Articles

Le Maire de Beaucaire refuse l’augmentation de la TLPE !

Sur proposition de M. le Maire, le conseil municipal de la Ville de Beaucaire, a, lundi 26 juin 2017, refusé l’augmentation de 0,6% de la TLPE (Taxe Locale sur la Publicité Extérieure).

Ce refus, visant à ne pas augmenter les charges des entreprises, a été voté par la plupart des élus (sauf par les élus du groupe de M. André et par Mme Rose-Marie Cardona).

Julien Sanchez s’est engagé dans une politique volontariste de soutien aux entreprises pour favoriser l’emploi et le développement économique.
Ainsi, Julien Sanchez a fait voter, en 2015, l’exonération totale du versement de la TLPE pour les catégories des enseignes autres que celles scellées au sol, dont la somme des superficies est comprise entre 7m² et 12m², ainsi que la minoration de 50% pour les enseignes de 12 à 20m².

C’est dans ce même but que la municipalité refuse aujourd’hui la revalorisation de la TLPE à partir du 1er janvier 2018, contrairement à ce que propose l’Etat.

Par ailleurs, parce que le soutien aux entreprises est une priorité de l’équipe municipale, Julien Sanchez réclame, chaque année depuis 3 ans, au président de la Communauté de Communes (CCBTA) une baisse de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).
Malgré les engagements du président (également Maire de Bellegarde) auprès de l’UPE 30 (Union pour les Entreprises du Gard) lors des élections de 2014, force est de constater que rien n’avance en ce sens. Pourtant, la baisse de la CFE aurait l’intérêt de rendre plus attractif notre territoire et d’y développer l’emploi.

Le Maire de Beaucaire, lui, tient ses promesses et agit pour nos entreprises, dans la limite de ses prérogatives. Il appelle de ses vœux le président de la Communauté de Communes à enfin agir en ce sens en tenant ses engagements.

Beaucaire : Le Maire et son 1er adjoint aux côtés des entrepreneurs

Il y a quelques jours, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, conseiller régional, et son premier adjoint, Jean-Pierre Fuster, conseiller départemental, se sont rendus à la Z.I. Domitia dans le cadre d’une étape de leur grande tournée municipale des entreprises de la ville.
Durant toute la journée en effet, et même si le développement économique n’est pas une compétence communale mais une compétence de la communauté de communes (ce qu’ils déplorent), les deux élus municipaux sont allés à la rencontre de sept chefs d’entreprises pour visiter en leur compagnie leurs entreprises et lieux de production afin de prendre le pouls de leur activité, d’écouter attentivement leurs préoccupations et de voir quels sont leurs besoins.
Ces petites et moyennes entreprises (ce jour-là CTRM2, BTB, ROTO 30, Le garage Depetri, Esso, MB Maintenance et IVECO) font en effet la force de l’économie locale et il est important d’être à leur écoute car ce sont les acteurs économiques qui créent l’emploi.
La journée a commencé avec la visite de l’entreprise CRTM2, une TPE de deux employés spécialisée dans le contrôle technique. En place depuis janvier 2014, son succès a permis à son dirigeant d’ouvrir une nouvelle société qui se consacre à la pose de tachygraphes : un appareil électronique qui mesure l’activité des chauffeurs poids-lourd (de la vitesse au temps de repos du chauffeur).
C’est ensuite auprès de BTB, entreprise spécialisée dans la mécanique, la tuyauterie et la chaudronnerie que s’est poursuivie la visite.
Cette entreprise beaucairoise dirigée par trois associés compte aujourd’hui près de 30 employés. BTB est très réputée dans son domaine et de nombreuses entreprises (parmi lesquelles Haribo) font appel à ses services, ainsi que de nombreuses collectivités. Une présentation de la société a été effectuée par les dirigeants autour d’une fougasse et d’un café.
Julien Sanchez et son adjoint sont ensuite allés visiter l’usine ROTO30. Cette entreprise implantée depuis 15 ans sur Beaucaire compte aujourd’hui 5 employés. Elle est spécialisée dans le rotomoulage, dans l’assainissement par la transformation plastique. En 2013, l’entreprise a reçu le Prix de l’innovation du Languedoc-Roussillon.
La matinée s’est terminée avec la visite du Garage Renault Depetri : cette entreprise appréciée des Beaucairois, fondée en 2002, n’a cessé de faire croître son activité et compte aujourd’hui 5 employés.
L’après-midi, c’est auprès de la station-service Esso de Beaucaire que le Maire et son premier adjoint ont continué leur tournée. L’activité a commencé ici en 2006 après plus d’un an de travaux et le chef d’entreprise compte aujourd’hui aménager ses locaux pour offrir de meilleurs services aux routiers qui viennent se reposer le temps du plein d’essence. Sa station comporte en effet des pompes à essence pour les poids-lourds. Les effectifs sont aujourd’hui de 4 dont deux employés et un apprenti.
La tournée a ensuite continué auprès de MB Maintenance, une entreprise dont le cœur d’activité est le nettoyage. Il y a aujourd’hui 3 employés dans cette entreprise qui existe depuis 40 ans. Elle loue, vend et répare toutes sortes de machines à nettoyer mais l’essentiel de son chiffre d’affaires réside dans la vente aux particuliers de produits d’entretien.
Enfin, la journée s’est terminée auprès d’IVECO Beaucaire. Installée sur Beaucaire depuis février 1984, elle représente la marque IVECO et est ainsi spécialisée dans l’entretien et la réparation des véhicules de la marque, mais pas seulement puisqu’elle s’occupe également de toutes marques de remorques et semi-remorques. IVECO Beaucaire vend également des pièces détachées ou des véhicules d’occasion.
Une prochaine tournée d’entreprises est d’ores et déjà prévue par le Maire de Beaucaire et son 1er adjoint avant la fin de l’année.
L’occasion de vous présenter ici-même prochainement d’autres entrepreneurs Beaucairois.