Articles

Conseil municipal : 48 délibérations votées

Le dernier conseil municipal de l’année de la Ville de Beaucaire s’est tenu ce samedi 22 décembre. 48 délibérations étaient à l’ordre du jour.
De l’approbation du dossier de la ZAC pour le futur quartier Sud Canal, en passant par l’autorisation de programme pour la réalisation d’un skatepark au rapport d’orientation budgétaire 2019, la séance fut chargée.

En premier lieu, Julien Sanchez, le Maire, a fait observer aux élus et au public présent une minute de silence en hommage aux victimes du bourreau islamiste de Strasbourg et à M. Guy Didelot, gilet jaune, par ailleurs sapeur-pompier en retraire, décédé d’un arrêt cardiaque alors qu’il occupait un rond-point.

Après la création d’une commission de contrôle financier, les élus du conseil municipal se sont penchés sur plusieurs délibérations concernant l’un des grands projets de la municipalité : le futur quartier Sud Canal.
La convention de réalisation d’un diagnostic d’archéologie préventive a été approuvée, ainsi que le bilan de la concertation en vues de la création de la zone d’aménagement concertée. Un bilan obligatoire qui fait suite à une grande concertation, que la municipalité a voulu transparente. « Nous avons associé la population à ce projet lors de réunions publiques notamment. Les échanges ont été nombreux et constructifs en particulier sur le fait de requalifier cette friche urbaine en un secteur de logements mais également en offrant une diversité d’hébergements dont l’hôtellerie » a précisé le Maire.


Puis est venue l’approbation du dossier de création de la ZAC liée à ce projet. Une étape administrative importante pur ce dossier majeur qui avance. Seuls les élus du groupe de M. André et Luc Perrin ont voté contre cette délibération.
Le Maire s’est amusé de cette situation : « Nous faisons avancer les dossiers, ceux notamment qui n’ont jamais pu aboutir en 20 ans, et visiblement cela perturbe nos opposants ».

Les élus ont par ailleurs voté l’avenant à la mission d’assistance pur le déménagement de la capitainerie. Ils ont ensuite approuvé l’autorisation de programme pour le skatepark (toute l’opposition a préféré s’abstenir…). Un équipement pour la jeunesse qui sera opérationnel pour l’été prochain (un investissement de 400 000€ pour la municipalité).

Est ensuite venu le temps d’une délibération importante, celle du rapport d’orientation budgétaire 2019.
Un rapport présenté par le Maire qui se résume en quatre termes : constance, bonne gestion, ambition et développement.

Il y a été question de fiscalité. Malgré les incertitudes qui pèsent sur les finances des collectivités, la Mairie de Beaucaire ne souhaite pas faire payer les lubies du gouvernement à ses habitants. En 2019, les taux d’imposition seront inchangés.
Promesse tenue donc pour l’équipe municipale qui, lors de la campagne électorale de 2014, s’était engagée à ne pas augmenter les taux. M. le Maire est même allé au-delà de ses engagements en baissant les taux en 2014, 2015, 2016 et 2017. Un effort important alors que l’Etat a baissé les dotations ces dernières années.

«  Nous poursuivons les objectifs que nous nous sommes fixés depuis le début du mandat. A savoir : maîtrise des dépenses de fonctionnement pour dégager des capacités de financement des investissements nécessaires pour initier de nouveaux projets afin de satisfaire les besoins des beaucairoises et beaucairois et pour entretenir les bâtiments et le matériel qui malgré des efforts continus depuis 2014 souffrent encore de la négligence du passé » a précisé Julien Sanchez.

Le rapport d’orientation budgétaire 2019 annonce la couleur pour le budget à venir : La municipalité va maintenir le très haut niveau global des subventions aux associations malgré les baisses de ressources que la collectivité doit subir. C’est un véritable effort et un tour de force de la municipalité. Ce sont ainsi près de 475 000 € qui seront budgétés par la municipalité pour faire vivre le tissu associatif de la commune.

Le rapport fait par ailleurs état d’indicateurs positifs. Ainsi, on y apprend que la baisse des dépenses à caractère général entre 2013 et 2017 est de 15%, que la municipalité a déjà fait économiser 1,6 millions d’euros en dépenses de personnel (salaires et charges) et que le nombre d’agents a diminué de 35 afin de réaliser des économies et d’investir pour l’avenir.

Ce rapport très attendu nous informe aussi sur la dette de la ville. La municipalité prévoit de désendetter encore la commune à hauteur de 1,8 millions d’euros en 2019, rappelant que le plan de désendettement de la commune présenté par M. le Maire en 2016 est respecté, preuve d’une gestion stricte des deniers publics. Aucun emprunt n’a eu lieu den 2017, aucun en 2018 et aucun n’interviendra en 2019.
Ainsi, au 1er janvier 2020, la commune sera moins endettée qu’au moment de l’élection du Maire.

Autres éléments très attendus de ce rapport, les projections d’investissements de la municipalité.
De nombreux investissements sont ainsi prévus en 2019.

Les travaux de démolition pour le futur quartier Sud Canal commenceront au premier semestre. Ce grand projet nécessitera 1,2 million d’euros d’investissement (des recettes à hauteur équivalente sont prévues).
La municipalité prévoit une extension et une réhabilitation de la base nautique (2019 sera consacré aux études), le skatepark sera construit au premier semestre pour un coût de 400 000 euros, les études pour le pôle d’échange multimodal se poursuivent et le Maire a obtenu un cofinancement de la région à hauteur de 50%.
Des bornes d’arrêt minute seront installées sur les artères commerçantes.

Le centre commercial de la Moulinelle va également connaitre une transformation pour près de 700 000 euros. L’objectif est de lancer les travaux pour l’été. Une nécessité pour cet équipement commercial de proximité aujourd’hui vétuste. Pour ce faire, la Mairie a dû racheter la boulangerie.

La ville projette également de rénover et mettre en valeur la Croix Couverte. Cet élément patrimonial important de Beaucaire le mérite amplement. 2019 sera consacrée aux études approfondies en lien avec les Bâtiments de France mais aussi avec les associations beaucairoises œuvrant sur le patrimoine.

Comme c’est le cas depuis 2014, la municipalité continue aussi son grand plan voirie. Ainsi, près de 400 000 euros seront prévus (hors opérations spéciales). La rue de Nîmes connaîtra par ailleurs une transformation totale puisque des travaux de réseaux et de voirie seront réalisés. Plus de 300 000 euros sont ainsi prévus, hors budgets eau et assainissement.

Au début de l’été les travaux commenceront à l’école Garrigues Planes. Ce projet à près de 5 millions d’euros va démarrer rapidement et 2,2 millions seront dépensés dès cette année avec la construction du nouveau bâtiment pour la partie maternelle. Il est à noter que là aussi, M. André et son groupe, tout comme les élus de la liste de M. Bourbousson se sont abstenus sur une délibération ayant précédé le rapport d’orientation budgétaire et ayant pour but de provisionner les sommes nécessaires à ces travaux.

L’année à venir marquera également la poursuite de la rénovation et de l’extension du vieux système de vidéo-surveillance qui en avait bien besoin. Après une première série de travaux en 2018, ce sont 336 000 euros qui seront prévus en 2019 !

Les nombreux travaux de toitures et façades sur les bâtiments communaux vont également se poursuivre. Plus de 400 000 euros encore cette année. Des sommes importantes nécessaires vu le manque d’entretien des bâtiments avant l’arrivée de l’actuelle municipalité.

Enfin, pour le plus grand bonheur des petits beaucairois, le Maire a également annoncé la création d’une nouvelle aire de jeux au champ de foire.

La présentation de ce rapport d’orientation budgétaire a été suivi d’un débat. Christophe André et les élus de son groupe ont voté contre le fait de prendre acte de la présentation de ce rapport.
« Vous votez contre le fait de prendre acte que je vous ai présenté un rapport que vous avez pourtant sous les yeux. Vous votez contre des orientations pointant des investissements attendus par les beaucairois et de bons résultats financiers. Comprenne qui pourra » a ajouté le Maire, non sans ironie.

Le conseil municipal a également traité d’autres sujets :
– Le conseil a acté la vente d’une licence IV au Domaine des Clos (établissement hôtelier beaucairois qualitatif ayant obtenu sa quatrième étoile)
– La commune s’est portée acquéreur de l’ancien commissariat de Police Nationale
– Des sommes ont été votées afin que la ville puisse poursuivre des travaux sur les voiries avant même le vote du budget prévu en février
– Une mise à jour du tableau des effectifs de la commune a été actée
– La commune a adhéré à l’association relais loisirs handicap 30 afin de mutualiser les compétences dans ce domaine et améliorer sa capacité d’accueil des enfants handicapés

Après près de 5 heures de débats, les élus ont approuvé les 48 délibérations à l’ordre du jour.
La prochaine réunion du conseil municipal est prévue en février pour le vote du budget.

Démission de Monsieur Saïd Ouhdouch

Monsieur Saïd Ouhdouch, élu d’opposition de Beaucaire, m’a appris ce jour sa démission de ses fonctions de conseiller municipal.
Quand bien même nous étions de sensibilités politiques très différentes, Monsieur Saïd Ouhdouch a fait partie de ces élus d’opposition respectueux et constructifs plaçant au-dessus de tout l’intérêt général et n’étant pas dans une opposition stérile et systématique, ce qui devient de plus en plus rare de nos jours en politique.
A ce titre, son tempérament manquera au conseil municipal de Beaucaire et je le remercie pour le travail accompli pendant son mandat.
J’ai pu m’entretenir téléphoniquement avec lui et lui indiquer que nous serions toujours à l’écoute de ses propositions et de celles de son association.
Il est remplacé immédiatement par le suivant de sa liste, Monsieur Michel Reboul, qui a accepté de siéger, et à qui je souhaite la bienvenue.
C’est la 8e démission d’un élu d’opposition à Beaucaire depuis le début du mandat.

Julien SANCHEZ
Maire de Beaucaire

Lire la suite

Conseil municipal du 21 septembre 2017 : des actions et des projets supplémentaires votés

Le conseil municipal s’est réuni en séance jeudi 21 septembre. 51 délibérations étaient à l’ordre du jour.
Outre la « gestion courante » de la commune, des délibérations importantes ont été soumises aux élus.

Beaucaire solidaire avec nos compatriotes de Saint-Martin et Saint-Barthélemy

M. le Maire a proposé à l’assemblée municipale d’allouer une aide de 5 000 € au profit de nos compatriotes de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, territoires français, lourdement touchés par l’ouragan Irma début septembre. Cette aide a été votée à l’unanimité.

 

45 200 € pour des travaux de renforcement de la sécurité dans nos écoles

La Mairie de Beaucaire a une attention toute particulière pour les enfants. Après les multiples attentats que notre pays a connu, la municipalité a souhaité renforcer la sécurité des écoles.
Ce sont ainsi 45 200 € supplémentaires ont été affectés à cet effet (installation de visiophones pour encore mieux contrôler les entrées et sorties, travaux divers,…).
La délibération a été votée malgré le vote contre de Rose-Marie Cardona et de Christophe André et des élus de son groupe.

 

La municipalité accompagne les enseignants dans le déploiement de la méthode Montessori

Soucieuse d’accompagner les équipes enseignantes dans leur mission essentielle, le conseil municipal a alloué 3 000 € à des enseignants de l’école Condamine qui avaient sollicité le Maire pour utiliser la méthode pédagogique Montessori.
Cette méthode nécessite du matériel sensoriel, reconnu pour aider au développement de l’intelligence et de la main. Ce matériel scientifique répond au besoin de développement naturel de l’enfant.
La Mairie de Beaucaire tenait à accompagner les enseignants. La délibération a été votée malgré le vote contre de de Rose-Marie Cardona.

 

Ecole Garrigues Planes : les études d’extension et de réaménagement vont pouvoir commencer

Le Maire et son adjointe aux affaires scolaires l’avaient annoncé début septembre : les études d’extension et de réaménagement de l’école Garrigues Planes vont commencer.
Elles dureront 4 mois et permettront, dans la concertation, d’établir le projet le plus adapté.
Seront ensuite demandées des subventions.
Seulement après pourront débuter des travaux.
L’investissement total à terme est estimé à plus de 2 millions d’euros.

Ce projet est nécessaire en raison des nombreux projets de constructions sur la commune (augmentation du nombre de familles) et en raison du dédoublement des classes de CP et CE1 annoncé par le Gouvernement en catastrophe cet été sans compensation financière pour les communes.
Pour cela, il faut prévoir l’avenir et répondre aux besoins en matière d’accueil des enfants dans les écoles.

La municipalité a parallèlement à cela, il y a quelques mois, lancé également les études d’extension et de réhabilitation de l’école Nationale pour près de 3 millions d’euros.
Là où certaines municipalités précédentes ont laissé la plupart de nos écoles vieillir et se dégrader, l’équipe municipale en place agit concrètement et fait des sacrifices financiers importants pour nos enfants qui sont notre avenir. Ce sont ainsi près de 6 millions d’euros qui seront dépensés à terme pour ces deux écoles. Un niveau d’investissement record pour le bien-être des petits Beaucairois.

 

Le conseil municipal acte les travaux de la rue de Nîmes

La rue de Nîmes a besoin d’importants travaux. Sur proposition du Maire, le conseil municipal a voté aujourd’hui les demandes de subventions s’y rapportant. Une fois les subventions notifiées (vraisemblablement mi ou fin 2018), les travaux pourront commencer. Les travaux permettront le renouvellement des réseaux d’eau potable et d’assainissement qui sont très anciens. Ils permettront aussi de mieux gérer les eaux pluviales et leur évacuation. La voirie, quant à elle, sera totalement repensée, pour sécuriser la rue, ralentir les véhicules et créer un véritable chemin piétonnier dans cette rue proche de plusieurs établissements scolaires. Un investissement de plus de 740 000 € ! Un effort énorme mais nécessaire pour le budget communal, rendu possible par une saine gestion.

 


Jeunesse : Le conseil municipal acte le lancement des études et des travaux pour la réalisation d’un skatepark !

La population de Beaucaire compte une grande proportion de jeunes. Il y a quelques mois, plusieurs jeunes de notre commune ont rencontré le Maire pour lui parler de l’état du skatepark de Beaucaire, laissé en déshérence par l’ancienne majorité municipale.
Le Skatepark existant étant localisé dans le champ de Foire et la municipalité ayant un projet d’agrandissement de la base nautique et de loisirs, le Maire de Beaucaire a alors confié immédiatement à son adjoint Max Soulier le soin de se pencher sur ce dossier avec les services. Après avoir visité avec plusieurs élus et employés municipaux différentes structures (par exemple celle d’Avignon visitée en février 2017), et après avoir étudié la faisabilité d’un tel projet vu la problématique inondations sur la zone concernée, Julien Sanchez et Max Soulier ont décidé de mandater la Société Publique Locale Terre d’Argence pour lancer les études obligatoires et les travaux au nom de la commune.

 

Un 3ème nouveau véhicule de Police Municipale

Face au désengagement de l’Etat en matière de lutte contre la délinquance, le Maire a tenu ses promesses vis-à-vis des Beaucairois et a considérablement augmenté les moyens de sa Police Municipale qui est désormais sur le terrain 24h/24, 7j/7 (bien qu’elle n’ait pas les mêmes prérogatives que la Police Nationale).
Ainsi, outre une augmentation significative des effectifs de Police Municipale (passés de 13 à 23 et à terme à 25), une refonte complète et une extension du système de vidéo-surveillance (en cours), la création d’une brigade canine (…), la municipalité dote sa Police de moyens matériels supplémentaires.
Ainsi, le conseil municipal alloue 28 000 € en plus du budget important déjà voté lors du budget 2017, pour l’acquisition d’un 3ème nouveau véhicule Duster (le coût d’un véhicule de police est important car il nécessite un équipement et un flocage particuliers).
La délibération a été votée malgré le vote contre de Rose-Marie Cardona et de Christophe André et des élus de son groupe.

 

Un renouvellement petit à petit de la flotte vieillissante de véhicules

Les précédentes municipalités ont laissé le parc automobile de la Mairie vieillir sans s’en occuper. Aujourd’hui, certains véhicules utilisés par les agents dans le cadre de leurs fonctions ont plus de 18 ans d’âge, des centaines de milliers de kilomètres au compteur et nécessitent un entretien et des réparations très couteux pour la collectivité.
La municipalité a donc décidé de renouveler petit à petit son parc de véhicules. Ainsi, le conseil municipal alloue 50 000 € pour entamer ce renouvellement nécessaire à la sécurité de ses agents et à la bonne gestion des deniers publics. Rappelons que toute commune est soumise au respect des règles du code des marchés publics pour des achats d’un tel montant.

La délibération a été votée malgré le vote contre de Rose-Marie Cardona et de Christophe André et des élus de son groupe.

 

60 000 € supplémentaires pour des travaux de toiture

Les bâtiments communaux ont été très mal entretenus sous les précédentes municipalités. La majorité municipale, a, depuis son élection, entrepris de très nombreux travaux afin de sécuriser et protéger le patrimoine communal. Vu la négligence passée, beaucoup reste à faire.
Les toitures de différents bâtiments étant en très mauvais état, le conseil municipal alloue 60 000 € supplémentaires pour des travaux (Gymnase Angelo Parisi, Ateliers municipaux).
La délibération a été votée malgré le vote contre de Rose-Marie Cardona et de Christophe André et des élus de son groupe.

Lire la suite

Lundi 26 juin 2017 : Intervention du Maire de Beaucaire en conseil municipal suite à la réélection de Françoise Dumas, députée socialiste sortante

Au second tour des élections législatives, avec une abstention record que je regrette et déplore, 19,97% des électeurs de la 1re circonscription du Gard ont choisi de réélire la députée socialiste sortante qui a donc été boudée par 80,03% des inscrits et choisie par moins d’un électeur sur 5.

En tant que Maire, j’adresse bien sûr mes félicitations républicaines à notre députée Françoise Dumas.

Députée sectaire et idéologue quasi absente du terrain pendant 4 ans et demi, il ne fait aucun doute que Françoise Dumas, qui a su changer d’étiquette politique au bon moment fort opportunément pour se mettre en marche, sera hélas tout aussi inexistante pendant les 5 prochaines années.

A Beaucaire, où elle a été nettement battue, seuls 15% des électeurs inscrits ont voté Françoise Dumas au second tour, nos concitoyens démontrant ainsi qu’ils ne sont pas dupes de l’absence d’action de la députée pour le territoire de Beaucaire.

Alors que son parti a eu tous les pouvoirs pendant 5 ans (État, Parlement, Région, Département), elle aurait pu profiter de son mandat pour faire avancer les dossiers Beaucairois main dans la main avec la municipalité qui privilégie l’intérêt général et le bien commun.

Hélas, par sectarisme et politique politicienne ou par fainéantise et incompétence, elle a été bien incapable de faire avancer le dossier de la réouverture de l’écluse, incapable d’exiger que le futur lycée d’enseignement général soit implanté à Beaucaire (première Ville du Gard en nombre d’habitants à ne pas en avoir), elle n’a même pas soutenu notre demande en ce sens, considérant peut-être que les jeunes de Beaucaire (et des alentours) n’ont pas le droit d’étudier dans de bonnes conditions, incapable de demander à ses amis politiques de traiter les habitants de Beaucaire comme des Français à part entière. Nous attendons toujours les réponses du conseil régional à nos demandes de subventions (pour la réhabilitation de la principale école du quartier prioritaire, pour la réfection du cours Sadi Carnot, pour nos manifestations communales d’envergure régionale ou valorisant l’artisanat par exemple…). Là encore, Madame Dumas (qui a été vice-présidente du conseil régional) n’a rien fait pour faire bouger les choses et a même déclaré devant témoins lors de notre Salon des Métiers d’Art comprendre l’attitude d’ostracisme du conseil régional (un ostracisme inacceptable du conseil régional que les Beaucairois ne supportent plus et qui fait l’objet d’une plainte).

Aujourd’hui, Madame Dumas nous promet d’ouvrir une permanence à Beaucaire. Une très bonne nouvelle.

Nous espérons qu’elle y sera présente, elle qui en 3 ans n’a fait qu’une permanence par an dans notre ville (pourtant deuxième ville de notre circonscription qui ne comprend que 11 communes), ce qui est déjà un sacré rythme de travail pour une élue socialiste !

La municipalité espère qu’elle fera autre chose dans sa permanence que stigmatiser de manière stérile l’action municipale en déversant sa bile comme elle l’a fait ces 4 derniers mois avec l’appui du quotidien régional en situation de monopole qui ne donne dans ces cas-là aucunement la version de la municipalité, évidemment.

Il serait temps que la députée de la 1re circonscription travaille dans l’intérêt général et notamment dans l’intérêt des grands dossiers de Beaucaire.

Il serait temps qu’elle travaille tout court.

La municipalité ne la lâchera pas désormais, surveillera au quotidien son activité et vous tiendra informés régulièrement de ses (hélas) trop nombreux manquements à venir.

Il n’y a pas que les élus de la majorité municipale de Beaucaire qui doivent être contrôlés. Puisqu’aucun média (aux ordres) ni aucune association ne l’a fait en 5 ans avec Madame Dumas, nous le ferons à présent.

Et, puisque Madame Dumas a été incapable de quoi que ce soit pendant 5 ans alors que nous lui avons laissé sa chance, nous la forcerons à l’avenir à s’occuper des dossiers Beaucairois qu’elle a totalement délaissés.

Des actions seront prochainement entreprises en ce sens et la population sollicitée.


Intervention de Julien Sanchez – Conseil Municipal du lundi 26 juin 2017

Le Beaucaire Magazine d’avril 2017 est en ligne !

Toute l’actualité d’une ville qui avance dans ce nouveau numéro de Beaucaire Magazine.

AU SOMMAIRE

3 – L’édito du maire
4 – LE DOSSIER Budget 2017
38,9 millions d’euros au service des Beaucairois !

6 – En 2017 : 14,9 millions d’euros
d’investissement pour l’avenir

7 – Service des finances : un pilier de la commune !
8 – Conseil Municipal
L’opposition hystérique perturbe le bon déroulement du Conseil Municipal
9 – CCBTA
Le Maire de Beaucaire exige de la CCBTA une baisse de la CFE !
10 – Procès
11 – Éducation
Lycée d’enseignement général : la vidéo qui fait le buzz !
12 – Événement
Nouveauté 2017 : La Mairie propose des séances gratuites de cinéma en plein air !
15 – Éducation
Economies et écologie : L’école de la Moulinelle passe en éclairage LED !

17 – Culture
Une bibliothèque municipale dynamique !

18 – Événement
Saison 2017 des Courses Camarguaises

20 – Élections
Où dois-je voter ?

22 – Rétro photos
Retour en images sur les événements à Beaucaire

26 – Tribune Libre

Beaucaire : L’opposition hystérique (élus et public) perturbe le bon déroulement du Conseil Municipal

Ce mardi 14 mars au soir se tenait à Beaucaire un Conseil Municipal pour l’approbation du compte administratif et le vote du budget primitif de la Ville, moment important dans la gestion d’une collectivité.

Agacé par les bons résultats budgétaires de la municipalité, dépité de ne pas avoir d’argument valable à opposer à Julien Sanchez, et n’ayant toujours pas accepté de ne pas avoir été élu Maire de Beaucaire en 2014, M. Christophe André (élu d’opposition des Républicains) a d’abord diffamé publiquement et de manière réitérée le Maire de Beaucaire pendant la séance avant d’injurier des employés municipaux (et notamment une jeune femme de 24 ans) à l’occasion d’une suspension de séance, les traitant de “larbins” devant témoins, refusant ensuite de s’excuser envers eux suite à la demande du Maire à la reprise de la séance.

M. Christophe André a également à plusieurs reprises tenté d’entraver le bon déroulement du Conseil Municipal (organe délibérant) en se mettant debout en dehors de sa place dans l’assemblée à plusieurs reprises pour y intervenir, en déplaçant du matériel municipal et en se rapprochant de la tribune où se tenait le Maire en tentant de couvrir la voix du Président de l’assemblée à de nombreuses reprises.

Par son attitude provocatrice, hystérique, irrespectueuse et infantile, M. Christophe André a contribué à créer un climat délétère et contribué à favoriser un trouble à l’ordre public, plusieurs membres du public (politisés) intervenant oralement et commentant les débats à voix haute, ce qui est interdit, seuls les élus (de la majorité et de l’opposition) devant pouvoir s’exprimer dans un Conseil Municipal qui est une institution républicaine.

Après avoir tenté pendant la suspension de séance de dialoguer avec plusieurs membres de l’opposition et même avec M. Christophe André, et voyant que celui-ci et que les personnes du public concernées persistaient à refuser de respecter la bonne tenue des débats, Monsieur le Maire a informé des faits Monsieur le Préfet du Gard.
À la reprise de la séance, conformément au code général des collectivités territoriales, 3 élus en plus du Maire ont demandé à ce que le Conseil se tienne à huis clos, un vote à la majorité confirmant ce choix.

Plusieurs membres du public (politisés) refusant de quitter les lieux malgré le huis clos, de même que la presse locale, le Maire a dû suspendre à nouveau la séance et requérir l’intervention de la force publique.

La police nationale est alors intervenue pour faire respecter le huis clos décidé conformément aux textes par la majorité absolue du Conseil Municipal (en vertu du code général des collectivités territoriales).

Le Conseil Municipal a pu se poursuivre en présence des élus de la majorité et de plusieurs élus d’opposition restés jusqu’au bout du Conseil par respect des institutions et du mandat qui leur a été confié par les électeurs, plus intéressés par les débats pour leur Ville que par la politique politicienne et la basse tentative de destabilisation du Conseil Municipal.

M. Christophe André n’en étant pas à son coup d’essai, et celui-ci ayant refusé de s’excuser, la Ville de Beaucaire déposera dans les prochaines heures plusieurs plaintes à l’encontre de celui-ci pour son attitude d’obstruction ayant généré des troubles et une entrave à la bonne tenue des débats d’une institution républicaine (en mobilisant qui plus est des effectifs de police nationale qui ont mieux à faire), mais aussi pour diffamation à l’encontre du Maire dans l’exercice de ses fonctions.

Il est détestable que des élus et des citoyens majeurs puissent agir de la sorte. Cela ne grandit pas la politique.
Ces attitudes n’empêcheront pas les élus de la majorité municipale d’avancer pour le développement de Beaucaire et l’intérêt général de la Ville auxquels ils travaillent 365 jours par an.