des écoles leur priorité).

Cette année, les travaux et les achats de matériels se sont poursuivis et se poursuivent. Plus de 253.000 € (hors projet d’extension de l’école Nationale et hors travaux d’accessibilités) ont été voté au budget pour de nouveaux équipements et travaux.

Inquiétude : Les conséquences du dédoublement des classes de CP et CE1 annoncé par le Président de la République

Le Président de la République a annoncé, au début de l’été, le dédoublement des classes de CP dès la rentrée 2017-2018 dans les zones REP+, le dédoublement des classes de CP dans les zones REP et de CE1 dans les zones REP+ en 2018-2019, ainsi que le dédoublement des classes de CE1 dans les zones REP pour la rentrée 2019-2020.
Beaucaire est largement concernée par cette mesure improvisée.
Improvisée car les élus et le service des affaires scolaires ont été contraints de trouver des solutions tout l’été pour appliquer cette réforme annoncée quelques jours avant les vacances. Dès cette rentrée, 6 classes de CP sont ainsi créées dans les zones REP+, réparties sur 4 écoles de la commune. Pour ce faire, la Mairie a dû transformer en catastrophe des pièces (bibliothèques ou classes spécialisées) en classes de CP et les aménager, avec notamment des achats de mobilier en urgence (alors que la plupart des fournisseurs sont fermés en août). Ces mesures improvisées et non accompagnées sont entièrement à la charge des communes, qui connaissent pourtant parallèlement de lourdes baisses sur leurs dotations de l’Etat depuis plusieurs années.
Si la commune ne se permet pas de juger cette mesure sur le fond à ce stade, elle regrette sa forme et l’absence de compensation financière aux communes pour sa mise en œuvre car cette réforme n’est pas du tout neutre budgétairement. Elle coûte même très cher.
La commune s’inquiète particulièrement pour la rentrée 2018 et le dédoublement annoncé des CE1. Comme la plupart des communes, Beaucaire n’aura pas la place pour dédoubler ses classes de CE1. Nous ne pouvons pas pousser les murs. Le gouvernement prendra-t-il conscience de cela et paiera-t-il les éventuels agrandissements d’écoles induits par cette réforme ?
Quoiqu’il en soit, à Beaucaire, cette mesure annoncée du jour au lendemain a aussi des conséquences sur le grand projet actuellement porté par la municipalité consistant à réhabiliter et étendre l’école Nationale, principale école du centre-ville. Ce projet, de plus de 3 millions d’euros, est préparé depuis plusieurs mois, avec un travail participatif avec les équipes pédagogiques notamment. Les travaux devaient d’ailleurs commencer cet été, pour se poursuivre, en site occupé, pendant plus de 2 ans. Mais cette réforme, qui arrive comme un cheveu sur la soupe, va nous obliger à complètement retravailler le projet si nous ne voulons pas gaspiller d’argent public.
En effet, ce projet anticipait l’augmentation de la population Beaucairoise (et notamment l’arrivée des habitants du futur quartier Sud Canal) en créant un grand nombre de classes supplémentaires.
Or, en plus de cette augmentation de la population déjà anticipée, la ville doit désormais prévoir des espaces supplémentaires pour le dédoublement des classes de CP et de CE1. La municipalité a donc décidé de revoir complètement son projet de réhabilitation et d’extension de cette école, dans un but de bonne gestion des deniers publics. Les études vont donc être relancées et le début des travaux retardé alors que l’argent avait été inscrit par les élus aux budgets 2017, 2018 et 2019 et que tout était prêt pour démarrer le chantier.
On le voit, certaines mesures gouvernementales menées sans concertation ont des conséquences parfois négatives sur les budgets de fonctionnement, mais aussi d’investissement des villes.
Quoiqu’il en soit, même si ce projet s’annonce plus coûteux en raison des mesures gouvernementales, il reste une priorité pour la municipalité et une nouvelle phase d’études va être relancée cette année.
Nous solliciterons d’ailleurs des subventions auprès de l’Etat qui est directement responsable des modifications à apporter à ce projet ambitieux.

Lire la suite