Articles

Lettre ouverte : Julien Sanchez demande l’organisation d’une réunion publique de notre députée à Beaucaire

Objet : Lettre ouverte / Demande d’organisation d’une réunion publique de notre députée à Beaucaire

Madame la députée,
Les Français soutiennent majoritairement le mouvement des gilets jaunes, mouvement spontané de ceux qui n’arrivent plus, par exemple, à vivre du fruit de leur travail ou du fruit de leur retraite et en ont marre des nouvelles taxes directes et indirectes qui viennent oppresser le peuple (je pense aux taxes sur le carburant, à toutes celles mises en place par le gouvernement actuel et par le précédent mais aussi notamment à la mesure aberrante sur les 80km/h qui a déjà occasionné de nombreux retraits de points et de permis de Français qui ont besoin de leur voiture pour se déplacer dans un pays où les réseaux de transports en commun sont insuffisants).

La mobilisation est aujourd’hui constante et les Français attendent des réponses de leur Gouvernement car nombre d’entre eux n’y arrivent plus dès le 10 du mois tant la part des dépenses contraintes a augmenté au fil des ans (même si le Président de la République prétend que les Français ne font pas assez d’efforts). En tant que Maire et en tant que simple citoyen, je vois chaque semaine des Gardois dans des situations de plus en plus précaires et préoccupantes.

Le Gouvernement a annoncé un dialogue dans les territoires mais a aussi fait quelques annonces vagues et incompréhensibles tant pour les élus locaux que pour les citoyens.
Le Président de la République prétend quant à lui débattre avec les Maires. Il était aujourd’hui dans le Lot pour « débattre et échanger avec les Maires ». Pourtant, pour le Gard (où Marine LE PEN a obtenu 45,25% des voix à l’élection présidentielle), seuls 50 Maires ont été invités, triés sur le volet.
Maire de la 4ème commune du Gard, membre du Rassemblement National, je n’ai pas été invité.

N’ayant pu, faute d’invitation, me faire l’interprète des aspirations de mes concitoyens, je vous propose donc de répondre directement aux interrogations des gilets jaunes et de tous les Beaucairois souhaitant interpeller leur députée à l’occasion d’une réunion publique qui pourrait se dérouler dans une salle communale de Beaucaire.

Cette réunion serait l’occasion pour vous de rendre compte de l’action du Gouvernement depuis 1 an et demi, d’entendre les Beaucairois et d’instaurer un dialogue en leur apportant des réponses claires et précises car c’est vous qui êtes au pouvoir et il n’est plus possible de laisser les honnêtes gens sans vraie réponse ni de laisser le pays et l’économie impactés du fait des tergiversations et provocations du Gouvernement. Nombre de commerçants et d’entreprises sont aujourd’hui très inquiets.

Il me semble indispensable que le lien entre le pouvoir national et le peuple soit maintenu et aujourd’hui ce lien n’existe pas dans notre circonscription. Nous ne savons pas où veut aller le Gouvernement et, à travers mon exclusion du débat, les élus locaux sont également méprisés.

Dans l’attente de vos disponibilités pour cette réunion, je vous prie de croire, Madame la Députée, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

Julien SANCHEZ
Maire de Beaucaire
Conseiller régional d’Occitanie

Beaucaire : Julien Sanchez veut obtenir le label “Grands sites Occitanie”

Il y a 4 mois, le Maire de Beaucaire informait les membres de la commission patrimoine et les services de la communauté de communes de l’harmonisation imminente du dispositif “Grands sites” (en vigueur jusqu’ici sur l’ex Midi Pyrénées) sur l’ensemble du territoire d’Occitanie.
La délibération et un appel à projets ayant été adoptés depuis par le conseil régional, le Maire de Beaucaire vient d’écrire au président de la communauté de communes Beaucaire Terre d’Argence afin de le sensibiliser à l’appel à projets “Grands sites Occitanie”. Julien Sanchez souhaite en effet que tous les élus du territoire, quelles que soient leurs étiquettes politiques, se mobilisent pour la candidature de Beaucaire qui doit être portée par la communauté de communes (dotée depuis plusieurs années de la compétence tourisme et de la compétence patrimoine).

En devenant un “Grand site Occitanie”, Beaucaire serait alors reconnue à sa juste valeur pour le caractère exceptionnel de son patrimoine et pour son attractivité à l’égard des clientèles touristiques nationales et internationales qui contribuent au développement et au rayonnement de notre région.
Ce label, avec les moyens que le conseil régional alloue aux communes sélectionnées, est une opportunité unique de redynamiser notre territoire, de moderniser les structures touristiques, l’hôtellerie et la restauration, dans et autour de Beaucaire. Les opportunités économiques qui s’ouvriraient alors aux entrepreneurs et acteurs économiques pourraient être très importantes.

Aujourd’hui, en présence du Président du conseil départemental, le Maire de Beaucaire a par ailleurs informé les membres du conseil d’exploitation de l’Office de Tourisme (formé d’élus et de représentant des acteurs économiques locaux) de son initiative et les a invités à le soutenir dans cette démarche.
Il appelle le président de la communauté de communes, Juan Martinez, à s’emparer, avec lui, de ce dossier et à travailler main dans la main.

Futur quartier Sud Canal : la municipalité de Beaucaire associe les habitants

Mercredi 29 mars, la Mairie de Beaucaire organisait une réunion publique de concertation dans le cadre de son projet de futur nouveau quartier “Sud Canal”.
Devant 200 Beaucairois, au Casino Municipal, le Maire, son équipe et les prestataires de la commune (bureau d’étude, architectes), ont présenté les grands axes et les grands principes du projet de nouveau quartier aux habitants.

A leur élection en 2014, Julien Sanchez et son équipe ont décidé de mener une politique volontariste, résolument tournée vers l’avenir, dans le seul but de développer Beaucaire et de moderniser notre ville, 4e ville et à terme 3e ville du département.

Il y a 3 ans, l’équipe municipale a tout d’abord pointé certaines priorités, en commençant par l’élaboration d’un nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU), le précédent n’étant plus en phase avec l’époque actuelle et celui élaboré par l’ancienne majorité ayant été retoqué pour cause d’illégalités manifestes.

Ce travail a été mené jusqu’à son terme, le nouveau ayant été approuvé en décembre dernier, après 18 mois de préparation.

Parallèlement à cela, pour ne pas perdre de temps, la municipalité a travaillé sur des projets structurants et des investissements pour l’avenir des Beaucairois et des prochaines générations, dont celui évoqué lors de la réunion de concertation, le futur quartier Sud Canal.

Celui-ci, idéalement situé, au bord de notre canal, derrière la capitainerie, est stratégique.
C’est sans doute la raison pour laquelle ce quartier a toujours été convoité par les précédentes municipalités. Beaucoup ont parlé de projets sur ce secteur mais, hélas, aucun projet n’y a vu concrètement le jour en 20 ans.

“Nous sommes ceux qui allons concrétiser enfin quelque chose sur ce secteur” a tenu à préciser le Maire.

Il y a encore quelques mois, ce secteur était totalement à l’abandon, 4 hectares à l’abandon, en plein centre-ville, avec des jardins ouvriers où les gens allaient et venaient, sans droit ni titre, avec de nombreux cabanons amiantés présents sur site.

Ne pouvant accepter cet état de fait d’un secteur de 4 hectares à l’abandon en plein centre-ville, la municipalité a souhaité avancer, rapidement, pour “ne pas nous endormir. Beaucaire doit se structurer, se développer, c’est une nécessité.” a réaffirmé Julien Sanchez.

Pour faire avancer ce projet qui patine depuis 20 ans, la municipalité de Julien Sanchez a dû procéder aux nombreuses acquisitions foncières non encore réalisées par les précédentes municipalités. Un effort financier non négligeable puisque la municipalité y a consacré 2 millions d’euros depuis 2014. Les élus souhaitent ainsi se donner les moyens de leurs ambitions pour structurer la ville et la développer.

Les 2 millions d’euros déjà injectés seront récupérés “lorsque les constructions se feront puisque ce foncier nous appartient désormais” a tenu à préciser le Maire. Cet argent n’est donc pas investi à perte mais est en quelque sorte une « avance remboursable ».

Ce futur nouveau quartier, la municipalité le veut qualitatif, agréable, sécurisé, moderne et respectueux de l’environnement et du caractère architectural de la ville. Le Maire a rappelé avoir donné des consignes très précises à ses équipes pour que le quartier soit majoratif pour Beaucaire. Il souhaite qu’il accueille aussi un hôtel, des services, une résidence avec services pour nos aînés,…

Déterminé, le Maire a rappelé souhaiter faire de ce projet un levier pour le centre-ville, pour les commerçants, mais aussi pour l’attractivité économique et touristique de Beaucaire.

La démarche volontariste pour les commerces de centre-ville est une réalité à Beaucaire. Avec son 1er adjoint, Jean Pierre Fuster, le Maire travaille, depuis 2014, en profondeur sur le commerce.

Sur le court terme d’abord en facilitant l’implantation de commerces en centre-ville grâce à un rabais de 30% sur les loyers les deux premières années pour tout nouveau commerce s’installant dans les locaux propriétés ou loués par la ville en secteur sauvegardé. Mais aussi sur le moyen et le long terme car aider des commerçants à s’installer c’est bien, mais il leur faut aussi des clients.

Tous les centres-villes en France, que ce soit dans les grandes villes ou dans les villes moyennes comme Beaucaire, connaissent des difficultés. Pour endiguer ce phénomène, il faut du stationnement, mais aussi des clients sur place. C’est aussi l’objectif de ce nouveau quartier.

Pour le stationnement, la municipalité a travaillé parallèlement sur la réfection du cours Sadi Carnot et du quai de la Paix aux abords immédiat du futur quartier “Sud Canal”. Des travaux y sont en cours pour 2,5 millions d’euros. Après avoir fait les réseaux secs et les réseaux humides, il reste maintenant la voirie dont les travaux vont démarrer d’ici 1 mois. Des travaux lourds et importants qui vont permettre d’avoir 30 places de stationnement supplémentaires mais aussi de restructurer tout cet espace et de respecter l’environnement, le Canal du Rhône à Sète qu’il sera ensuite possible de longer à vélo et à pied de manière plus sécurisée, et respecter le patrimoine et les préconisations des Bâtiments de France, puisque ce secteur est en limite de secteur sauvegardé.

Le Maire travaille sur le futur nouveau quartier Sud Canal depuis 2014 avec son adjoint à l’urbanisme, Gilles Donada, son cabinet, les agents du service urbanisme et la direction générale des services et les prestataires de la ville.
C’est un travail de plusieurs centaines d’heures. “Un travail passionnant” d’après le premier magistrat.

Lors de cette première réunion de concertation, le Maire a rappelé que la Mairie avait commencé par des études de faisabilité, parallèlement à la révision générale de son PLU.
Les élus ont ensuite voté les modalités de concertation.
Cette réunion en fut la première étape importante. Le Maire a d’ailleurs souhaité aller plus loin que ce que la loi lui contraignait de faire dans cette concertation afin que les Beaucairois puissent bien comprendre ce projet, le faire évoluer et se l’approprier.

Ainsi, une seconde réunion de concertation se déroulera le mercredi 28 juin à 18h30, au Casino Municipal. Un nouvel exemple concret de démocratie participative.

Le Maire a ensuite rappelé que la concertation passe aussi par des informations régulièrement publiées dans le Beaucaire Magazine et sur le site Internet de la ville, par l’ouverture d’un registre de concertation avec le public en mairie dès le 24 mars 2016, la réception possible des observations par voie postale et électronique sur une adresse e-mail dédiée (sudcanal@beaucaire.fr) et la mise à disposition de synthèses du projet et des documents d’étude validés affichés en mairie).

Rappelant que la municipalité consulte également des équipes de professionnels et prépare actuellement la création d’une ZAC (Zone d’Aménagement Concerté), “l’outil essentiel pour mener à bien ce projet”, le Maire a indiqué qu’à l’issue de la phase de création de la ZAC, le conseil municipal tirerait le bilan et délibérerait sur la concertation réalisée.

Actuellement, la ville réalise des études d’impact, consulte les services de l’Etat (la DREAL, l’architecte des bâtiments de France, la DDTM,..) et élabore le volet énergétique du projet.
Toutes ces études sont obligatoires et ont des délais incompressibles, d’où un début de travaux estimé au premier trimestre 2019.

Avant de laisser la parole aux techniciens présents, rappelant que le but de cette réunion était de discuter, débattre, et concerter, le Maire a tenu à rappeler en quoi ce projet est selon lui positif pour la ville :

  • Parce que les Beaucairois qui le souhaitent pourront bénéficier de logements neufs et de qualité. De nombreux jeunes ménages, de classes moyennes, ont envie d’un logement neuf à Beaucaire. Il y a aussi beaucoup d’habitants de la Plaine qui avancent en âge et qui souhaiteraient se rapprocher des commerces et des commodités.
  • Parce que ce projet va diversifier l’offre résidentielle.
  • Parce que ce quartier va attirer de nouveaux ménages dans la ville et augmenter les revenus pour la commune puisque chaque logement rapporte des taxes (taxe d’habitation, taxe foncière). La municipalité ayant choisi depuis 2014 de baisser chaque année les taux de la fiscalité, Beaucaire est de fait très attractive. D’ailleurs, beaucoup de Tarasconnais aujourd’hui franchissent le Rhône pour acheter à Beaucaire.
  • Parce que ces nouveaux habitants dépenseront à Beaucaire, créant une nouvelle dynamique pour les commerces qui en ont besoin comme tous les commerces de centre-ville.
  • Parce que l’offre hôtelière sera plus complète.
  • Parce que ce quartier sera agréable et que les Beaucairois apprécieront de s’y balader, notamment grâce à la valorisation des voies d’eau et leurs abords.

Concluant sur ce projet “qui est réellement une chance pour Beaucaire”, le Maire a insisté sur le fait qu’il sera respectueux de l’identité de Beaucaire.

La réunion de concertation s’est poursuivie avec les exposés de Vincent Delorme (du bureau d’étude suivant le dossier) et de Gjergj Miraçi (architecte). Les deux experts ont confirmé les propos du Maire, présentant des “plans de masse” (plans de principe) du futur quartier, qui est travaillé pour s’intégrer parfaitement à la ville.

Ce quartier, qui abritera 500 “unités” (logements, chambres d’hôtels, résidence pour seniors) sera également pourvu de nombreuses places de parking (privatives et publiques).

La municipalité travaille également à une “coulée verte” qui traversera le futur quartier et qui sera le poumon vert de celui-ci. Sud Canal fera aussi la part belle à des lieux de convivialité. Ainsi, une grande place sera disposée au bord du canal et l’hôtel surplombera celle-ci.

Les Beaucairois présents ont pu poser leurs nombreuses interrogations et partager leurs idées pour ce quartier, ce qui est le but de cette concertation, chacun étant invité à exprimer ses attentes à ce stade de la procédure afin que ce futur quartier soit construit au plus près des attentes des Beaucairois. Le Maire et ses équipes ont, pendant 1h30, répondu à toutes les questions et suggestions et noté l’ensemble des idées des uns et des autres. Certains attendent d’ores et déjà ce quartier avec impatience. Rendez-vous en 2019 pour le lancement des travaux.

Le Beaucaire Magazine d’avril 2017 est en ligne !

Toute l’actualité d’une ville qui avance dans ce nouveau numéro de Beaucaire Magazine.

AU SOMMAIRE

3 – L’édito du maire
4 – LE DOSSIER Budget 2017
38,9 millions d’euros au service des Beaucairois !

6 – En 2017 : 14,9 millions d’euros
d’investissement pour l’avenir

7 – Service des finances : un pilier de la commune !
8 – Conseil Municipal
L’opposition hystérique perturbe le bon déroulement du Conseil Municipal
9 – CCBTA
Le Maire de Beaucaire exige de la CCBTA une baisse de la CFE !
10 – Procès
11 – Éducation
Lycée d’enseignement général : la vidéo qui fait le buzz !
12 – Événement
Nouveauté 2017 : La Mairie propose des séances gratuites de cinéma en plein air !
15 – Éducation
Economies et écologie : L’école de la Moulinelle passe en éclairage LED !

17 – Culture
Une bibliothèque municipale dynamique !

18 – Événement
Saison 2017 des Courses Camarguaises

20 – Élections
Où dois-je voter ?

22 – Rétro photos
Retour en images sur les événements à Beaucaire

26 – Tribune Libre

Discrimination : Paniquée par les éléments accablants apportés par la Ville de Beaucaire, Carole Delga demande un report d’audience

En avril dernier, la Ville de Beaucaire déposait une plainte à l’encontre de Carole Delga pour discrimination envers la commune à raison des idées politiques de son Maire.

Face à un dossier accablant présenté par l’avocat de la Ville de Beaucaire, le conseil de Carole Delga a demandé et obtenu le report de l’audience prévue aujourd’hui mardi 28 février au Tribunal Correctionnel de Nîmes au 3 octobre 2017.

Cette demande de report pour gagner du temps, alors que la présidente du conseil régional d’Occitanie a déjà eu 10 mois pour préparer sa défense, prouve que l’élue n’est pas sereine. Et pour cause : les éléments apportés par la commune démontrent clairement la discrimination dont Beaucaire est victime.

Le Maire de Beaucaire, qui ne s’étonne même plus de l’absence de Carole Delga à l’audience, montrant là son mépris pour l’institution judiciaire, est déterminé à aller jusqu’au bout de cette procédure et rappelle que la discrimination est un délit passible d’une peine d’emprisonnement de 3 ans et de 45.000 euros d’amende pour les personnes physiques et qu’elle est plus sévèrement sanctionnée quand elle est commise par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public (peine d’emprisonnement de 5 ans et 75.000 euros d’amende).

VIDEO – Beaucaire candidate pour un lycée d’enseignement général

En 2015, le conseil régional Languedoc-Roussillon faisait savoir qu’il allait construire un lycée d’enseignement général dans le Gard.
Une semaine plus tard, la Ville de Beaucaire, 4e ville du Gard et première ville gardoise en nombre d’habitants à ne pas avoir de lycée général, réunissait un conseil municipal pour candidater la première.
Aujourd’hui, la Présidente du Conseil Régional ou son Vice-président se sont rendus dans toutes les villes candidates pour examiner les sites proposés… sauf à Beaucaire !
Une attitude clairement discriminatoire.

Carole Delga refusant par ailleurs depuis plus d’un an de rencontrer le Maire de Beaucaire et assumant clairement ce refus qui ne l’honore pas et qui fait honte à notre démocratie, la Ville de Beaucaire publie aujourd’hui une vidéo pour défendre le lycée général à Beaucaire car la candidature de Beaucaire est tout simplement et objectivement la plus légitime et la meilleure.

La Ville de Beaucaire rappelle que Carole Delga comparaîtra demain mardi 28 février 2017 au Tribunal Correctionnel de Nîmes, poursuivie pour discrimination par la Ville de Beaucaire qui n’entend pas se laisser discriminer pour de basses raisons politiques.
Les enfants de Beaucaire ne doivent pas être pris en otage par la politique politicienne !

Jeunes, parents d’élèves, acteurs économiques, élus de Beaucaire mais aussi élus de communes limitrophes témoignent avec leurs mots leur soutien à la candidature de Beaucaire, au-delà des idées politiques.

Après la vidéo sur la Halte SNCF de Beaucaire et sa desserte insuffisante en transports régionaux, cette vidéo sur l’indispensable lycée d’enseignement général à Beaucaire est la deuxième que diffuse la Ville à destination du Conseil Régional.
La Ville de Beaucaire continuera à procéder de cette façon puisqu’il semble depuis plus d’un an impossible d’approcher la Présidente du Conseil Régional pour lui parler posément des projets concrets souhaités ou portés par la municipalité de Beaucaire (halte SNCF, lycée d’enseignement général, soutien de la région aux investissements dans les quartiers prioritaires de Beaucaire comme la réhabilitation de l’école Nationale, principale école du quartier prioritaire du centre-ville menée par la Ville dès 2017 pour 3 millions d’euros, soutien à la mise en accessibilité des bâtiments publics aux personnes à mobilité réduite, intégration de Beaucaire dans les “grands sites”, amélioration du centre bourg, etc.).

Carole Delga avait promis en décembre 2015 d’être la Présidente de tous les habitants de la Région.
Beaucaire, le Gard et l’ex Languedoc-Roussillon font-ils vraiment partie de La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ? Et ont-ils aujourd’hui une Présidente ? 

 
 

Le Maire de Beaucaire a présenté les orientations budgétaires 2017 : Ambition, responsabilité, développement et gestion en bon père de famille

Jeudi 16 février, lors du premier conseil municipal de l’année, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, a présenté les orientations budgétaires de la commune pour l’année 2017.

Des orientations qui peuvent se résumer ainsi :
– Ambition
– Responsabilité
– Développement
– Gestion en bon père de famille

005-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-ambition-et-responsabilite

La gestion d’une collectivité n’est, aujourd’hui, pas chose aisée, a rappelé le Maire de Beaucaire.

En effet, l’Etat se désengage massivement et diminue considérablement les dotations. Pour la 4e année consécutive, le Gouvernement a décidé de baisser les dotations des communes et, bien sûr, Beaucaire est une nouvelle fois fortement impactée.

La Ville de Beaucaire va donc encore perdre beaucoup d’argent et à ce jour, la municipalité ne dispose pas encore précisément des données financières puisque l’Etat ne communiquera ces chiffres (pourtant essentiels) qu’en mars ou avril. Une façon de faire qui démontre un certain “amateurisme” a déclaré le 1er magistrat de la ville.

Si l’Etat baisse pour la 4e année consécutive ses dotations, l’Etat impose également aux communes de nouvelles dépenses. Ainsi, en 2017, Beaucaire, comme toutes les collectivités, se voit imposer une augmentation de sa masse salariale. Cette année donc, la Ville de Beaucaire devra subir plusieurs réformes nationales décidées par le Gouvernement :
– Augmentation de la valeur du point d’indice des fonctionnaires (+ 0,6% en 2016 et + 0,6% en 2017)
– La réforme PPCR (réorganisation des carrières et reclassement) étalée jusqu’en 2020 avec des reclassements/revalorisations indiciaires chaque année
– Le Transfert prime/points
– L’augmentation des cotisations salariales et patronales sur les retraites

007-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-masse-salariale

Julien Sanchez a tenu à préciser que certaines de ces réformes sont positives et sont à saluer pour l’effet qu’elles auront sur le pouvoir d’achat des fonctionnaires qui le valent bien. Mais il a également dénoncé le fait que ces mesures vont impacter sévèrement et automatiquement les budgets des communes sans qu’elles n’aient rien demandé et sans que ces mesures gouvernementales ne soient compensées financièrement par le Gouvernement.

Autrement dit : L’Etat fait des mesures sans en assurer le service après-vente et sans en payer les conséquences. “C’est très facile d’être généreux avec l’argent des autres”, s’est exclamé Julien Sanchez.

Une situation qui exaspère le Maire, d’autant, qu’avec la municipalité, il fait des efforts considérables en matière de ressources humaines. Des efforts nécessaires, qu’aucun autre Maire n’avait osé entreprendre jusqu’alors. Ainsi, la masse salariale, grâce à l’action de l’équipe en place, baisse au fil des départs en retraites ou des mutations.

Fin 2013, juste avant l’élection de Julien Sanchez, il y avait 375 agents municipaux dans les effectifs.
Fin 2014, le Maire avait déjà fait baisser ce nombre à 372.
Fin 2015, le Maire avait fait chuter ce nombre à 347.
Fin 2016, l’effectif était de 343 agents municipaux, soit 32 de moins en 3 ans alors même que la municipalité a recruté 10 policiers supplémentaires.

La baisse de la masse salariale est donc une prouesse dont l’équipe municipale peut être fière. Celle-ci est également due aux agents municipaux eux-même et à leurs efforts, que le Maire a d’ailleurs tenu à souligner lors de la présentation des orientations budgétaires.

Personne ne peut le nier, les efforts entrepris par la municipalité sont considérables.

008-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-effectifs-en-baisse

Pour autant, en 2017, en raison des réformes gouvernementales démagogiques imposées sans concertation et sans compensation, la masse salariale augmentera. C’est pourquoi le Maire a proposé, avec son équipe, d’inscrire au budget primitif la somme de 12 150 000 euros en budget personnel. Un budget qui sera donc en hausse à cause des réformes gouvernementales.

Rappelant les maîtres mots de son équipe (ambition, responsabilité, développement et gestion en bon père de famille), Julien Sanchez a proposé de poursuivre cette année les économies sur le budget fonctionnement (dépenses courantes de la Mairie). Il a ainsi demandé aux services de les réduire et a rappelé qu’avec ses élus, il continuerait à traquer chaque dépense superflue, “car cet argent que nous confient les Beaucairois, l’argent des impôts des administrés, nous préférons avec mon équipe le mettre sur des investissements structurants pour notre territoire”.

Il est vrai que là où son prédécesseur avait préféré embaucher 109 nouveaux agents en 6 ans faisant passer le budget personnel de 9 millions à 12 millions d’euros par an, Julien Sanchez, lui, préfère économiser sur les dépenses courantes pour engager des grands travaux importants pour le développement de Beaucaire, pour son rayonnement, pour la qualité de vie et le bien-être des Beaucairois.

Des grands travaux nécessaires qui faisaient cruellement défaut à la ville, à l’image du cours Sadi Carnot et du Quai de la Paix, pour lesquels la Mairie investit 2,5 millions d’euros pour une réhabilitation totale de cet axe majeur aux abords du canal du Rhône à Sète, afin de le rendre plus agréable, plus attractif et pour créer du stationnement supplémentaire en cœur de ville.

009-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-travaux-sadi-carnot-quai-de-la-paix

Julien Sanchez a également rappelé que le projet de nouveau quartier dit “Sud Canal” avance. Ce nouveau quartier, idéalement situé, accueillera du logement de qualité. A ce jour, la ville termine les dernières acquisitions foncières qui permettront la réalisation du projet. Des réunions publiques auront lieu en mars et en juin afin de répondre aux questions des Beaucairois sur cet ambitieux projet situé sur une zone stratégique jusqu’alors oubliée et “bloquée” depuis 20 ans.

Ce nouveau quartier profitera à tous : à ceux qui cherchent un logement neuf à Beaucaire, aux anciens qui avancent en âge et souhaitent se rapprocher du centre-ville, aux commerces du centre-ville qui verront ainsi arriver 500 nouveaux logements et ses habitants (classes moyennes, retraités, jeunes,…) et donc de nouveaux consommateurs.

010-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-projet-sud-canal

Au chapitre des investissements, le Maire a annoncé que les efforts concernant la voirie seraient eux aussi prolongés en 2017. Des moyens importants, nécessaires, vu l’état préoccupant des routes communales trouvées en 2014. C’est ainsi qu’en 2017, la municipalité consacrera 200 000 euros supplémentaires aux voiries rurales et 200 000 euros supplémentaires à la voirie urbaine. Il a également rappelé, qu’après les importants travaux sur les parkings de l’école de la Moulinelle et de Garrigues Planes, la municipalité entendait aussi travailler à des travaux plus lourds, comme cela est actuellement le cas rue des Marronniers et comme cela sera fait rue de Nîmes (demandes de subventions en 2017 et travaux en 2018).

Les investissements sont nombreux et le Maire en a présenté ou rappelé certains (3 millions d’euros pour la réhabilitation et l’extension de l’Ecole Nationale, un déploiement d’éclairage LED dans les bâtiments communaux pour faire des économies d’énergie, un programme complet d’accessibilité des bâtiments communaux pour plus de 560 000 euros en 2017, un renforcement de la vidéosurveillance pour plus de 416 000 euros, une enveloppe de 200 000 euros pour le centre commercial de la Moulinelle sur 2017/2018,…).

012-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-ecole-nationale

011-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-travaux-de-voriie

013-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-accessibilite

014-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-securite-videosurveillance

015-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-centre-commercial-la-moulinelle

016-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-zone-omni-loisirs

Julien Sanchez a également réaffirmé le soutien de la ville à ses associations. Cette année encore, le milieu associatif sera largement aidé, une enveloppe de 450 000 euros sera proposée au budget 2017, voté lors du prochain conseil municipal, le 14 mars prochain. Un budget colossal auquel la municipalité tient “car nous sommes fiers de nos associations” a dit le Maire.

017-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-associations

Enfin, fasse à la désinformation de certains, le Maire a rappelé, en toute transparence, comme il l’avait fait il y a quelques mois, son plan de désendettement de la ville. Ainsi, comme il s’y était engagé, la commune sera moins endettée à la fin de son premier mandat qu’à son arrivée.

018-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-dette-de-la-ville

Alors même que le Maire ne s’était engagé que sur un maintien des taux de la fiscalité, il est allé plus loin que ses engagements en annonçant, pour la 4e année consécutive, une baisse des 3 taux de la fiscalité locale, à l’inverse de ce que font d’autres collectivités qui n’hésitent pas à alourdir la pression fiscale (Vauvert, Bagnols-sur-Cèze, le département du Gard,…).

019-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-baisse-des-impots

020-beaucaire-julien-sanchez-conseil-municipal-16-fevrier-2017-fiscalite-attractive

Beaucaire est ainsi une ville attractive fiscalement.

Là aussi, alors que l’Etat réduit les dotations des communes, leur transfère de nouvelles dépenses obligatoires non compensées, cette nouvelle baisse des taux est à souligner en tant que nouvel effort de la municipalité.

A lire également :
“Retour en images sur le conseil municipal du 16 févier 2017”

Beaucaire discriminée par le conseil régional : Les internautes disent STOP.

4 jours après sa diffusion, la vidéo du Maire de Beaucaire sur la halte SNCF de la 4e ville du Gard suscite l’indignation.

Déjà plus de 220 000 personnes ont été atteintes par cette publication sur Facebook (qui a été partagée plus de 1000 fois) et ont été scandalisées par le refus anti républicain de la Présidente du Conseil Régional de rencontrer Julien Sanchez depuis 1 an alors que Damien Alary (ancien Président du Conseil Régional) ou Denis Bouad (actuel Président du Conseil Départemental) ont déjà rencontré et reçu le Maire de Beaucaire par le passé sans partager pour autant ses idées politiques.
La Ville de Beaucaire remercie les milliers d’internautes lui ayant envoyé des courriels ou des messages sur Facebook suite à la diffusion de cette vidéo.
Nous remercions toutes les personnes qui, quelle que soit leur appartenance politique, se sont exprimées pour juger indigne le comportement sectaire et partisan de la Présidente du Conseil Régional d’Occitanie.
La Ville de Beaucaire invite chacun à rappeler à la Présidente du Conseil Régional qu’elle se doit d’être la Présidente de tous les habitants, sans discrimination.
A lui rappeler qu’il est inadmissible de refuser de rencontrer un élu parce qu’il a une appartenance politique différente.
Ces réflexes d’apartheid politique, qui nous rappellent les heures les plus sombres de l’Histoire, sont indignes d’une démocratie et c’est la raison pour laquelle le Maire de Beaucaire va continuer dans les prochaines semaines à interpeller la Présidente du Conseil Régional dans des vidéos thématiques (faute de pouvoir la rencontrer depuis 1 an, ce qui aurait été préférable pour chacun), avant de l’affronter au TGI de Nîmes, la Ville de Beaucaire ayant déposé plainte contre Carole Delga pour discrimination à raison des idées politiques.
En attendant, la Ville de Beaucaire invite chacun à partager sa première vidéo sur les réseaux sociaux ou par courriel pour montrer le vrai visage de la Présidente du Conseil Régional : le visage du sectarisme et de la haine au détriment des citoyens et du service public.
A défaut d’avoir en elle le sens de l’intérêt collectif, l’indignation populaire et la honte liée pousseront peut-être cet ancien Ministre à agir pour son territoire.
La discrimination est un fléau, tous ensemble, nous en viendrons à bout !
Delga-SNCF-220000