Articles

Nouvelle aire de jeux du champ de foire : les travaux ont commencé !

Ce mercredi, le Maire de Beaucaire, sa conseillère déléguée à la politique de la ville et à la petite enfance, Katy Vidal, et les services de la ville étaient au champ de foire pour le lancement des travaux de la nouvelle aire de jeux. Après que les services techniques de la ville aient démonté les jeux existants, les entreprises retenues après un appel d’offres ont commencé les travaux par le coulage de la dalle en béton (10 camions nécessaires tout de même !).

L’aire de jeux du champ de foire va être entièrement changée et repensée. Celle-ci, d’une surface de 400m², sera inaugurée le 6 juillet à 11h. Une opération d’un montant d’environ 120 000 euros que le Maire a souhaité débloquer pour les petits beaucairois grâce à sa bonne gestion des deniers publics.
Une opération qui s’inscrit aussi dans la volonté de l’équipe municipale de dynamiser les abords de la base nautique où un grand skatepark de 1200m² neuf verra aussi le jour cette année (ouverture prévue en novembre).

Malgré les baisses de dotations de l’État aux communes, et alors que la municipalité n’a pas augmenté les taux d’imposition depuis son élection, celle-ci prend soin des petits Beaucairois et améliore peu à peu le quotidien (en partant de loin !).

Pour rappel : à l’arrivée de la nouvelle municipalité, beaucoup de jeux avaient dû être démontés sur le domaine public ou dans les écoles pour des raisons de sécurité.
Aucun marché public de jeux n’existait et la municipalité a dû totalement repenser un cahier des charges. Après avoir mis l’argent de côté, cela fait plus de 6 mois qu’élus et services travaillaient sur ce projet (délais nécessaires à l’établissement d’un cahier des charges et à la passation des marchés publics).

À la rentrée 2019, des jeux flambant neufs viendront également prendre la place de certains jeux très anciens dans certaines écoles (la plupart des jeux de cour de Beaucaire ayant été achetés en 1998). Là aussi, de l’argent est mis sur ces investissements pas entrepris depuis 20 ans.
D’autres sites, dans différents quartiers de la ville, feront ensuite peau neuve peu à peu à partir de 2020.

 

Lire la suite

Champ de Foire : Une aire de jeux toute neuve mi juillet pour les petits beaucairois !

Lundi dernier, le Maire de Beaucaire, sa conseillère déléguée à la politique de la ville et à la petite enfance, Katy Vidal, et les services de la ville se sont réunis pour travailler avec le prestataire retenu après appel d’offres, pour la réalisation de la nouvelle aire de jeux du champ de foire.

L’aire de jeux du champ de foire sera en effet entièrement changée et repensée très prochainement. Le début des travaux est estimé au mois de juin, pour une ouverture mi-juillet.

Une opération d’un montant d’environ 120 000 euros que le Maire a souhaité débloquer pour les petits beaucairois grâce à sa bonne gestion des deniers publics.
Une opération qui s’inscrit aussi dans la volonté de l’équipe municipale de dynamiser les abords de la base nautique où un grand skatepark neuf verra aussi le jour cette année.

Malgré les baisses de dotations de l’Etat aux communes, et alors que la municipalité n’a pas augmenté les taux d’imposition depuis son élection, celle-ci prend soin des petits Beaucairois et améliore peu à peu le quotidien (en partant de loin !).

Pour rappel : à l’arrivée de la nouvelle municipalité, beaucoup de jeux avaient dû être démontés sur le domaine public ou dans les écoles pour des raisons de sécurité.

Aucun marché public de jeux n’existait et la municipalité a dû totalement repenser un cahier des charges. Après avoir mis l’argent de côté, cela fait plus de 6 mois qu’élus et services travaillaient sur ce projet (délais nécessaires à l’établissement d’un cahier des charges et à la passation des marchés publics).

À la rentrée 2019, des jeux flambant neufs viendront également prendre la place de certains jeux très anciens dans certaines écoles (la plupart des jeux de cour de Beaucaire ayant été achetés en 1998). Là aussi, de l’argent est mis sur ces investissements pas entrepris depuis 20 ans.

D’autres sites, dans différents quartiers de la ville, feront ensuite peau neuve peu à peu à partir de 2020.

Lire la suite

Rue de Nîmes : des travaux de réhabilitation complète en 2019 !

Comme la rue des Marronniers il y a quelques mois, la rue de Nîmes va elle aussi faire l’objet de travaux de mise aux normes de la voirie et de renouvellement des réseaux humides (Eau, assainissement) en 2019.
Une bouffée d’air pour cette rue importante du centre-ville qui est à ce jour dépourvue de vrais trottoirs et qui dessert pourtant des commerces et mène aussi à des écoles et aux collèges de nombreuses familles.
Pour assurer la coordination des travaux, la Mairie a contractualisé comme à chaque fois avec un maître d’œuvre.
La première réunion de travail avec ce prestataire s’est tenue dans le bureau du Maire mercredi dernier. L’occasion d’avancer sur ce dossier important.

Les travaux, qui seront réalisés en 2019, permettront notamment de sécuriser les déplacements des piétons et PMR en ralentissant la vitesse des véhicules et en créant un espace qui leur sera dédié (inexistant aujourd’hui donc).
Le renouvellement des réseaux permettra d’améliorer le patrimoine communal et d’agir sur les problèmes rencontrés lors des fortes pluies.

Les services techniques de la ville et le maître d’œuvre rencontreront prochainement l’ensemble des riverains afin de prendre en compte les spécificités techniques des lieux. Une réunion avec les riverains sera également organisée avant l’été en présence du Maire afin de présenter le projet final avant le début des travaux.
Le budget prévisionnel pour cette opération est d’environ 800 000 €.
Une somme importante pour cette rue majeure du centre-ville qui attend des travaux depuis plus de 30 ans.

Lire la suite

Un premier comité de pilotage pour l’étude de l’extension de la base nautique municipale

La base nautique municipale est aujourd’hui un véritable atout pour Beaucaire et pour la région Occitanie et une véritable fabrique de champions, puisque les médailles et titres prestigieux sont désormais réguliers, notamment en aviron.

La municipalité s’en occupe donc au quotidien en achetant du matériel chaque année, mais aussi en y consacrant des moyens humains (deux employés municipaux de la filière sportive, y sont basés à temps plein et reçoivent toute l’année les enfants des écoles, des centres aérés et les clubs sportifs, 250 par semaine en voile et 50 par semaine en aviron).

Plus récemment, la Mairie a racheté l’ancien bar Le Camargue (à proximité immédiate de cet équipement). Elle projette notamment d’y aménager à terme une salle de cours au premier étage (les locaux actuels de la base nautique ne permettant pas de faire des cours dans des conditions optimales) et y stocker du matériel.

Plus largement, l’extension de la base nautique est d’ailleurs très concrètement à l’étude.
Un bureau d’études s’est vu confier cette mission par la Mairie et cette mission a débuté hier avec une réunion du comité de pilotage, avec, notamment, M. le Maire, son adjoint délégué à la base nautique, son adjoint à l’urbanisme et les services de la ville.

Beaucaire a par ailleurs candidaté pour être base arrière d’une équipe pour les Jeux Olympiques 2024 en aviron. Ce projet est porté par la commune mais aussi par l’Etat et le club d’aviron. Cela pourrait bien sûr amener de précieux financements et subventions supplémentaires pour ce beau projet municipal d’extension de la base, en plus de créer un lien entre les sportifs et citoyens Beaucairois et une équipe internationale.

A proximité de la base nautique, la Mairie a également refait le parcours santé, réaménagé les tables de pique-nique et, un peu plus loin, un skatepark sera inauguré avant l’été 2019.

Lire la suite

École élémentaire Puech Cabrier : Encore des travaux pour améliorer le quotidien !

A l’arrivée de la nouvelle municipalité, les nouveaux élus ont trouvé des bâtiments scolaires en très mauvais état.
Plutôt que de fermer les yeux, le Maire et son adjointe aux affaires scolaires ont décidé de débloquer des fonds importants pour les écoles, lieux de vie des enseignants et des petits Beaucairois.
Les nombreux travaux urgents ont d’abord été entrepris puis, petit à petit, les autres travaux très coûteux touchant aux bâtiments.
Ainsi, de nombreux travaux de toiture, de mise en accessibilité, de rénovation de bâtiments, de réaménagement de parkings des écoles, ont été menés petit à petit et continueront à l’être en 2019. Sans parler des dédoublements de classe de CP/CE1 et des deux projets ambitieux de réhabilitation/extension d’écoles (en cours sur les écoles Garrigues Planes et Nationale). Des efforts budgétaires colossaux et inédits.
A l’école élémentaire Puech Cabrier, les façades qui menaçaient de se décrocher sur les enfants ont d’abord été purgées immédiatement sur demande du Maire pour mettre en sécurité les enfants plutôt que de risquer des blessés.
Un choix certes inesthétique mais sécuritaire.
Aujourd’hui, les travaux de ravalement des façades de cette école commencent.
Rien que sur l’école élémentaire Puech Cabrier, ce sont 186 000 euros qui ont été débloqués par le Maire et son conseil municipal pour ce faire. Les travaux seront achevés d’ici l’été 2019.
Ce lundi 10 décembre au matin avait lieu sur site en présence des élus, des services de la ville, de l’inspecteur de l’Éducation Nationale et du directeur de l’école, une réunion avec l’entreprise ayant emporté le marché public lancé il y a plusieurs mois.
Une bonne nouvelle pour les écoliers, les enseignants et les habitants du quartier dont l’école est un élément central qui méritait amplement ce ravalement inscrit par le Maire comme une des priorités budgétaires 2018/2019 pour les écoles.

Lire la suite

Rentrée 2018 : Le Maire de Beaucaire et son adjointe aux affaires scolaires en tournée dans les écoles

Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, conseiller régional, et Chantal Sarrailh, son adjointe déléguée aux affaires scolaires, ont entamé, lundi 3 et mardi 4 septembre, leur traditionnelle tournée des écoles maternelles et élémentaires publiques de la ville qui se poursuivra encore jeudi 6.
L’occasion pour eux de rencontrer des parents d’élèves, de saluer les directeurs et leurs équipes pédagogiques ainsi que les personnels municipaux des écoles, et de souhaiter à tous les enfants de Beaucaire une bonne rentrée scolaire.

Cette année, la rentrée a été marquée par les nombreux travaux réalisés depuis le début de l’année et cet été.

En effet, la municipalité actuelle ayant trouvé à son élection les écoles dans un état parfois préoccupant, chaque année, des montants importants sont consacrés aux investissements dans les écoles pour les ramener peu à peu dans un état convenable.

Cet été donc, dans le cadre du plan de renforcement de la sécurisation des écoles souhaité par Julien Sanchez, Maire de Beaucaire, et son équipe, un système d’accès sécurisé a été installé sur toutes les écoles pour un montant global de 54.800 euros.
La sécurité des enfants étant évidemment importante pour la municipalité.
Des travaux d’accessibilité ont également commencé pour plus de 150.000 € pour l’école Moulinelle et pour plus de 192.000 € à celle de Puech Cabrier (Rampes PMR, mise aux normes des sanitaires, changement de menuiseries,…).

La Mairie de Beaucaire poursuit également les dédoublements de classes voulus par le Gouvernement. Chose exceptionnelle : à Beaucaire, toutes les écoles élémentaires sont concernées car elles se situent toutes en zones d’éducation prioritaire (REP ou REP+). Depuis le début des dédoublements, ce sont près de 200.000 euros qui auront été dépensés (étant précisé que cette réforme n’est pas du tout compensée ou aidée financièrement par le Gouvernement et est totalement à la charge des communes : plus la commune a des zones prioritaires, plus elle doit dépenser sans être aidée !).
Si d’autres collectivités ont choisi d’effectuer ce dédoublement « avec les moyens du bord », parfois en installant simplement un rideau séparatif dans les classes, Beaucaire a fait le choix d’effectuer un dédoublement de qualité, pour que les enfants étudient dans de bonnes conditions.
Ces travaux sont en partie réalisés par les agents des services techniques par souci d’économie et parce que la commune a la chance d’avoir, au sein de nos effectifs, des professionnels compétents.

La période estivale a également été mise à profit pour des travaux de toitures (près de 220 000 euros dont 56.000 euros pour les écoles). En effet, depuis près de 20 ans, les toitures de certaines écoles n’avaient bénéficié d’aucun entretien ni réparation. Conséquence : de nombreuses fuites et des dégâts des eaux, avec des dommages sur les murs, les plafonds et les sols. Il a semblé nécessaire à l’équipe municipale actuelle d’en faire une priorité budgétaire et de s’attaquer à la cause du problème : l’étanchéité des toits. Les travaux sont aujourd’hui terminés.

Cet hiver sont également prévus des travaux sur les façades des écoles.
En effet, laissées à l’abandon par de précédentes municipalités, certaines écoles ont également besoin de travaux sur leurs façades. L’année dernière nous les avions fait curer préventivement pour éviter tout risque pour les enfants, tant leur état était déplorable depuis des années. Afin de traiter durablement les aberrations constatées, des travaux seront réalisés et terminés cet hiver par des professionnels du bâtiment pour rendre aux façades de nos écoles une nouvelle jeunesse. Ce sont près de 200.000 € qui ont été mis au budget pour cette opération nécessaire (mais qui n’avait là encore pas été réalisée avant l’élection de l’actuelle municipalité).

Diverses acquisitions ont également été effectuées ou sont en cours pour les écoles : tablettes numériques/classe mobile, rideaux, remplacement de certains jeux de cour cet hiver, renouvellement du matériel pédagogique,…
Le Maire et son adjointe aux affaire scolaires mettent des moyens importants pour le bien-être des petits Beaucairois. Rien que cette année a été budgétée une somme approchant 1,2 million d’euros pour les écoles de la ville, soit une part très importante de l’investissement annuel communal, grâce à la bonne gestion municipale.

L’équipe municipale a par ailleurs décidé de lancer deux projets d’ampleur consistant à réhabiliter entièrement et à agrandir deux écoles de la ville (Nationale et Garrigues Planes). Ces deux projets sont une nécessité, tant certaines écoles de Beaucaire ont été laissées à l’abandon par de précédentes municipalités. Par ailleurs, la démographie croissante de notre commune, grâce à son attractivité à la fois géographique et économique, nous oblige évidemment à prévoir l’avenir et à anticiper l’arrivée d’enfants supplémentaires. Un investissement de près de 10 millions d’euros sur les prochaines années que l’Etat à travers le Préfet du Gard a promis devant la presse d’accompagner à hauteur de 25 à 30%, saluant le volontarisme de la municipalité actuelle en la matière.

Lire la suite

La rue Jean Moulin a fait peau neuve !

Le Maire s’y était engagé, c’est chose faite. On peut désormais emprunter la rue Jean Moulin dans les deux sens, grâce aux travaux menés cet été.
Réalisés principalement en juillet, les travaux ont aussi permis l’augmentation du nombre de stationnements sur la totalité de la longueur de la rue (34 places dont 2 réservées aux personnes à mobilité réduites aujourd’hui contre 26 places dont 1 réservée aux personnes à mobilité réduites précédemment).
 
Avec la mise en place d’un nouvel enrobé, les nuisances sonores produites par le passage des véhicules sont désormais diminuées. Enfin, la création d’un trottoir inexistant jusqu’à présent et d’un ralentisseur permettent une meilleure sécurisation des piétons et une réduction de la vitesse des véhicules. Une nécessité, notamment pour la sécurité des enfants scolarisés à l’école maternelle et à l’école élémentaire de la Condamine au bout de la rue.
L’ensemble de ces travaux a été réalisé en veillant à l’amélioration des accès de chaque riverain des deux côtés de la chaussée. 
 
Coût total des travaux : 95.995,20 € TTC, financés par la Mairie de Beaucaire.

Lire la suite

Des travaux sur les toitures des écoles Puech Cabrier maternelle et Moulinelle élémentaire

Depuis 2014, la nouvelle municipalité a décidé de prendre les choses en mains en matière d’entretien des bâtiments communaux.
Petit à petit, le laxisme en vigueur sous la précédente municipalité est stoppé et le retard est progressivement rattrapé par la réalisation de nombreux travaux très coûteux.

Il en est ainsi par exemple cet été concernant les toitures de nombreux bâtiments communaux.
Depuis près de 20 ans, les toitures de certaines écoles n’avaient en effet bénéficié d’aucun entretien ni réparation. Conséquence : de nombreuses fuites et des dégât des eaux, avec des dommages sur les murs, les plafonds et les sols.
Plutôt que de ne rien faire (comme d’autres), il a semblé nécessaire à l’équipe municipale actuelle d’en faire une priorité budgétaire et de s’attaquer à la cause du problème : l’étanchéité des toits.
Cet été, pour l’école Puech Cabrier maternelle, les travaux sur les toitures s’élèvent à 36 000 €. Pour l’école Moulinelle élémentaire, ce sont 19 800 € qui sont engagés. Ces travaux seront terminés pour la rentrée scolaire de septembre afin d’accueillir les élèves dans de meilleures conditions.

Ces dépenses ne sont évidemment pas les seules entreprises par l’équipe municipale. Laissées à l’abandon par la précédente municipalité, de nombreuses écoles ont également besoin de travaux sur leurs façades. L’année dernière, sur décision du Maire et de ses adjoints aux affaires scolaires et aux services techniques, la Mairie les a faites curer préventivement pour éviter tout risque pour les enfants, tant leur état était déplorable depuis des années. Afin de traiter durablement les aberrations constatées, des travaux seront réalisés et terminés cet hiver par des professionnels du bâtiment pour rendre aux façades de nos écoles une nouvelle jeunesse. Ce sont près de 200.000 € qui ont ainsi été mis au budget par le Maire pour cette opération nécessaire (mais qui n’avait là encore pas été réalisée avant l’élection de son équipe).

Rien que cette année, ce sont près de 1,2 million d’euros qui sont budgétés pour les écoles de la ville, soit une part très importante de l’investissement annuel communal, grâce à la bonne gestion municipale.
La Mairie a également lancé deux projets ambitieux de réhabilitation et d’extension pour près de 10 millions d’euros. Ainsi, les écoles Garrigues Planes et Nationale seront entièrement rénovées et agrandies. Une nécessité vu l’état de ces écoles mais aussi une nécessité pour notre ville qui accueille de plus en plus d’enfants, du fait de l’attractivité géographique et économique de Beaucaire.
Les projets ont bien été lancés avec participation des équipes pédagogiques et nécessité de concours d’architectes vu les montants en jeu. Là encore, c’est la municipalité actuelle qui lance ces grands travaux !

Lire la suite

Ecoles Nationale et Garrigues Planes : Le Maire obtient du Préfet l’assurance de financements de l’Etat !

Les écoles sont une priorité pour la municipalité. Trouvées en mauvais état à son élection (du fait d’un manque d’investissements de précédentes municipalités dans ce domaine), et malgré les faibles moyens d’une commune de 16 200 habitants, le Maire de Beaucaire, Julien Sanchez, a décidé de prendre les choses en mains.
Avec son adjointe aux affaires scolaires Chantal Sarrailh, les deux conseillers départementaux du canton, des élus de la majorité et les services de la ville, il a travaillé à un état des lieux des 11 écoles de la commune et à un grand plan pluriannuel d’investissement.

Ainsi, en dehors des travaux d’entretien et d’amélioration importants (qui n’ont pas été faits au fur et à mesure pendant des années – 200 000 euros de travaux de façades votés par la majorité municipale pour 2018 et 200 000 euros de travaux de toitures votés cette année également par la majorité), le Maire a acté deux gros projets de réhabilitation et d’extension : l’un pour l’école Nationale, l’autre pour le groupe scolaire Garrigues Planes.

Deux gros projets à 5 millions d’euros chacun. Des montants très importants pour une commune de la taille de Beaucaire mais nécessaires pour lesquels le Maire a sollicité le Préfet du Gard pour un accompagnement de l’Etat.
Ce mardi 18 avril, Didier Lauga (Préfet du Gard), a répondu à l’invitation du 1er magistrat de la ville pour visiter les deux écoles pour lesquelles des subventions ont été et seront sollicitées.

Accompagné de Laurent Noé (directeur académique de l’éducation nationale du Gard), de Laurent Escande (inspecteur de l’éducation nationale), de Lydia Vautier (directrice adjointe de la direction départementale des territoires et de la mer), de Monique Feger (déléguée du Préfet à Beaucaire) et de Frédéric Barnoin (chef du bureau du développement territorial), Didier Lauga a commencé sa visite par l’école Garrigues Planes.

La Maire lui a présenté l’établissement et le projet, consistant à créer un nouveau bâtiment pour l’école maternelle et un nouveau restaurant scolaire puis à réhabiliter le bâtiment existant pour l’école élémentaire. Un projet important pour cette école afin d’augmenter la capacité d’accueil, l’établissement étant saturé et Beaucaire étant en plein développement démographique, notamment grâce à la réalisation de nouveaux lotissements attractifs.

Le Préfet a pu se rendre ainsi compte du vieillissement de ce groupe scolaire et de la nécessité d’effectuer d’importants travaux. Un constat que lui ont par ailleurs confirmé deux institutrices présentes en ces vacances scolaires (pour effectuer des remises à niveau de quelques élèves).

L’ensemble de la délégation a ensuite pu se rendre à l’école Nationale, située au cœur du centre-ville. Elle est l’une des trois écoles de ce quartier dit prioritaire au titre des contrats de ville. Julien Sanchez a pu y présenter là aussi le projet de la municipalité (consistant également à une réhabilitation doublée d’une extension), toujours pour des raisons de croissance démographique, notamment avec la construction du futur quartier Sud Canal (grand projet de la municipalité), qui commencera en 2019. Le Préfet du Gard y a découvert une structure très vieillissante et s’est demandé pourquoi personne n’avait jusqu’ici lancé une réhabilitation avant le Maire actuel.

Après la visite de cette deuxième école, le Préfet et sa délégation ont été reçus par le Maire dans son bureau en l’Hôtel de Ville pour parler du financement des travaux des deux écoles dont les travaux débuteront l’année prochaine.
A la sortie de cette réunion, le Maire et le Préfet se sont exprimés devant la presse, en salle des mariages. Julien Sanchez a ainsi remercié le Préfet pour son écoute. Didier Lauga a quant à lui remercié le Maire pour son accueil, salué l’action dynamique de la municipalité (tant sur les écoles, que sur la sécurité et de nombreux autres sujets), et annoncé qu’il s’engageait « ici, à subventionner en 2019 les travaux des deux écoles », estimant que ces deux projets étaient bien menés et sont indispensables.
Une très bonne nouvelle pour la municipalité, qui voit ses choix confortés et appuyés par le représentant de l’Etat dans le Gard qui privilégie en cela l’intérêt général.

A lire :
Réhabilitation / extension de l’école Garrigues Planes : Unanimité du conseil d’école pour l’un des deux projets de principe 
Le Maire de Beaucaire reçu par le Ministre de l’éducation nationale 

 

Le Maire de Beaucaire reçu par le Ministre de l’Education Nationale

Le Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer invitait hier soir en son Ministère les Maires des communes ayant des écoles situées en REP+ et ayant dédoublé leurs CP à la rentrée 2017 afin d’échanger avec eux sur la réforme.
Le Maire de Beaucaire, très attaché au bien-être des petits Beaucairois, faisait partie de la cinquantaine d’élus de toute la France qui avait fait le déplacement à Paris (sur cette photo les élus d’Orly et Hombourg-Haut auprès du Ministre avec le Maire de Beaucaire).

Le Maire de Beaucaire, qui n’a pour le moment pas souhaité juger sur le fond cette réforme annoncée aux communes en catastrophe dans l’été (le recul n’étant pas encore suffisant pour le faire honnêtement) a relayé les premières remarques positives des enseignants Beaucairois sur celle-ci mais aussi attiré l’attention du Ministre sur le coût très important de la nouvelle réforme pour les municipalités sans compensation de l’Etat.
En effet, cette réforme a déjà coûté très cher aux communes qui ont dû dédoubler cette année en catastrophe les CP des écoles situées en REP+ (recours à du personnel technique supplémentaire, travaux en régie, etc.). Le tout alors que ces dépenses n’étaient pas prévues puisque la réforme a été décidée dans l’été.

L’an prochain, pour pouvoir dédoubler les CP en REP et les CE1 en REP+, la Ville de Beaucaire va devoir trouver plus de 200 000 euros (directement et exclusivement liés à cette réforme) pour réaliser des travaux, une somme énorme pour une commune de 16 000 habitants qui s’ajoute à tout le reste et devra être prise au détriment d’autres investissements nécessaires si l’Etat n’aide pas les communes en accompagnant sa réforme.
Tous les autres Maires présents (quelles que soient leurs étiquettes politiques) ont eux aussi fait part de leur vive inquiétude et de l’impossibilité de procéder à des dédoublements dans de bonnes conditions sans aide financière de l’Etat (qui plus est en période de baisse des dotations).
En vertu du principe de libre administration des collectivités, il serait anormal et injuste que ce soit aux communes de payer les conséquences de réformes mises en place soudainement par l’Etat alors que celui-ci baisse les dotations.
Pour information, cette année, beaucoup de villes ont déjà été dans l’impossibilité matérielle de mettre en place la réforme de manière complète car dans beaucoup de villes les locaux existants ne le permettaient pas.
De nombreux articles de presse font état de ces problèmes dans toute la France.

A l’issue de cette rencontre, le Maire de Beaucaire a aussi pu évoquer avec le Ministre le projet ambitieux de réhabilitation et d’extension de l’école Nationale, principale école du quartier prioritaire, qui coûtera environ 3,5 millions d’euros à la commune.
Une réhabilitation qui aurait dû être menée il y a plus de 10 ans mais qui n’a jamais été entreprise par personne.
Le Maire actuel, lui, a fait voter les travaux en conseil municipal et ceux-ci commenceront pour la rentrée 2018 (la réforme soudaine et imprévue des dédoublements de classes tombée cet été obligeant en ce moment la commune à revoir totalement son projet alors qu’un premier projet avait été arrêté en concertation avec l’équipe pédagogique et que les travaux allaient commencer sur l’été 2017).

Ces travaux lourds se déroulant pour le bien des enfants, dans une école de REP+ et d’un quartier dit prioritaire dont le Maire veut qu’elle soit une école pilote, le Maire a demandé au Ministre de s’engager sur un accompagnement financier sur une part importante des travaux de cette école afin d’offrir de bonnes conditions à nos enfants du centre-ville.
Le Ministre s’est montré très attentif aux requêtes formulées.
Dans l’intérêt des petits Beaucairois, souhaitons que des suites soient données aux demandes exprimées par notre Maire.
Une aide de l’Etat permettrait en effet de faire davantage encore pour nos écoles pour lesquelles la municipalité agit déjà énormément pour compenser le retard pris sous le mandat municipal précédent en terme d’investissements.
Chaque semaine, des travaux parfois attendus depuis 10 ans ou plus sont faits dans nos 11 écoles publiques à la demande du Maire et de ses adjoints (aux affaires scolaires, aux travaux). Avec plus d’argent nous pourrions faire davantage encore.