Le nouveau chef de l’unité départementale de l’architecture et du patrimoine reçu à Beaucaire

Vendredi 23 septembre, Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, recevait Denis Magnol, récemment nommé à la tête du service de l’unité départementale de l’architecture et du patrimoine du Gard, et Jean-Pierre Pribetich, architecte des bâtiments de France.
Accompagné des agents municipaux concernés et de Gilles Donada, adjoint au Maire délégué à l’urbanisme, Julien Sanchez a présenté à Denis Magnol le secteur sauvegardé de Beaucaire, quelques unes de ses plus belles réussites architecturales ainsi que les dernières restaurations effectuées par la ville sur son patrimoine.
Le Maire de Beaucaire a également tenu à montrer à M. Magnol certaines “verrues” du centre historique, comme l’îlot des pêcheurs, afin d’échanger sur la révision du secteur sauvegardé entreprise il y a plusieurs mois par la municipalité, qui permettra à terme à la ville d’agir concrètement à l’issue de la procédure de révision (qui prend un peu plus de 3 ans).
La révision du secteur sauvegardé est en effet une longue procédure administrative qui s’impose à la ville pour avancer dans ses projets en centre ancien (démolition de l’îlot des pêcheurs, verrue du centre-ville depuis plus de 20 ans par exemple).
Le groupe a également visité la Maison Gothique, inaugurée en 2015. Un projet de longue date, véritable réussite architecturale.
Beaucaire, qui a un budget de Ville de 16 000 habitants mais un patrimoine aussi fourni que certaines villes de 100 000 habitants, aura besoin de beaucoup d’argent et d’aides diverses pour redresser en totalité son secteur sauvegardé.
En attendant, Julien Sanchez a pu réaffirmer l’importance pour la municipalité de préserver et de restaurer notre patrimoine, à l’image de l’église Saint-Paul, dont la rénovation de la couverture et des façades s’est terminée il y a peu. Un investissement de plus de 850.000 € pour des travaux qui ont duré une année de mi 2015 à mi 2016.
Le Maire de Beaucaire a également fait état des nombreux chantiers lancés par la municipalité depuis 2 ans et demi pour faire respecter les règles du secteur sauvegardé à chacun : disparition des paraboles auparavant visibles depuis la rue, aide au ravalement de façades, etc.
Il a également annoncé d’autres actions ambitieuses à venir à Denis Magnol.