Articles

Beaucaire rend hommage à Eugène Vigne et Henri Soulier, bienfaiteurs de notre Ville

Ce vendredi 2 novembre, Chantal Sarrailh, adjointe au Maire déléguée aux affaires scolaires et Jean-Pierre Fuster, 1er adjoint au Maire et conseiller départemental du canton de Beaucaire, ont déposé, au nom du conseil municipal et des Beaucairois, une gerbe sur les tombes d’Eugène Vigne et Henri Soulier, bienfaiteurs de notre Ville.

– C’est en 1875 qu’Eugène Vigne, Beaucairois, directeur d’une PME de tonnellerie, riche propriétaire terrien et ancien conseiller général du Gard, a rédigé son testament, acte qui prit force de loi en 1881, année de son décès. Dans cet acte notarié, il léguait à la commune de Beaucaire toute sa fortune. Un testament qui spécifie qu’il veut qu’une école gratuite et laïque soit créée, ainsi qu’une épreuve qui récompensera les meilleurs élèves à l’occasion d’un concours dans les matières générales (français, mathématiques, sciences et histoires géographie).

– Henri Soulier consacra entièrement sa vie à l’enseignement. Instituteur de 1905 à 1936 à l’école du Doyenné (aujourd’hui école Nationale), il y fonde une bibliothèque. Dévoué à l’enseignement et n’ayant pas d’enfant, lui et son épouse légueront par testament, une somme d’argent très importante en faveur des écoles de la ville et de leurs œuvres. Chaque année, les jeunes Beaucairois, meilleurs élèves de CM2 des écoles laïques de la ville concourent pour ce. Le temps d’une matinée, ils participent à différentes épreuves : dictée, questions, mathématiques,…
Lire la suite

Grand succès sportif pour le cross du collège Vigne !

Ce matin, les collégiens d’Eugène Vigne participaient au traditionnel cross de leur établissement scolaire dans les rues de Beaucaire, organisé par leurs professeurs d’éducation physique et sportive et le collège, avec le soutien de la municipalité. Pour l’occasion, l’adjointe aux Sports Viviane Tisseur et la conseillère municipale déléguée à la petite enfance Katy Vidal étaient présentes pour féliciter les vainqueurs.
Bravo à tous ces jeunes collégiens qui se sont dépassés dans la bonne humeur et l’esprit sportif et un grand merci à tous ceux qui ont aidé à l’organisation de cet événement !

Lire la suite

Prix Vigne et Sivally : Les collégiens récompensés

Comme chaque année et comme le veut la tradition, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, et Chantal Sarrailh, son adjointe déléguée aux affaires scolaires, ont reçu à l’Hôtel de Ville les élèves des collèges de la ville participants et lauréats des prix Eugène Vigne et André Sivally.
Tous les participants se sont vu offrir une encyclopédie universelle et un stylo aux couleurs de la Beaucaire afin de les encourager. Les lauréats, quant à eux, sont repartis avec un chèque.

> Les résultats 

Grand concours Eugène Vigne :

  • 1erprix garçon : Nadim HARREK
  • 1erprix fille : Jade ETIENNE

 

         Grand concours André Sivally :

  • 1erprix garçon : Nadim HARREK
  • 1erprix fille : Jade ETIENNE

 

         Petit concours Eugène Vigne :

  • 1erprix garçon : Arthur GALTIER D’AURIAC
  • 1erprix fille : Jade CARTA
  • 1eraccessit garçon : Mattéo GALBES
  • 1eraccessit fille : Marine BRIOIS
  • 2èmeaccessit garçon : Nassim BALI
  • 2èmeaccessit fille : Manon BARBASTE
  • 3èmeaccessit garçon : Benoit CAILLERET
  • 3èmeaccessit fille : Jade AGUSSOL

 

         Petit Concours André Sivally :

  • 1erprix garçon : Mattéo GALBES
  • 1erprix fille : Manon BARBASTE
  • 2èmeprix garçon : Arthur GALTIER D’AURIAC
  • 2èmeprix fille : Jade CARTA
  • 3èmeprix garçon : Sylvain CANO
  • 3èmeprix fille : Marine BRIOIS

 

Rappel :
Eugène Vigne, Conseiller Général du Gard au 19e siècle et André Sivally enseignant dans la deuxième moitié du 20ème siècle, étaient des Beaucairois qui, chacun à leur époque, ont légué une partie de leurs biens à la commune afin de récompenser les jeunes Beaucairois méritants à l’occasion de concours qui portent leurs noms dans les matières générales français, mathématiques, sciences et histoires géographie. 

C’est en 1875 qu’Eugène Vigne, Beaucairois, directeur d’une PME de tonnellerie, riche propriétaire terrien et ancien conseiller général du Gard, a rédigé son testament. Un acte qui prit force de loi en 1881, année de son décès. Dans cet acte notarié, il léguait à la commune de Beaucaire toute sa fortune. Un testament qui spécifie qu’il veut qu’une école gratuite et laïque soit créée, ainsi qu’une épreuve qui récompensera les meilleurs élèves. 

Quant au prix André Sivally, il est joint au prix Vigne depuis 2008 et récompense la meilleure épreuve de géographie et d’histoire. Mlle Sivally, qui était professeur au collège Vigne, a légué à la Ville de Beaucaire à la mort de son père, le capital d’une maison afin que soit créé une épreuve de géographie et d’histoire sous le nom de son père “André Sivally”.

Le collège Eugène Vigne en chansons

Jeudi 11 mai dernier, les élèves du collège Eugène Vigne présentaient le traditionnel spectacle de leur chorale dans les locaux de l’établissement.

Cette année, le thème était “Mon album de famille” et les collégiens ont chanté les meilleures chansons de leur répertoire pour cette représentation finale après plusieurs mois de préparation.

Julien Sanchez (Maire de Beaucaire), Chantal Sarrailh (adjointe aux affaires scolaires) et Jean-Pierre Fuster (conseiller départemental du canton de Beaucaire), tous trois membres du conseil d’administration du collège, étaient présents pour assister à la représentation et féliciter les jeunes chanteurs et danseurs mais aussi l’équipe pédagogique du collège puis pour échanger avec les parents venus nombreux soutenir leurs enfants talentueux.

2 novembre : La Ville de Beaucaire rend hommage à ses bienfaiteurs (Eugène Vigne et Henri Soulier)

Ce mercredi 2 novembre, Chantal Sarrailh (adjointe au Maire déléguée aux affaires scolaires) et Stéphane Vidal (adjoint à la sécurité) ont déposé, au nom du conseil municipal et au nom des Beaucairois, une gerbe sur les tombes d’Eugène Vigne et Henri Soulier, bienfaiteurs de notre Ville.

> Henri Soulier consacra entièrement sa vie à l’enseignement. Instituteur de 1905 à 1936 à l’école du Doyenné (aujourd’hui école Nationale), il y fonde une bibliothèque. Dévoué à l’enseignement et n’ayant pas d’enfant, lui et son épouse légueront par testament, une somme d’argent très importante en faveur des écoles publiques et de leurs œuvres.
C’est ainsi qu’est né le Prix Soulier et que chaque année, les jeunes Beaucairois, meilleurs élèves de CM2 des écoles laïques de la ville concourent pour ce prix aux différentes épreuves : dictée, questions, mathématiques,…

> Eugène Vigne, Conseiller Général du Gard au 19e siècle et directeur d’une PME était un Beaucairois qui a légué toute sa fortune et ses biens à la commune, à son décès en 1881.
Son testament spécifiait qu’il voulait qu’une école gratuite et laïque soit créée, ainsi qu’une épreuve pour récompenser les meilleurs élèves.