Articles

VIDEO – Beaucaire candidate pour un lycée d’enseignement général

En 2015, le conseil régional Languedoc-Roussillon faisait savoir qu’il allait construire un lycée d’enseignement général dans le Gard.
Une semaine plus tard, la Ville de Beaucaire, 4e ville du Gard et première ville gardoise en nombre d’habitants à ne pas avoir de lycée général, réunissait un conseil municipal pour candidater la première.
Aujourd’hui, la Présidente du Conseil Régional ou son Vice-président se sont rendus dans toutes les villes candidates pour examiner les sites proposés… sauf à Beaucaire !
Une attitude clairement discriminatoire.

Carole Delga refusant par ailleurs depuis plus d’un an de rencontrer le Maire de Beaucaire et assumant clairement ce refus qui ne l’honore pas et qui fait honte à notre démocratie, la Ville de Beaucaire publie aujourd’hui une vidéo pour défendre le lycée général à Beaucaire car la candidature de Beaucaire est tout simplement et objectivement la plus légitime et la meilleure.

La Ville de Beaucaire rappelle que Carole Delga comparaîtra demain mardi 28 février 2017 au Tribunal Correctionnel de Nîmes, poursuivie pour discrimination par la Ville de Beaucaire qui n’entend pas se laisser discriminer pour de basses raisons politiques.
Les enfants de Beaucaire ne doivent pas être pris en otage par la politique politicienne !

Jeunes, parents d’élèves, acteurs économiques, élus de Beaucaire mais aussi élus de communes limitrophes témoignent avec leurs mots leur soutien à la candidature de Beaucaire, au-delà des idées politiques.

Après la vidéo sur la Halte SNCF de Beaucaire et sa desserte insuffisante en transports régionaux, cette vidéo sur l’indispensable lycée d’enseignement général à Beaucaire est la deuxième que diffuse la Ville à destination du Conseil Régional.
La Ville de Beaucaire continuera à procéder de cette façon puisqu’il semble depuis plus d’un an impossible d’approcher la Présidente du Conseil Régional pour lui parler posément des projets concrets souhaités ou portés par la municipalité de Beaucaire (halte SNCF, lycée d’enseignement général, soutien de la région aux investissements dans les quartiers prioritaires de Beaucaire comme la réhabilitation de l’école Nationale, principale école du quartier prioritaire du centre-ville menée par la Ville dès 2017 pour 3 millions d’euros, soutien à la mise en accessibilité des bâtiments publics aux personnes à mobilité réduite, intégration de Beaucaire dans les “grands sites”, amélioration du centre bourg, etc.).

Carole Delga avait promis en décembre 2015 d’être la Présidente de tous les habitants de la Région.
Beaucaire, le Gard et l’ex Languedoc-Roussillon font-ils vraiment partie de La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ? Et ont-ils aujourd’hui une Présidente ? 

 
 

Le Maire de Beaucaire a présenté les orientations budgétaires 2017 : Ambition, responsabilité, développement et gestion en bon père de famille

Jeudi 16 février, lors du premier conseil municipal de l’année, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, a présenté les orientations budgétaires de la commune pour l’année 2017.

Des orientations qui peuvent se résumer ainsi :
– Ambition
– Responsabilité
– Développement
– Gestion en bon père de famille

005-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-ambition-et-responsabilite

La gestion d’une collectivité n’est, aujourd’hui, pas chose aisée, a rappelé le Maire de Beaucaire.

En effet, l’Etat se désengage massivement et diminue considérablement les dotations. Pour la 4e année consécutive, le Gouvernement a décidé de baisser les dotations des communes et, bien sûr, Beaucaire est une nouvelle fois fortement impactée.

La Ville de Beaucaire va donc encore perdre beaucoup d’argent et à ce jour, la municipalité ne dispose pas encore précisément des données financières puisque l’Etat ne communiquera ces chiffres (pourtant essentiels) qu’en mars ou avril. Une façon de faire qui démontre un certain “amateurisme” a déclaré le 1er magistrat de la ville.

Si l’Etat baisse pour la 4e année consécutive ses dotations, l’Etat impose également aux communes de nouvelles dépenses. Ainsi, en 2017, Beaucaire, comme toutes les collectivités, se voit imposer une augmentation de sa masse salariale. Cette année donc, la Ville de Beaucaire devra subir plusieurs réformes nationales décidées par le Gouvernement :
– Augmentation de la valeur du point d’indice des fonctionnaires (+ 0,6% en 2016 et + 0,6% en 2017)
– La réforme PPCR (réorganisation des carrières et reclassement) étalée jusqu’en 2020 avec des reclassements/revalorisations indiciaires chaque année
– Le Transfert prime/points
– L’augmentation des cotisations salariales et patronales sur les retraites

007-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-masse-salariale

Julien Sanchez a tenu à préciser que certaines de ces réformes sont positives et sont à saluer pour l’effet qu’elles auront sur le pouvoir d’achat des fonctionnaires qui le valent bien. Mais il a également dénoncé le fait que ces mesures vont impacter sévèrement et automatiquement les budgets des communes sans qu’elles n’aient rien demandé et sans que ces mesures gouvernementales ne soient compensées financièrement par le Gouvernement.

Autrement dit : L’Etat fait des mesures sans en assurer le service après-vente et sans en payer les conséquences. “C’est très facile d’être généreux avec l’argent des autres”, s’est exclamé Julien Sanchez.

Une situation qui exaspère le Maire, d’autant, qu’avec la municipalité, il fait des efforts considérables en matière de ressources humaines. Des efforts nécessaires, qu’aucun autre Maire n’avait osé entreprendre jusqu’alors. Ainsi, la masse salariale, grâce à l’action de l’équipe en place, baisse au fil des départs en retraites ou des mutations.

Fin 2013, juste avant l’élection de Julien Sanchez, il y avait 375 agents municipaux dans les effectifs.
Fin 2014, le Maire avait déjà fait baisser ce nombre à 372.
Fin 2015, le Maire avait fait chuter ce nombre à 347.
Fin 2016, l’effectif était de 343 agents municipaux, soit 32 de moins en 3 ans alors même que la municipalité a recruté 10 policiers supplémentaires.

La baisse de la masse salariale est donc une prouesse dont l’équipe municipale peut être fière. Celle-ci est également due aux agents municipaux eux-même et à leurs efforts, que le Maire a d’ailleurs tenu à souligner lors de la présentation des orientations budgétaires.

Personne ne peut le nier, les efforts entrepris par la municipalité sont considérables.

008-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-effectifs-en-baisse

Pour autant, en 2017, en raison des réformes gouvernementales démagogiques imposées sans concertation et sans compensation, la masse salariale augmentera. C’est pourquoi le Maire a proposé, avec son équipe, d’inscrire au budget primitif la somme de 12 150 000 euros en budget personnel. Un budget qui sera donc en hausse à cause des réformes gouvernementales.

Rappelant les maîtres mots de son équipe (ambition, responsabilité, développement et gestion en bon père de famille), Julien Sanchez a proposé de poursuivre cette année les économies sur le budget fonctionnement (dépenses courantes de la Mairie). Il a ainsi demandé aux services de les réduire et a rappelé qu’avec ses élus, il continuerait à traquer chaque dépense superflue, “car cet argent que nous confient les Beaucairois, l’argent des impôts des administrés, nous préférons avec mon équipe le mettre sur des investissements structurants pour notre territoire”.

Il est vrai que là où son prédécesseur avait préféré embaucher 109 nouveaux agents en 6 ans faisant passer le budget personnel de 9 millions à 12 millions d’euros par an, Julien Sanchez, lui, préfère économiser sur les dépenses courantes pour engager des grands travaux importants pour le développement de Beaucaire, pour son rayonnement, pour la qualité de vie et le bien-être des Beaucairois.

Des grands travaux nécessaires qui faisaient cruellement défaut à la ville, à l’image du cours Sadi Carnot et du Quai de la Paix, pour lesquels la Mairie investit 2,5 millions d’euros pour une réhabilitation totale de cet axe majeur aux abords du canal du Rhône à Sète, afin de le rendre plus agréable, plus attractif et pour créer du stationnement supplémentaire en cœur de ville.

009-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-travaux-sadi-carnot-quai-de-la-paix

Julien Sanchez a également rappelé que le projet de nouveau quartier dit “Sud Canal” avance. Ce nouveau quartier, idéalement situé, accueillera du logement de qualité. A ce jour, la ville termine les dernières acquisitions foncières qui permettront la réalisation du projet. Des réunions publiques auront lieu en mars et en juin afin de répondre aux questions des Beaucairois sur cet ambitieux projet situé sur une zone stratégique jusqu’alors oubliée et “bloquée” depuis 20 ans.

Ce nouveau quartier profitera à tous : à ceux qui cherchent un logement neuf à Beaucaire, aux anciens qui avancent en âge et souhaitent se rapprocher du centre-ville, aux commerces du centre-ville qui verront ainsi arriver 500 nouveaux logements et ses habitants (classes moyennes, retraités, jeunes,…) et donc de nouveaux consommateurs.

010-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-projet-sud-canal

Au chapitre des investissements, le Maire a annoncé que les efforts concernant la voirie seraient eux aussi prolongés en 2017. Des moyens importants, nécessaires, vu l’état préoccupant des routes communales trouvées en 2014. C’est ainsi qu’en 2017, la municipalité consacrera 200 000 euros supplémentaires aux voiries rurales et 200 000 euros supplémentaires à la voirie urbaine. Il a également rappelé, qu’après les importants travaux sur les parkings de l’école de la Moulinelle et de Garrigues Planes, la municipalité entendait aussi travailler à des travaux plus lourds, comme cela est actuellement le cas rue des Marronniers et comme cela sera fait rue de Nîmes (demandes de subventions en 2017 et travaux en 2018).

Les investissements sont nombreux et le Maire en a présenté ou rappelé certains (3 millions d’euros pour la réhabilitation et l’extension de l’Ecole Nationale, un déploiement d’éclairage LED dans les bâtiments communaux pour faire des économies d’énergie, un programme complet d’accessibilité des bâtiments communaux pour plus de 560 000 euros en 2017, un renforcement de la vidéosurveillance pour plus de 416 000 euros, une enveloppe de 200 000 euros pour le centre commercial de la Moulinelle sur 2017/2018,…).

012-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-ecole-nationale

011-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-travaux-de-voriie

013-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-accessibilite

014-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-securite-videosurveillance

015-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-centre-commercial-la-moulinelle

016-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-zone-omni-loisirs

Julien Sanchez a également réaffirmé le soutien de la ville à ses associations. Cette année encore, le milieu associatif sera largement aidé, une enveloppe de 450 000 euros sera proposée au budget 2017, voté lors du prochain conseil municipal, le 14 mars prochain. Un budget colossal auquel la municipalité tient “car nous sommes fiers de nos associations” a dit le Maire.

017-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-associations

Enfin, fasse à la désinformation de certains, le Maire a rappelé, en toute transparence, comme il l’avait fait il y a quelques mois, son plan de désendettement de la ville. Ainsi, comme il s’y était engagé, la commune sera moins endettée à la fin de son premier mandat qu’à son arrivée.

018-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-dette-de-la-ville

Alors même que le Maire ne s’était engagé que sur un maintien des taux de la fiscalité, il est allé plus loin que ses engagements en annonçant, pour la 4e année consécutive, une baisse des 3 taux de la fiscalité locale, à l’inverse de ce que font d’autres collectivités qui n’hésitent pas à alourdir la pression fiscale (Vauvert, Bagnols-sur-Cèze, le département du Gard,…).

019-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-baisse-des-impots

020-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-fiscalite-attractive

Beaucaire est ainsi une ville attractive fiscalement.

Là aussi, alors que l’Etat réduit les dotations des communes, leur transfère de nouvelles dépenses obligatoires non compensées, cette nouvelle baisse des taux est à souligner en tant que nouvel effort de la municipalité.

A lire également :
“Retour en images sur le conseil municipal du 16 févier 2017”

Retrouvailles et convivialité pour la remise des diplômes du brevet au Collège Elsa Triolet

Ce vendredi 2 décembre, Jean Pierre Fuster, adjoint au Maire et conseiller départemental, était présent au Collège Elsa Triolet pour remettre leurs diplômes du brevet aux anciens élèves de troisième revenus dans l’établissement pour l’occasion. Il y représentait le conseil départemental mais aussi le Maire de Beaucaire, retenu par l’inauguration des Santonales, le lancement des illuminations de Noël mais aussi par les nombreuses manifestations organisées en même temps dans le cadre du Téléthon.
Le principal du collège, Bernard Chaine, s’est félicité des bons résultats de cette année avec près de 80% de réussite dont 60% avec mention.
Parmi les lauréats, 60% ont été admis en seconde générale et 100% admis dans l’établissement de leur premier voeu.
Cette soirée fut également l’occasion de retrouvailles autour d’un verre de l’amitié.

Bon anniversaire Biomonde !

Vendredi 2 décembre, Maxime et Mathieu, co-gérants du magasin Biomonde de Beaucaire ont invité leurs clients pour un “lunch” à l’occasion du 4ème anniversaire de leur magasin bio.
Jean Pierre Fuster et Max Soulier, adjoints au Maire, étaient présents pour partager cet événement avec les deux entrepreneurs et fêter avec eux et leur équipe cet anniversaire.
Lancé à 2 il y a 4 ans, Biomonde Beaucaire compte désormais sur une équipe de 6 personnes.

À l’occasion de cet anniversaire, toute cette semaine, le magasin a proposé des animations, dégustations et ateliers bien-être mais également des réductions sur tout le magasin.

Biomonde, coopérative des commerçants Bio indépendants de France, propose :
– fruits et légumes,
– produits frais,
– surgelés,
– épicerie,
– espace boulangerie,
– produits fromagers,
– vins et spiritueux, jus de fruits et légumes,
– hygiène et cosmétiques naturels,
– entretien et produits pour la maison,
– compléments alimentaires,
– produits adaptés aux régimes spécifiques (sans gluten, régimes végétariens, sans lactose,…),
– Et aussi un espace de soins ouvert les vendredis et samedis de 9h à 19h.

> BioMonde
Z.I. Domitia
355, Av. Jean Monnet
30300 BEAUCAIRE
‪04 66 72 61 51‬

Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 19h, le vendredi et le samedi de 9h à 19h

Hommage et solidarité à Beaucaire pour le Challenge Fabrice Lafont

Ce dimanche 27 novembre, Jean Pierre Fuster et Elisabeth Mondet, adjoints au Maire de Beaucaire, ont remis les prix du Challenge Fabrice Lafont organisé par l’EGBG (Ecole de Gardiens de But) au gymnase Angelo Parisi de Beaucaire.
Fabrice Lafont était un mécène de l’association sportive, décédé cette année. Le challenge sportif s’est déroulé en présence de sa femme et de son plus jeune fils.

Lors de cette journée, 12 équipes de catégorie U11 se sont affrontées afin d’obtenir une qualification pour le Challenge Intersport qui aura lieu le samedi 18 février prochain.
120 jeunes footballeurs ont ainsi participé à cette journée en hommage à Fabrice Lafont et dédiée à la solidarité.

En effet, cette journée fut aussi l’occasion de récolter des jouets au profit de la Croix Rouge à l’occasion de Noël.
Françoise Llinares, présidente de la Croix Rouge de Beaucaire, et son équipe, ont également récolté des dons pour les enfants malades et ont initié les volontaires aux gestes de premiers secours.

L’EGBG a tenu à remercier les sponsors, les bénévoles et la municipalité qui ont permis que cette journée soit un véritable succès.

Challenge Fabrice Lafont / Classement des équipes :

1er > AC Avignonnais
2ème > EFC Beaucaire1
3ème > EFC Beaucaire2
4ème > Nîmes Gazelec
5ème > Tarascon FC
6ème > OL Mas de Mingue
7ème > OC Redessan
8ème > FC Jonquierois
9ème > AS Saint-Remy
10ème > US Garons
11ème > OL Fourquesien
12ème > OC Bellegarde

Challenge Fabrice Lafont / Prix décernés :

Meilleur joueur : Janez REDAH
Meilleur gardien : Loryan GUINTINI
Meilleur jongleur ind. : Samuel de AC Avignon avec un score de 340
Meilleur jongleur en équipe : AC Avignon avec une moyenne de 84
Prix spécial pour la seule fille du tournoi : Kezia ROMERO

EGBG – Ecole de gardiens de but Gardoise
1 Rue de la salonenque
30300 Beaucaire
‪06 14 09 03 93‬
egbgardois@yahoo.fr

 

Les élus de Beaucaire en visite au collège Elsa Triolet

Jeudi 17 novembre, à l’invitation du principal du collège Elsa Triolet, Bernard Chaine, Chantal Sarrailh (adjointe au Maire déléguée aux affaires scolaires), Jean Pierre Fuster (1er adjoint au Maire et conseiller départemental) et Sandrine Corbière (conseillère départementale) ont visité l’établissement de fond en comble.
Récemment arrivé en poste à Beaucaire, le principal a déjà beaucoup œuvré pour ce collège.
Il a, avec son équipe pédagogique et M. Gallego, coordinateur SEGPA, souhaité revaloriser la filière avec un atelier de plomberie, de maçonnerie, de peinture mais aussi une cuisine professionnelle à la disposition des professeurs pour permettre aux collégiens de la filière SEGPA de trouver leur voie. Les professeurs travaillent non seulement sur l’acquisition d’un champ de compétences plus élargi grâce à ces ateliers mais aussi sur l’élaboration d’un parcours professionnel afin de permettre aux jeunes de construire un projet professionnel solide.
Lors de cette visite des élus, le principal et le coordinateur ont tenu à rappeler que les élèves de SEGPA suivent les mêmes cours que leurs camarades : français, mathématiques, sciences,…
A l’écoute, les élus ont pu échanger avec les professeurs, le coordinateur et les responsables de la filière afin de mieux comprendre les enjeux de la SEGPA.
Le principal, les professeurs et les élus ont également visité la cantine du collège, où ils ont partagé un repas et accueilli les élèves de CM1/CM2 de la Moulinelle qui viennent déjeuner tous les jours au collège, avant de rendre visite aux élèves directement dans les classes. Ils ont également pu assister à un cours d’astronomie donné par le professeur de physique-chimie puis, sous la baguette du professeur de musique, ont pu entendre chanter les élèves de la Moulinelle venu prendre un cours de musique. 
Pour finir, le principal a remercié les élus d’être présents. Rappelons que la Ville et le conseil départemental ont des représentants au conseil d’administration du collège Elsa Triolet.

Beaucaire : Le Maire et son 1er adjoint aux côtés des entrepreneurs

Il y a quelques jours, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, conseiller régional, et son premier adjoint, Jean-Pierre Fuster, conseiller départemental, se sont rendus à la Z.I. Domitia dans le cadre d’une étape de leur grande tournée municipale des entreprises de la ville.
Durant toute la journée en effet, et même si le développement économique n’est pas une compétence communale mais une compétence de la communauté de communes (ce qu’ils déplorent), les deux élus municipaux sont allés à la rencontre de sept chefs d’entreprises pour visiter en leur compagnie leurs entreprises et lieux de production afin de prendre le pouls de leur activité, d’écouter attentivement leurs préoccupations et de voir quels sont leurs besoins.
Ces petites et moyennes entreprises (ce jour-là CTRM2, BTB, ROTO 30, Le garage Depetri, Esso, MB Maintenance et IVECO) font en effet la force de l’économie locale et il est important d’être à leur écoute car ce sont les acteurs économiques qui créent l’emploi.
La journée a commencé avec la visite de l’entreprise CRTM2, une TPE de deux employés spécialisée dans le contrôle technique. En place depuis janvier 2014, son succès a permis à son dirigeant d’ouvrir une nouvelle société qui se consacre à la pose de tachygraphes : un appareil électronique qui mesure l’activité des chauffeurs poids-lourd (de la vitesse au temps de repos du chauffeur).
C’est ensuite auprès de BTB, entreprise spécialisée dans la mécanique, la tuyauterie et la chaudronnerie que s’est poursuivie la visite.
Cette entreprise beaucairoise dirigée par trois associés compte aujourd’hui près de 30 employés. BTB est très réputée dans son domaine et de nombreuses entreprises (parmi lesquelles Haribo) font appel à ses services, ainsi que de nombreuses collectivités. Une présentation de la société a été effectuée par les dirigeants autour d’une fougasse et d’un café.
Julien Sanchez et son adjoint sont ensuite allés visiter l’usine ROTO30. Cette entreprise implantée depuis 15 ans sur Beaucaire compte aujourd’hui 5 employés. Elle est spécialisée dans le rotomoulage, dans l’assainissement par la transformation plastique. En 2013, l’entreprise a reçu le Prix de l’innovation du Languedoc-Roussillon.
La matinée s’est terminée avec la visite du Garage Renault Depetri : cette entreprise appréciée des Beaucairois, fondée en 2002, n’a cessé de faire croître son activité et compte aujourd’hui 5 employés.
L’après-midi, c’est auprès de la station-service Esso de Beaucaire que le Maire et son premier adjoint ont continué leur tournée. L’activité a commencé ici en 2006 après plus d’un an de travaux et le chef d’entreprise compte aujourd’hui aménager ses locaux pour offrir de meilleurs services aux routiers qui viennent se reposer le temps du plein d’essence. Sa station comporte en effet des pompes à essence pour les poids-lourds. Les effectifs sont aujourd’hui de 4 dont deux employés et un apprenti.
La tournée a ensuite continué auprès de MB Maintenance, une entreprise dont le cœur d’activité est le nettoyage. Il y a aujourd’hui 3 employés dans cette entreprise qui existe depuis 40 ans. Elle loue, vend et répare toutes sortes de machines à nettoyer mais l’essentiel de son chiffre d’affaires réside dans la vente aux particuliers de produits d’entretien.
Enfin, la journée s’est terminée auprès d’IVECO Beaucaire. Installée sur Beaucaire depuis février 1984, elle représente la marque IVECO et est ainsi spécialisée dans l’entretien et la réparation des véhicules de la marque, mais pas seulement puisqu’elle s’occupe également de toutes marques de remorques et semi-remorques. IVECO Beaucaire vend également des pièces détachées ou des véhicules d’occasion.
Une prochaine tournée d’entreprises est d’ores et déjà prévue par le Maire de Beaucaire et son 1er adjoint avant la fin de l’année.
L’occasion de vous présenter ici-même prochainement d’autres entrepreneurs Beaucairois.

Beaucaire : L’entreprise Gizzi Démolition s’agrandit !

L’entreprise Gizzi Démolition inaugurait, ce samedi 22 octobre, en présence de nombreux clients et partenaires, un nouvel aménagement important pour l’évolution et la diversification de son activité.
Créée en 1954, Gizzi Démolition est une entreprise Beaucairoise spécialisée dans la démolition, la récupération de métaux et le dépannage. Composée d’une équipe de professionnels, l’entreprise familiale est bien connue à Beaucaire.

Soucieux d’être aux côtés de ceux qui entreprennent, le Maire de Beaucaire était présent à cette inauguration, accompagné de son 1er adjoint en charge du commerce Jean-Pierre Fuster et de nombreux élus de la majorité municipale.

Le Maire, qui était déjà venu visiter cette entreprise il y a quelques semaines avec son 1er adjoint pendant les travaux, a tenu à saluer cette famille d’entrepreneurs qui sait prendre des risques pour investir, se remettre en question et qui travaille avec passion et savoir-faire dans le respect des règles drastiques liées à l’exercice de la profession.
Il a dit sa fierté d’avoir une telle famille d’entrepreneurs à Beaucaire.

> Gizzi Démolition
590 avenue Philippe Lamour
ZI Domitia Sud, 30300 Beaucaire
www.demolition30.fr

Le président du département à Beaucaire

Vendredi 30 septembre, Jean-Pierre Fuster, conseiller départemental, et l’ensemble des Maires du canton de Beaucaire, recevaient la visite de Denis Bouad, Président du conseil départemental.

Le président du conseil départemental venait en effet expliquer aux élus un nouveau dispositif mis en place en 2017 : le pacte territorial, voté à l’unanimité par tous les groupes politiques du conseil départemental.

À partir de 2017, le conseil départemental signera un pacte avec chaque commune et chaque communauté de communes du Gard pour s’engager sur l’accompagnement d’un projet par collectivité sur une période de 2 ans.

Une façon de fonctionner qui a au moins le mérite de ne pas totalement exclure (comme c’était souvent le cas par le passé) les soutiens aux projets des Maires ayant des appartenances politiques différentes de celles du président du département de l’époque.

Julien Sanchez a donc félicité le président du département pour cette manière de fonctionner, tout en déplorant l’improvisation et l’amateurisme dans l’organisation.
En effet, les communes n’ont reçu les directives sur ce pacte que le 30 septembre et doivent rendre un dossier complet pour le 15 octobre (après avoir passé une délibération en conseil municipal qui doit être convoqué 5 jours francs auparavant).
Les élus de Vallabrègues et Jonquières ont également regretté ce mauvais “timing”. Lire la suite

La Ville de Beaucaire présente auprès de la coordination départementale des Harkis

La coordination des Harkis du Gard organisait dimanche 25 septembre, à Vers-Pont-du-Gard, une cérémonie départementale à l’occasion de la journée nationale d’hommage aux Harkis et autres formations supplétives. Après un défilé et un recueillement devant une plaque inaugurée en hommage aux Harkis, le Maire de Beaucaire et son 1er adjoint ont déposé ensemble une gerbe au nom des Beaucairois.

Comme il le fait régulièrement, le Maire de Beaucaire tenait à être présent une nouvelle fois auprès de la coordination départementale des Harkis pour apporter le soutien des Beaucairois aux Harkis, population méprisée et abandonnée par l’Etat depuis 54 ans.